Souvenirs d'Autos • Ford

Souvenirs d'Autos (325) : le rêve américain pour 45 $

Écrit par

Thibaut Chatel (Commandant Chatel, Petites Observations Automobiles)

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Christophe is back. Après son souvenir en Mustang dans la baie de San Francisco (lire l'article) le voilà qui nous revient avec une nouvelle histoire made in USA ! Merci pour sa fidélité.

Les nouveaux tee-shirts et sweat-shirts POA sont arrivés !

Vendredi 23 avril 2021


Écrit par

Photo Thibaut

Thibaut Chatel Petites Observations Automobiles - Commandant Chatel

Alias "Commandant Chatel"  de POA.

Lire la suite

Illustration - Souvenirs d'Autos (325) le rêve américain pour 45 $
Souvenirs d'Autos (325) le rêve américain pour 45 $

1988- Avec quelques potes, nous décidons de rendre visite pour les vacances de Pâques à un camarade étudiant à Berkeley, et d’en profiter pour faire un road-trip de rêve dans l’Ouest Américain.San Francisco, Los Angeles, Las Vegas, Grand Canyon, Monument Valley et Yosemite Park puis retour par Sacramento. 

3980 km en un peu plus d’une semaine ! On va voir de la route.

Première étape, le loueur de voiture, et comme nos billets d’avion ont déjà bien entamé nos finances, nous nous dirigeons vers Rent-A-Wreck (Louez-Une-Epave), société « soixante-huitarde » spécialisée dans la location à prix réduit de véhicules d’occasion.

Notre choix se porte sur une Ford Taurus 1986 beige, qui nous semble aujourd’hui bien ordinaire, mais qui à l’époque aux USA était vue comme un design « révolutionnaire », en rupture avec les énormes boîtes carrées des années 1970.

Plus que la forme qui nous importe peu, c’est son habitabilité de grosse berline américaine qui nous attire : idéale pour loger confortablement 5 français avec leurs bagages. Et aussi sa consommation annoncée comme faible = 12 litres aux cents ! Un point important vu le kilométrage à parcourir, même si le prix de l’essence d’alors fait aujourd’hui rêver :  0,87$ per gallon soit 19 centimes d’euros par litre.

Pour pouvoir boucler nos étapes dans les délais, nous renonçons aux routes touristiques et privilégions les Interstates, autoroutes américaines plutôt monotones, surtout quand arrive la longue traversée de désert avant d'atteindre La Vegas.

Seule la déclivité de la route amène un peu de diversité. Dans les parties en descente, nous voyons les gros semi-remorques Mack, Kenworth et Peterbilt nous doubler, et dans les montées, nous les doublons à notre tour, grâce à notre modeste 2,5 litres Ford de 90cv.

Enfin, pour rejoindre le Grand Canyon, nous quittons la I-40 pour un chemin plus bucolique. L'itinéraire se confond alors sur quelques km avec la « Route 66 », en un lieu où, des années plus tard, Pixar situera la ville de Radiator Springs.

Après des miles où nous n’avons pas vu âme-qui-vive, retentit soudain, au détour d’un des rares reliefs, le son strident d’une sirène. Un coup d’oeil dans le rétro me fait comprendre que je suis suivi par une voiture de police, tous gyrophares allumés, et j’ai bien l'impression que je suis non seulement suivi, mais poursuivi !

Je m’arrête sur le bas-côté sablonneux, dégageant un nuage de poussière qui recouvre un instant mon poursuivant, et je tends la main vers la poignée de la porte, m’apprêtant à descendre de voiture pour savoir ce qu’il en est.

« Ne sors pas, tu risques de te faire descendre ! » avertit mon camarade résident américain, et par conséquent habitué aux coutumes du pays.

« La règle, m’explique-t-il, c’est de rester dans le véhicule, les deux mains sur le volant. » J’obtempère donc et porte mon attention sur mon rétroviseur. J'y vois s’ouvrir derrière moi la portière du poursuivant, sur laquelle est écrit en orange vif « Coconico County - SHERIFF ». Un policier un peu corpulent apparait alors: pantalon brun, chemise beige, et surtout, ce drôle de chapeau appelé Campaign Hat, qu’on associe chez nous aux scouts ou à la police montée canadienne.

Quand il s’approche, je distingue l’étoile de shérif sur sa poitrine, ainsi qu’une double rangée de balles au ceinturon, qui doivent avoir été astiquées tant elles brillent au soleil.

Il tape à la vitre, j’ouvre et il me demande mon permis de conduite. « Ah Français?, me dit-il avec un accent prononcé, Speed Limit Trente-Cinq! Do you understand? ». Il me semblait bien que j’avais strictement respecté la limite de vitesse, mais peut-être mon pied avait-il retrouvé de lui-même une position trop longtemps pratiquée sur l’Interstate. Ou plus probablement, la pente assez prononcée à l’endroit où le shérif était en planque, sur un parcours par ailleurs plutôt plat, avait augmenté ma vitesse, opportunément pour les finances du comté de Coconico.

Mais je n’ai pas cherché à discuter, et j'ai payé l'amende de 45$. Après tout, entre la sirène, le gyrophare et le shérif, son étoile et ses balles qui brillaient au soleil, j’avais eu droit à une scène de road-movie aussi vraie que nature, et qui valait bien la somme demandée !

Illustration - Souvenirs d'Autos (325) le rêve américain pour 45 $
Souvenirs d'Autos (325) le rêve américain pour 45 $
Illustration - Souvenirs d'Autos (325) le rêve américain pour 45 $
Souvenirs d'Autos (325) le rêve américain pour 45 $

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Faites comme Christophe et racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion.

On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps…

Et si possible, joignez à votre histoire des photos….

On adore ça chez POA !

Merci.

L’avis des Petits Observateurs

1 commentaire au sujet de « Souvenirs d'Autos (325) : le rêve américain pour 45 $ »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Mon commandant, le lien vers la Mustang n'a pas suivi le changement de site. Je place donc ici les liens vers mes modestes contributions à cette savoureuse rubrique =
- la Mustang = poa.tv
- le bouchon Alligator = poa.tv
- le Salon de l'Auto 1984 = poa.tv
- la CX = poa.tv

Jeudi 11 novembre 2021 à 00h28

Signaler ce message