Souvenirs d'Autos • Citroën

Souvenirs d'Auto (340) : La CX Prestige qui chauffe et l'Enseigne de Vaisseau !

Écrit par

Thibaut Chatel (Commandant Chatel, Petites Observations Automobiles)

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. En lisant ce souvenir de Christophe et de sa Citroën CX Turbo 2 Prestige , j’ai pensé : « Les habitués de POA savent tout faire ! »

Vendredi 3 septembre 2021


Écrit par

Photo Thibaut

Thibaut Chatel Petites Observations Automobiles - Commandant Chatel

Alias "Commandant Chatel"  de POA.

Lire la suite

Illustration - Souvenirs d'Auto (340) La CX Prestige qui chauffe et l'Enseigne de Vaisseau
Souvenirs d'Auto (340) La CX Prestige qui chauffe et l'Enseigne de Vaisseau

11 juin 1987.

Le 37ème salon international de l'aéronautique et de l'espace commence, et avec lui le ballet des limousines chargées de véhiculer les VIP invités par les exposants, entre l’aéroport de Roissy, Le Bourget et la capitale.

C’est pour moi l’occasion d’un boulot d’étudiant pas vraiment lucratif, mais qui me donne de quoi satisfaire ma passion pour l’aéronautique et pour la conduite automobile : je suis chauffeur d’un de ces véhicules.

Les voitures sont flambant neuves. Elles n’ont même pas eu à faire de la route pour venir jusqu’à nous puisque nous sommes allés les chercher, quelques jours auparavant, directement sur leur lieu de production, à l’usine Citroën d’Aulnay. Le modèle dont nous sommes équipés est en effet la CX Prestige Turbo 2, dont un alignement, toutes pareillement gris foncé métallisé, nous attend à la porte de l’usine.

Il y a sur l’emprise de l’usine Citroën une piste d’essai sur laquelle nous faisons nos premiers tours de roues. Une courte ligne droite pour accélérer (presque) à fond, puis gros freinage, épingle à cheveux puis à nouveau ligne droite, mais cette fois moins rapide puisqu’elle est pavée très irrégulièrement.

On nous laisse nous amuser à faire quelques tours de piste, avec les limousines puis avec l’autre production de l’usine à l’époque, curieusement située à l’extrémité opposée de la gamme, la Citroën AX. Pour nous quelques AX Sport rouges, destinées à l’Angleterre ou au Japon sans doute, car elles sont toutes volant à droite.

Ces premiers essais me permettent de prendre la mesure de la bête. Vue de l’extérieur la CX Prestige est impressionnante, avec son capot à l’excroissance frappée d’un T stylisé, et ses longues portières arrières qui amènent la longueur totale du véhicule à 4m90. Avec 168cv pour 1.5t sur la balance, elle se veut sportive : on se souvient que deux ans auparavant, Grace Jones avait vanté l’arrivée de la CX2 comme la « beauté sauvage ». Mais on est loin de la SM Maserati. Le moteur tire fort, mais l’impression qui domine, sans doute accentuée par le chassis rallongé, est plutôt l’inertie d’une grande routière destinée à l’autoroute. Tout à fait adaptée à la mission qui va être la sienne.

J’arrive le jour de l’ouverture au petit matin pour découvrir le programme de la journée, et faire la connaissance de l’accompagnateur qui m’est attribué, un enseigne de vaisseau à peine plus âgé que moi, en « tenue numéro 24 » tout en blanc jusqu’au bout des gants.

Je vais véhiculer les invités de la Direction des Constructions Navales et son rôle sera de les récupérer à l’arrivée à Roissy, pendant que j’attends dans la voiture, prêt à partir.

Sous un temps lourd et nuageux, nous voici partis à faire quelques rotations Roissy - Le Bourget, mais il apparait rapidement que quelque chose ne tourne pas rond.

À l’arrêt, tout va bien : le moteur ronronne agréablement et rugit quand j’appuie sur l’accélérateur sans aucun problème. Mais dès qu'on prend de la vitesse à la sortie de l’aéroport, le témoin de température, dans la barre de voyants sous les cadrans du tableau de bord, s’allume.

Dès que je ralentis, il s’éteint.

Illustration - Souvenirs d'Auto (340) La CX Prestige qui chauffe et l'Enseigne de Vaisseau
Souvenirs d'Auto (340) La CX Prestige qui chauffe et l'Enseigne de Vaisseau

En début de journée, les embouteillages sur le parcours empêchent que ça devienne un problème, puisque nous roulons au pas sur l’essentiel du trajet. Mais l’heure de pointe passée, la route se dégage et il me vient l’envie de faire tourner un peu le turbo. Mauvaise idée ! Non seulement le voyant de température se rallume, mais juste après son voisin « Arrêt » s’illumine en rouge. Je trouve un endroit à peu près sûr où stationner en bordure de la bretelle d’accès au terminal CDG1, et voici notre CX Prestige avec son immense capot ouvert. Et moi essayant de comprendre quelque chose à cette mécanique, pas très accessible car coincée dans un coin de la baie moteur. La roue de secours et le système de suspension hydropneumatique prennent toute la place.

Pour compléter la scène, j’ai derrière moi l’enseigne de vaisseau en grande tenue. Je le sens désireux de m’aider, mais visiblement il garde ses distances. Il s’agit pour lui d’éviter tout accident malheureux qui pourrait résulter d’une trop grande proximité entre une « tenue numéro 24 » en gants blanc et de la mécanique auto…

Perplexe, j’écoute le moteur tourner. Les voyants se sont éteints et tout semble redevenu normal. Pourtant un détail me chagrine, que je mets un peu de temps à identifier. Le ventilateur souffle à plein régime, mais… il me semble qu’il envoie de l’air depuis le moteur vers l’extérieur du véhicule.

Je comprends ce qui nous arrive.

À l’arrêt la circulation d’air se fait, mais dès qu’on prend de la vitesse, l’écoulement naturel de l’air s’oppose à celui du ventilateur qui refoule… et ça chauffe.

Je cherche alors le fil électrique qui semble amener l’électricité au ventilateur. Il se termine par une fiche que je retire, et que je rebranche dans l’autre sens. Bingo ! Le ventilateur vient maintenant pomper l’air extérieur pour l’apporter au moteur.

On ferme le capot et on redémarre, dans notre Concorde de la route. 10h40. Le Concorde (le vrai) décolle au-dessus de nous en partance vers New York...

Illustration -  Souvenirs d'Auto (340) La CX Prestige qui chauffe et l'Enseigne de Vaisseau
Souvenirs d'Auto (340) La CX Prestige qui chauffe et l'Enseigne de Vaisseau

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion.

On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps…

Et si possible, joignez à votre histoire des photos….

On adore ça chez POA !

Merci.

L’avis des Petits Observateurs

Soyez le premier a commenter

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire