No Comment • Porsche

Pour ou contre le rétrofit électrique d'une ancienne ?

Lecture Connectez-vous pour ajouter des vidéos à vos favoris.



 

Monsieur Paul roule tous les jours en Porsche 911 T de 1970 depuis 5 ans.  Nous lui avons confié une Porsche 912 (1968) transformée en électrique (rétrofité) pour connaitre ses réactions. Comportement, sensations,  émotions,  que ressent-il au volant de sa voiture électrifiée ?  Nous en profitons en savoir plus sur les modifications à la 911 (encore à l'état de prototype) avec Arnaud Pigounides de Rertofutur qui propose de rétrofiter toute une gamme de modèle à découvrir ici.

Pour ou contre le rétrofit électrique d'une ancienne ? Le débat risque de durer indéfiniment entre les puristes et les modernistes, mais si vous vous posez des questions, jetez un oeil à ce test : Monsieur Paul roule tous les jours en Porsche 911 T de 1970. Nous lui avons confié une Porsche 912 (1968) "retrofitée" en électrique afin de connaitre ses réactions au volant. Réalisé sans trucage.

Nous abordons aujourd’hui un sujet tabou, susceptible de provoquer une éruption cutanée chez n’importe quel bagnolard puriste : celui de rétrofiter une ancienne. Et comme nous ne faisons pas les choses à moitié, nous essayons aujourd’hui une 911 type 901 à laquelle Arnaud Pigounidès, directeur de Retrofuture, a osé enlever son sacro-saint flat 6 pour le remplacer par un moteur électrique. 

C’est Monsieur Paul, ministre de la propagande de POA qui se plie à l’exercice pour laisser sa 911 thermique qu’il conduit à l’année et dont il connaît chaque pli de moquette le temps d’un essai, et monter à bord de l’objet du scandale: la 911 électrifiée. Monsieur Paul ne part avec aucun à priori négatif ou positif en tête, et son honnêteté et son franc-parler nous assurent de recueillir son avis tranché, nuancé et argumenté : il n’est en aucun cas payé pour dire du bien de la voiture mais si c’est le cas il ne manquera pas de nous le faire savoir, le contraire étant également vrai.

La première impression en entrant dans la voiture est de constater qu’elle est identique à la sienne, à l’exception d’un bouton qu’il pense servir soit à décocher un missile où à éjecter le pilote: la réalité est bien décevante, il ne sert qu’à couper le circuit de la batterie en cas de besoin. Le travail technique effectué par Arnaud Pigounidès consiste en un respect le plus pur des caractéristiques d’origine. La transmission a donc été gardée, de même que les performances, le poids ou la puissance du moteur qui sont identiques. La boîte de vitesse fonctionne donc et dispose du même étagement que pour le moteur thermique.

Monsieur Paul semble dès les premiers tours de roue séduit par le fait qu’à l’exception du bruit du moteur, il retrouve exactement la même voiture, que ce soit pour le freinage, le comportement routier ou les suspensions qui ont la sage idée d’être aussi tape-cul que sur le modèle original: l’authenticité, il n’y a rien de mieux! Le moteur électrique fait pleinement le job comme dirait le Premier Ministre en de pareilles circonstances, et les accélérations franches participent à donner un vrai plaisir de conduite, de même que le fait de jouer avec la boîte. Julien qui filme dans la Porsche thermique derrière n’arrive même pas à suivre derrière, c’est dire...  

Monsieur Paul est étonné mais séduit par la proposition, regrettant juste que le compte tour ne soit pas opérationnel. Le concerto pour six piston du moteur thermique ne lui manque pas non plus: la proposition électrique étant pour lui assez différente pour apporter autre chose, une expérience différente de conduite qui se suffit à elle-même. Le silence, la facilité de prise en main sont des arguments convainquant même un féru de voitures anciennes.

Le seul reproche qu’il peut lui faire est finalement l’autonomie,  défaut inhérent à toute voiture électrique et qu’il estime contraire à l’identité même de l’automobile qu’est la liberté de ne pas avoir à planifier son trajet… Un débat presque aussi vieux que la 911.

Maintenant, à vous de crier ou de vous extasier: le débat est ouvert!

Dimanche 1 décembre 2019

L’avis des Petits Observateurs

Soyez le premier a commenter

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Article suivant

From Japan with love