Les Essais de Patrice • Renault

Renault 6 TL : "c'est ma voiture de tous les jours" !

Écrit par

Patrice Vergès (Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur , Petites Observations Automobiles)

Si la Renault 6 ne remplaça pas la Renault 4 comme prévu, cela ne l'empêcha pas de connaître une honorable carrière commerciale jusqu'en 1980 en France et 1986 en Espagne produite au total à 1 743 341 exemplaires. On a vu moins bien ailleurs !

Lundi 18 avril 2022


Écrit par

Photo Patrice

Patrice Vergès Petites Observations Automobiles - Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur

Membre du Gouvernement POA.

Lire la suite

POA vous a déjà présenté la Renault 6 du sympathique Petit Observateur Patrick. Cette fois, nous vous proposons une version TL à la motorisation plus puissante, plus récente également à la silhouette légèrement restylée. Lancée fin 1968, la Renault 6 était une super Renault 4 dont elle empruntait la structure et la mécanique du 850 cm3 Billancourt (38 ch) dans une ambiance plus cossue liée à une esthétique moins utilitaire.

Fin 1970, sous le nom de TL en accueillant le bloc 1108 cm3 Cléon Fonte plus puissant (47 ch), elle montait en gamme en se posant en concurrente de la Simca 1100 ou Peugeot 204. Elle offrait un freinage plus efficient avec des disques à l'avant et une barre antiroulis à l'arrière pour tempérer une suspension à barres de torsion très souple issue de la Renault 4. Contrairement à ce qui se raconte aujourd'hui, la Renault 6 a connu un bon succès commercial puisque dès 1970, elle était devenue la 3eme voiture la plus vendue sur le marché français, produite à un million d'unités jusqu'à son restylage de fin 1973.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL

Née fin 1968, la Renault 6 était extrapolée de la Renault dont elle reprenait la structure

Plus longue de 20 cm que la Renault 4, plus confortable et plus cossue, elle proposait un hayon comme cette dernière

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL

42 000 km d'origine

Justement, la Renault 6 TL de Daniel est l'une des dernières fabriquées puisqu'il s'agit d'un millésime 1979. Elle bénéficiait du restylage de 1974 portant sur la face avant équipée de phares désormais carrés, de pare-chocs plus massifs surélevés, feux rouges agrandis et planche de bord revue et sièges redessinés. Cette nouvelle face avant  était destinée à l'élargir esthétiquement car la Renault 6, prisonnière des dimensions de la Renault 4 dont elle empruntait sa plate-forme, souffrait d'être trop haute et surtout trop étroite avec seulement 1,53 m de large.

"Ce n'est pas une voiture de collection, c'est ma voiture de tous les jours bien que je fasse parti d'un club d'anciennes. Elle est pratique avec son hayon, confortable, freine bien, idéale encore pour rouler à 70 à 80 km/h. Je cherchais une voiture pour aller à la déchetterie et pour transporter des objets et je n'avais pas de crochet de remorque sur ma voiture principale. En 2011, je suis passé devant un garage qui vendait 2000 euros cette Renault 6 qui avait seulement 42 000 km d'origine. Elle était restée 10 ans sans rouler car son propriétaire était décédé, en excellent état autant au niveau mécanique que carrosserie avec sa peinture d'origine. Je l'ai achetée et roule avec depuis 11 ans au rythme de 1000 à 1500 km par an" explique Daniel, son heureux propriétaire qui possède aussi un récent Renault Arkana pour ses plus longs déplacements.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL

Sa planche de bord avait perdu le faux bois au profit d'un alu satiné. Sur la tablette, l'additif obligatoire pour que le 1108 cm3 digère le sans-plomb 95

Le moteur est monté en position centrale avant comme sur la Renault 4 avec la boîte de vitesses devant

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL

Les sièges recouverts de skaï étonnent par leur moelleux

La Renault 6 reprenait le dessin des poignées de la Renault 16

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL

De face, l'étroitesse de la carrosserie se perçoit mieux. Le restylage de fin 1973 avait élargi la calandre

Certes, la Renault 6 était plus cossue que la Renault 4 mais ce n'était pas une voiture de luxe pour autant

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL

J'avais conseillé mon père à en acheter une

Pour être franc, Daniel n'était pas spécialement passionné par la Renault 6 bien qu'il se souvienne en avoir conseillé l'achat à son père qui ne jurait que par la Renault 4.

"C'est une voiture encore agréable et confortable, bien sûr les freins et la direction ne sont pas assistés mais son moteur tourne comme une horloge et la visibilité est bien meilleure que sur nos voitures modernes. En plus, elle attire les sourires et les coups de Klaxon et de fréquent pouces levés". En 11 ans, Daniel a effectué pas mal de petites réparations ; embrayage, pot de détente, pare-brise, radiateur et dernièrement des phares neufs en apprenant que c'étaient les mêmes intérieurs que ceux de la Renault 16 TX.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL

En 1974, elle adopta des phares carrés qui étaient ceux des Renault 16 TX

Daniel utilise au quotidien sa Renault 6

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL

Le fameux Cléon Fonte

Je n'ai même plus le souvenir d'avoir déjà essayé cette voiture que Renault avait qualifié de "petite Renault 16" car la première version avait repris le dessin des la calandre de cette dernière ainsi que ses poignées de portes. Un peu excessif tout de même car elle était plus proche de la Renault 4. Comme cette dernière, elle dégage un formidable capital sympathie. Le petit 1108 cm3 Cléon Fonte qui l'anime a été produit à plus de 27 million millions d'exemplaires en animant une multitude de Renault pendant 35 ans, était souple, robuste et économique. Il l'entraînait à 135 km/h ce qui était suffisant pour une 1100 en 1971 en consommant 7 litres aux 100 du bout des lèvres.

L'étroitesse de l'habitacle, moins large de 20 cm que les dernières Clio, se perçoit au niveau de nos coudes qui se touchent et de la position de conduite droite issue de la 4L. En revanche, coté confort, grâce à ses sièges moelleux et sa suspension à barres de torsion, la Renault 6 TL avoue un confort inconnu sur nos modernes et sa hauteur (1,50 m) facilite son accès à bord. Son levier de vitesse planté, comme sur la Renault 4 sur la planche de bord dont le dessin tombant m'a toujours choqué, est un régal à utiliser avec un pommeau placé idéalement sous la main.

Sa direction très précise semble un peu lourde dans nos bras nourris à l'assistance mais elle ne pèse que 850 kilos, soit presque 200 de plus qu'une Renault 4 à cause de sa carrosserie plus vaste de près de 20 cm (3,85 m) et son moteur 1108 cm3 plus lourd. Monté en position centrale retourné, presque dans l'habitacle juste dans vos oreilles, il semble ronronner de bonheur. Nous aussi !

La première version (1969/1973) aux phares ronds avait une calandre type Renault 16

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 6 TL
Les Essais de Patrice Renault 6 TL

L’avis des Petits Observateurs

3 commentaires au sujet de « Renault 6 TL : "c'est ma voiture de tous les jours" ! »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Sympathique cette R6! Un peu dans l'ombre de
la 4L de nos jours.....mais ça n'est pas dénué d'avantages.
J'ai souvent tendance à comprendre "tout les jours", comme
seule voiture. Le vieux fantasme de rouler en ancienne quelque
soit le déplacement, la culture "mono voiture", j'adore!
Oublions l'Arkana...... 😗
Je vois souvent passer devant chez moi un monsieur agé avec
sa PL17, j'ai pas résisté en le croisant une fois au "Brico" de savoir si c'était
sa seule voiture, et bien oui! Même s'il m'a avoué qu'il n'allait plus
bien loin désormais, mais attention!......c'est dû à son age et pas
à celui de son auto, m'a t' il précisé!

Lundi 18 avril 2022 à 11h04

Signaler ce message

La Renault 6 c’est un peu un vilain petit canard. Elle a fait carrière en retrait de la R4. A la fois super R4 et R16 du peuple. Elle n’a jamais voulu être un prix d’élégance ou représenter le dernier cri de la technique, c'est avant tout une voiture polyvalente , avec une modularité très pratique et moins spartiate que la R4. Bref, c'était une voiture à vivre et accessible à presque toutes les bourses.

Lundi 18 avril 2022 à 19h33

Signaler ce message

Une chose est sûre avec ce type de voiture, c'est qu'on parle à beaucoup de monde. Rares sont ceux qui n'ont pas qui n'ont pas eu un parent, un ami, un lointain cousin qui ait possédé ces merveilleuses autos populaires au sens premier du terme. Accessibles, pratiques, fiables et économiques.
Un lointain cousin du côté de ma mère, anglais d'origine mais s'étant établi en Espagne, possédait une "Fasa Renault" 6 qui parcouru de nombreuses années les très mauvais chemins autour d'Altea et Benidorm. Le tableau de bord avait en partie fondu sous la chaleur des étés espagnols mais tout marchait parfaitement et le skaï noir des sièges s'occupait de nous griller le poil des cuisses.
En quittant sa maison cet été là, papa loua une toute nouvelle Ford Fiesta pour rejoindre Alicante et reprendre l'avion pour la France. Celle ci me parut tellement moderne et silencieuse en comparaison......

Lundi 18 avril 2022 à 22h43

Signaler ce message