Les Essais de Patrice • Renault

La 16 TX de mon père : c'est la plus belle !

Par Patrice Vergès. En 2019, POA essayait une Renault 16 TS. En 2021, nous allons encore plus loin en essayant le nec plus ultra de la Renault 16 avec la TX à boîte à cinq rapports

Offre Partenaire LOCALEASE

En recherche d'une LLD auto ? Un mois de loyer offert en passant par le formulaire POA ci-dessous !

Demander un devis

Offre Partenaire WASH

Exclu communauté POA : un lavage programme 5 (valeur 17 euros) offert pour un premier achat de 35 euros avec le code POA35 !

Lundi 1 février 2021

En 1968, 3 ans après sa naissance, la Renault 16 était épaulée par une version plus puissante et plus luxueuse appelée TS dont la puissance était portée à 83 ch Din contre 55 ch. Face à l'apparition de la Peugeot 504 à injection, la Chrysler 180 et des Citroën DS plus puissantes, Renault répliqua fin 1973 avec la TX qui s'affiche sous vos yeux dans sa magnifique teinte Verte Algue.

Illustration - Renault 16 TX 1973 Avant
Renault 16 TX 1973 Avant

La Renault 16 TX se différentiait de la TS par ses quatre phares et ses jantes sport type Renault 12 TS et Gordini 

Cette Renault a été la première voiture de ce segment à être équipé d'un hayon, époque où le tricorps était d'usage

Illustration - Renault 16 TX 1973 Arrière
Renault 16 TX 1973 Arrière

La TX recevait un moteur plus musclé. Porté à 1647 cm3 sur la TX, toujours alimenté par un carburateur, ce moteur tout en aluminium annonçait la puissance intéressante de 93 ch DIN. Il se particularisait par sa boîte de vitesses à cinq rapports qui permettait d'abaisser son régime moteur sur autoroute en frisant les 170 km/h. La TX se reconnaissait à ses jantes sport style Renault 12 Gordini, ses quatre optiques et son aileron de hayon qui consentait d'après Renault un gain de 4 km/h et particulièrement une suspension légèrement durcie.

Illustration - Renault 16 TX 1973 Phare
Renault 16 TX 1973 Phare

La TX se distinguait de la Renault 16 normale par ses 4 phares à iode

Renault affirmait que le petit aileron de hayon rajoutait 4 km/h en pointe.

Illustration - Renault 16 TX 1973 Aileron
Renault 16 TX 1973 Aileron

"Mon père l'a acheté neuve en 1978"

Patrick roule au volant de la 16 TX que son père avait achetée neuve en 1978. " Elle fut la dernière voiture de papa achetée lorsqu'il partit à la retraite. Il avait pris l'option des glaces teintées et les sièges en skaï. Une Renault 16 qu'il a toujours bichonnée. Avant de disparaître, il m'a fait promettre de la conserver et de continuer à l'entretenir. C'est ce que je fais et je m'occupe bien d'elle. Elle a aujourd'hui, 90 000 km et dans son jus, sauf sa peinture qu'il avait fait refaire en 1998, je crois".

Lorsque la TX vit le jour, la vitesse n'était pas encore limitée sur les autoroutes. Limitation qui arriva, hélas, 3 mois plus tard avec l'embargo sur le pétrole qui plomba les ventes des voitures rapides. Mais pas celles de la TX grâce à sa consommation assez basse pour une voiture de sa cylindrée due à son excellente aérodynamique et son 5eme rapport plus économique.

Des gadgets extraordinaires en 1974

Début 1974, un copain représentant chez Renault passait fréquemment me voir pour me faire essayer les nouveaux modèles de la gamme. J'avais été fortement impressionné par la TX qui offrait des gadgets extraordinaires pour l'époque. D'abord avec la fermeture centralisée des portes. Fermer les 4 portes de sa voiture en un seul coup de clé, c'était magique.  Elle était aussi équipée de ceintures en enrouleurs qui ne pendaient plus coincées sous les portes, un progrès fabuleux ! Sans oublier et les glaces électriques peu courantes   dans ce segment, l'essuie-glace arrière, les glaces teintées optionnelles et ses quatre phares à iode.

Illustration - Renault 16 TX 1973 Tableau de Bord
Renault 16 TX 1973 Tableau de Bord

Planche de bord très élégante. On remarque que le moteur monté en position centrale déborde dans l'habitacle. L'absence de direction assistée exigeait un grand volant 

Les sièges généreux offrent un confort étonnant. Le skaï optionnel plus solide était conseillé par les vendeurs pour une meilleure revente

Illustration - Renault 16 TX 1973 Siège
Renault 16 TX 1973 Siège

A son grand volant, on se croyait au sein d'une voiture de grand luxe. Elle avait conservé l'excellent confort de son ainée très isolé de la route, ses sièges moelleux, sa bonne tenue de route, son excellente habitabilité. En plus, elle avait gagné un silence intérieur supérieur et une planche de bord plus valorisante en inox brossé avec ses nombreux compteurs ronds.  Je fus ébloui même si la TX accusait son âge autant au niveau de sa silhouette trop vue que sa direction non assistée trop ferme  se durcissant en virage et sa tendance a se coucher sur ses suspensions trop souples et ses pneus trop étroits. Néanmoins, la Renault 16 avait conservé de beaux restes au niveau de ses qualités de base. Renault l'arrêta deux ans plus tard en mai 1980 après 1 850 000 voitures produites. Beau chiffre.

Première voiture à vivre

Aujourd'hui, 40 ans après, ces petites critiques s'effacent face à tant d'intelligence autant au niveau de sa belle silhouette signée par l'équipe de Gaston Juchet que   le confort de sa suspension à barres de torsion.  On est épaté par sa modularité très en avance, par son habitabilité remarquable pour un véhicule  long que de 4,26 m, son vaste coffre arrière débarrassé de la roue de secours, son étonnante visibilité, par la souplesse de son 1647 cm3 et ses performances toujours d'actualité  La TX offre un confort  supérieur à celui de nos véhicules actuels et une qualité de finition qu'on n'était guère habitué à trouver sur les Renault de cette époque. "  " J'adore la conduire" reconnait Patrick, " Certes, il y a une rupture avec les modernes surtout au niveau de la direction pas assistée mais elle est très agréable. Je ne suis pas collectionneur d'anciennes et elle restera ma seule voiture de collection, uniquement parce que c'est la voiture de mon père".

On loue trop fréquemment l'intelligence et la technologie innovante de la DS en oubliant trop souvent la Peugeot 204 et la Renault 16 qui, moins prétentieuse mais tout aussi novatrice offrait des solutions techniques intéressantes qui lui ont permis de traverser le temps avec grâce. Merci à Hugues Chaussin qui a immortalisé cette rare Renault 16 TX.

Illustration - Renault 16 TX 1973 Moteur
Renault 16 TX 1973 Moteur

Né en 1965 sur la Renault 16, ce moteur tout en aluminium a équipé de nombreux modèles de la marque durant de longue années ainsi que les Alpine

Illustration - Renault 16 TX 1973 Circuit
Renault 16 TX 1973 Circuit

La Renault 16 tx se signalait par son excellente tenue de route et son confort exceptionnel 

Jantes de type R12 TS pour la TX chaussée d'étroits 155 X14 

Illustration - Renault 16 TX 1973 Jantes
Renault 16 TX 1973 Jantes

Le petit téton rouge visible  indiquait que la voiture était verrouillée. Une exclusivité à l’époque avec le verrouillage centralisé.

Illustration - Renault 16 TX 1973 Verrouillage
Renault 16 TX 1973 Verrouillage
Illustration - Renault 16 TX 1973 Patrick
Renault 16 TX 1973 Patrick

Patrick roule aujourd'hui avec la voiture que son père avait achetée neuve il y a 43 ans

L’avis des Petits Observateurs

Soyez le premier a commenter

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Article suivant

Gas Station (522)