Les Petites News

3 jours au coeur de l'action du Mans Classic !

Écrit par

Simon Le Guen (Assistant Marketing & Communication, Petites Observations Automobiles)

La 10ème édition du Mans Classic devait se dérouler en 2020, mais pour cause de pandémie, elle est finalement reprogrammée en 2022. J’ai eu la chance de m’y rendre du vendredi au dimanche, voici le résumé d’un extraordinaire week-end autour de la passion automobile…

Les émissions POA sont désormais disponibles en podcast !

Mardi 12 juillet 2022


Écrit par

Photo Simon

Simon Le Guen Petites Observations Automobiles - Assistant Marketing & Communication

Alias "Monsieur le Chargé de Mission" de POA.

Lire la suite

Pour rappel, Le Mans Classic est une manifestation automobile créée par Peter Auto et l’Automobile Club de l’Ouest en 2004 qui se déroule sur le tracé des 24h du Mans. Pendant 4 jours, plus de 500 voitures de compétition engagées aux 24h des années 1920 au début des années 2000 participent à des courses sur les 13,626 kilomètres du circuit. Près 1000 pilotes venus du monde entier se disputent la victoire sur une vingtaine de courses réparties en plusieurs catégories. En 2022, plus de 200 000 spectateurs ont fait le déplacement, notamment de nombreux clubs de passionnés fiers d’exposer leurs véhicules dans l’enceinte du circuit, créant alors un gigantesque rassemblement de 9000 voitures. Le Mans Classic est un événement qui n’a pas d’équivalent, où des personnes de milieux différents partagent une passion commune dans une ambiance chaleureuse.

Je suis arrivé au Mans le vendredi après-midi. C’était la première fois que me rendais sur le circuit des 24h et il faut dire que ça fait quelque chose. Rien qu’en dehors de l’enceinte du circuit, l’ambiance est déjà présente grâce aux nombreux propriétaires des belles autos qui se baladent dans les rues du Mans. Après avoir passé l’entrée, on est accueilli par des centaines de voitures en tous genres exposées au bord du circuit. Tout le monde semble heureux de pouvoir à nouveau vivre de tels moments.

Une exposition de voitures en tous genres au bord du circuit

Peu de temps après être arrivé, je me suis rendu dans les Paddocks où tous les mécaniciens s’affairent à remettre en état les voitures pour les courses qui auront lieu dans la nuit du vendredi au samedi. Un des meilleurs endroits pour s’imprégner de l’ambiance, c’est la « Pit-Lane », car on est au cœur de l’action. D’un côté, les stands, où les pilotes et mécaniciens s’activent pour rendre leur voiture plus performante, de l’autre, la ligne droite où les voitures passent à pleine vitesse en faisant grimper leur moteur dans les tours, pour notre plus grand plaisir. Après trois heures passées au bord de la piste, il est temps de rentrer.

Les mécaniciens s'activent à la nuit tombée 

Le samedi, mes parents m'ont rejoint pour passer le reste du week-end sur le circuit. Nous avons passé la journée à découvrir toutes les installations de l’évènement, du « Village », où on retrouve commerçants, restaurants et animations, aux Paddocks, pour admirer les nombreuses voitures engagées, en passant par les clubs et l’immanquable Porsche Experience Center. Nous sommes impressionnés de voir un panel de voitures si éclectique. Les voitures des années 1930 sont hors du temps, leur boite de vitesses à l’extérieur de l’habitacle, leur pneus très fins et leur carrosserie peu aérodynamique rendent leur pilotage extrême. Les voitures des années 1980 à 2000 se ressemblent beaucoup, leurs formes se sont éloignées des voitures de série pour devenir des barquettes et leurs performances se sont envolées. Mes catégories préférées sont les voitures des années 1950 à fin 1970. Leurs looks sont superbes, à l’image des Ferrari 250 GT SWB ou des Ford GT40 et leurs moteurs délivrent une sonorité incroyable. Un point à retenir, malgré les différences de performances de leurs voitures, tous les équipages présents transpirent la passion de la mécanique et du sport automobile.

Des voitures des années 1930 aux années 2000

La nuit du samedi au dimanche est animée par des courses sans arrêt. Alors, pour voir les voitures d’un autre angle, nous nous sommes rendus sur les mythiques virages Arnage et Indianapolis. Au Virage d’Indianapolis, les voitures arrivent à pleine vitesse de la Courbe du Golf, au freinage, on peut apercevoir les freins rougir, les pilotes ne font pas semblant… même en pleine nuit. Au Virage d’Arnage, le rythme est moins élevé, ce qui nous laisse le temps d’apprécier les voitures en mouvement. Ce qui est impressionnant ici, c’est la réaccélération vers le Virage Porsche, un peu plus loin sur le tracé.

Le dimanche, nous sommes allés visiter l’exposition de la vente aux enchères Artcurial qui rassemblait, entre autres, une partie de la collection Pierre Héron tout droit sortie des granges de la maison familiale. En début d’après-midi, nous avons assisté au départ type Le Mans du plateau 3 (1957 à 1961). Les voitures sont toutes alignées sur la grille de départ en fonction de leur temps en qualifications et les pilotes sont en face, prêts à rejoindre leur baquet à l’extinction des feux. Certains peinent à démarrer, les collisions sont évitées de justesse, c’est un moment unique qui nous rappelle la folie des pilotes de l’époque. La fin de cette course signe la fin du Mans Classic, il est temps de rentrer, la tête remplie de souvenirs…

La magnifique collection Artcurial et un départ type Le Mans

Merci à Peter Auto pour l’invitation sur ce superbe évènement et l’accès à ces superbes endroits que sont les Paddocks et la « Pit-Lane ». Également, un grand bravo à toutes les équipes pour l’organisation. Merci d’avoir lu cet article sur un de mes meilleurs souvenirs automobiles… impossible de tout évoquer en quelques lignes !

Rendez-vous dès l’année prochaine pour la 11ème édition du Mans Classic célébrant le centenaire des 24h du Mans, un millésime à ne pas manquer !

P.S. : petit clin d’œil aux voitures de Petits Observateurs que j’ai croisés lors de cet événement, je pense notamment à Adrien avec sa somptueuse Jaguar XK8 et Arthur avec sa belle Volvo 144.

L’avis des Petits Observateurs

Soyez le premier a commenter

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire