Essais à la POA • Honda

Essai Honda HR-V : et si c'était lui le bon choix ?

Écrit par

Gaëtan Ferey (Ministre du Développement, Petites Observations Automobiles)

Gaëtan réalise pour POA des essais « dans la vraie vie ». Il prend une voiture quelques jours, et il part à son volant avec femme et enfants. Ville, route, week-end, points de vue des copains ou de la famille. Tout y passe. Aujourd’hui, il nous raconte ses quelques jours passés en compagnie du Honda HR-V, qui évolue dans le segment très concurrentiel des SUV ubrains.

Exclu communauté POA : un lavage programme 5 (valeur 17 euros) offert pour un premier achat de 35 euros avec le code POA35 !

Jeudi 20 juillet 2023


Écrit par

Photo Gaétan

Gaëtan Ferey Petites Observations Automobiles - Ministre du Développement

Alias "Monsieur le Ministre du Développement" de POA.

Lire la suite

Vendredi 7 Juillet - A13 - 17H30. Si je vous dis « Joy Machine », cela évoque-t-il quelque chose en particulier chez vous ? Pour ceux qui l'auraient oublié, il s'agit tout simplement de l'appellation « marketing » donnée à la première génération de Honda HR-V, présentée en 1999. Cette "curiosité" - en tout cas pour l’époque - haut perchée, aux prétentions avant tout urbaines, et destinée à un public jeune chez qui l'on pressentait peut-être déjà une lassitude à venir de la berline classique, jetait les bases de ce que le SUV moderne est devenu aujourd’hui. 

Retour en 2023. Alors que notre HR-V moderne évolue en silence dans les premiers bouchons du mois de Juillet, je regarde autour de moi et constate - si tant est que cela était encore nécessaire - que plus de la moitié des voitures qui m’entourent sur l’autoroute de Normandie sont des SUV. Autre constat, beaucoup d'entre eux sont des SUV urbains, dont le marché est florissant. Encore plus quand ils sont hybrides.

Honda HR-V 1999

On se dit alors que les équipes Honda de l’époque avaient eu une certaine vista, même si les chiffrent de ventes n'ont pas forcément été à l'avenant : peut-être ont-ils eu raison trop tôt ? C'est fort probable car Il faudra attendre l'arrivée du Nissan Qasqhai en 2007 pour définitivement lancer le raz de marée des SUV en Europe.

Si l’ADN de la première version est finalement toujours présent chez le HR-V qui nous accompagne pendant ces quelques jours - mention spéciale à sa couleur Kaki Sable Nacrée pour le côté fun - le monde moderne lui a bien sûr imposé ses priorités : notre modèle est propulsé par une motorisation hybride, le design fuyant de la partie arrière lui donne des faux airs de SUV coupé, les aides à la conduite sont toutes bien présentes, et un écran tactile trône bien sûr fièrement sur la planche de bord. Nous sommes bien en 2023.

 

Fonctionnel et agréable

L’intérieur offre une qualité de finition de bon niveau. On regrettera juste l'ambiance un peu sombre de celui de notre modèle d’essai. L’aménagement de l’ensemble offre en revanche un certain sens du fonctionnel qui séduit au quotidien : le rationnel apporte parfois du confort. Tout tombe sous la main et on s'y retrouve vite. Sur le plan de la technologie, l’écran multimédia est de taille modeste (9 pouces) et ne fait pas d’esbroufe. Cependant, il est facile à utiliser, propose une organisation dans laquelle il est aisé de s'y retrouver, tout en bénéficiant d’une bonne réactivité qui le rend agréable à l'usage.

Urbain mais familial

Si la désignation urbaine revendiquée par Honda semble légitime, les dimensions du HR-V flirtent avec le segment supérieur : 4,34 mètres de longueur, soit 9 cm de moins seulement qu'un Peugeot 3008 par exemple. Il en résulte un espace à bord très intéressant, notamment pour les passagers arrières qui bénéficient d’un espace aux genoux digne d’une bonne berline. Une référence dans la catégorie sur ce point. La visibilité périphérique est bonne, et il n’y a guère que la visibilité arrière qui déçoit, chose partiellement compensée par la présence d'une caméra de recul, il est vrai.

La vocation familiale s’exprime aussi par une modularité très poussée. Si le volume du coffre n’impressionne pas (319 litres), il est en partie compensé par le système Magic Seats : les sièges arrières peuvent se rabattre pour offrir un plancher parfaitement plat. Et surtout, les assises de la banquette arrière peuvent être soulevées, libérant ainsi un espace de chargement très important. Même en position normale, l’espace creusée sous la banquette arrière permet d’entreposer de petits sacs en-dessous de celle-ci. Malin. Et unique dans la catégorie.

Honda HR-V

Hybridation à la Honda

Sous le capot, le HR-V propose une motorisation hybride auto-rechargeable (e:HEV) de 131 chevaux. Celle-ci associe un 4 cylindres 1.5 litre à cycle Atkinson de 107 chevaux et 131 Nm de couple à deux moteurs électriques, eux-mêmes alimentés par une petite batterie. Tout cela est orchestré par une transmission eCVT qui se rapproche, dans son fonctionnement, de ce qui est proposé chez Toyota. 

Cependant, le fonctionnement du système hybride Honda se distingue de la concurrence. A faible allure, la voiture se propulse uniquement grâce au moteur électrique, le moteur thermique étant uniquement utilisé, dans ces conditions, comme générateur pour recharger les batteries. A plus grande vitesse, le système s’inverse, et la propulsion de l’auto est assurée par le moteur thermique, assisté, dès qu’il le peut, par le moteur électrique. Les performances sont modestes (0 à 100 km/h en 10,7s), mais qui achètera cette voiture pour faire des donuts ?

 

Priorité à la douceur

En ville, la motorisation hybride fait des merveilles et permet des phases de roulage en électrique nombreuses et prolongées, grâce à l'efficacité générale du système. Le silence est alors au rendez-vous, tout comme la douceur de conduite. Dans ces conditions urbaines, il est aisé d’afficher des consommations qui tournent autour des 4,5L au 100km, ce qui est excellent pour un tel gabarit. Il y a possibilité d’optimiser ce résultat en utilisant le mode Brake, qui force la régénération au freinage. En milieu urbain, les sensations de conduite s’apparentent plus aux sensations de conduite d’une voiture électrique, ce qui est en réalité le cas à basse vitesse, comme expliqué précédemment. Il n'y a guère que le réveil occasionnel du moteur thermique, destiné à la recharge de la batterie, pour venir troubler cette quiétude.

Sur routes sinueuses, la chassis de la Honda affiche une grande rigueur, une agilité rassurante, tout en offrant une qualité de filtration correcte. Le confort n’est pas moelleux, mais il n’est pas ferme non plus. Un compromis qui devrait convenir à la plupart des automobilistes. 

Longs trajets : oui mais...

Si les longs trajets sont avalés sans soucis, cela se fait au prix d’un sérénité moindre que dans les autres conditions de roulage testés lors de cet essai. Sur autoroute, la motorisation de notre HR-V est moins à l'aise : à 130 km/h, le bruit du moteur se montre plus présent, et si les reprises sont correctes, elles imposent souvent des montées en régime qui trahissent l'insonorisation un peu juste du compartiment moteur. Pour plus de confort et de punch sur autoroute, il faudra se tourner vers la Civic ou le tout nouveau ZR-V, indiscutablement plus à l'aise dans ces conditions.

En roulant en bon père de famille entre 120 et 130 km/h, je n'ai pas dépassé les 7l au 100km. Attention, avec un pied plus lourd, ce chiffre peut vite s'envoler. Bref, il faut conduire ce HR-V paisiblement, il vous le rendra comme il se doit : après 700 km parcourus sur une semaine, dont au moins 70% d'autoroute, l'ordinateur de bord affichait 5,5L au 100km. Un joli score pour un véhicule haut perché qui consomme de l'essence.

Les aides à la conduite sont, elles, efficaces et bien calibrées : le régulateur de vitesse adaptatif est réactif, et gère en douceur ses décisions la plupart du temps, tandis que le système de maintien dans la voie se veut progressif, et pas trop intrusif.

On achète ou on n’achète pas ?

Le Honda HR-V ne manque pas d’atouts et se présente comme une alternative sérieuse aux stars du marché. Il se paie également le luxe de pouvoir potentiellement prendre quelques parts de marché aux modèles du segment supérieur, grâce à ses dimensions intermédiaires.

Plus raffiné qu’une Toyota Yaris Cross, plus spacieux qu’un Renault Captur E-tech, il offre une synthèse qui peut faire mouche : un espace à bord digne du segment supérieur dans un encombrement encore raisonnable, et offrant des consommations dignes d’une citadine. Pour revendiquer une polyvalence totale, il ne lui manque qu’une motorisation plus musclée pour affronter plus sereinement les longs trajets, et ainsi rendre une copie presque parfaite. On rêve de voir la motorisation hybride 2.0L de la Civic et du tout nouveau ZR-V sour son capot, une des meilleures chaînes de traction hybride du moment.

En ce qui concerne les tarifs, ils ne sont pas donnés, mais au final assez bien ajustés, compte tenu du positionnement intermédiaire du HR-V : la gamme commence à 34 340 euros. C'est certes plus cher qu'un Renault Captur E-tech d'entrée de gamme (30 000 euros), mais l'équipement de série proposé par la japonaise est plus intéressant, tout en offrant une habitabilité bien supérieure.

 

Offre partenaire

Intéressé par une LLD pour le Honda HR-V ? Contactez Jean Pagezy et les équipes de PCA Services pour obtenir le meilleur prix du moment :

 Demander un devis

 

 

L’avis des Petits Observateurs

1 commentaire au sujet de « Essai Honda HR-V : et si c'était lui le bon choix ? »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Il a l'air super, bonnes dimensions contenues, praticité maximum, n'incitant pas au donut😇.
Roulant hybrid Honda depuis deux ans, je frétille de plaisir à chaque fois que j'en prend le volant. Le côté smooth de ces moteurs peu puissants accolés à ces boîtes de vitesses détestées par les amateurs de conduite virile m'emplis de sérénité et ne m'empêche nullement d'être rapide.
Les rares fois où par besoin d'énergie ( pour un dépassement par exemple) je fais crier un peu le moteur, ça ne dure pas puisque dès la manœuvre effectuée le régime retombe à un niveau digne d'un diesel.
Bref, je suis sûr que j'adorerai ce H-RV . De toutes façons je suis très Honda mais je crois que je l'ai déjà dit souvent ici😏

Jeudi 20 juillet 2023 à 19h33

Signaler ce message