Les Essais de Patrice • BMW

BMW M5 V8 (e39) : On n'en fera plus des comme ça !

Écrit par

Patrice Vergès (Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur , Petites Observations Automobiles)

Les fidèles Petits Observateurs vont reconnaitre Fréderic amoureux des V8 débordant de chevaux qui nous a déjà présenté dans le passé ses Mercedes 500 SEC et CL 55 AMG, sa Dodge Challenger et Jeep Wrangler.

Offre Partenaire LOCALEASE

En recherche d'une LLD auto ? Un mois de loyer offert en passant par le formulaire POA ci-dessous !

Demander un devis

Offre Partenaire WASH

Exclu communauté POA : un lavage programme 5 (valeur 17 euros) offert pour un premier achat de 35 euros avec le code POA35 !

Mercredi 1 février 2023


Écrit par

Photo Patrice

Patrice Vergès Petites Observations Automobiles - Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur

Membre du Gouvernement POA.

Lire la suite

Le paysage s'accélère brutalement. Dans le souffle inépuisable de son V8 qui lâche une puissante symphonie, la BMW M5 e39 de Fréderic avale le temps autant que l'espace. Avoir le dos plaqué au dossier n'est pas qu'une expression ! A l'époque, la M5 E39 était donné pour gober le 0 à 100 en 5,3 secondes soit mieux qu'une Porsche 997. Avec à mon avis, enrichie de quelques chevaux supplémentaires dus à une reprogrammation, sa monture doit pulvériser ce chrono même si elle avoue bientôt 24 ans.

"Enfilez votre combinaison Anti-G" spécifiait le magazine le Moniteur Automobile de 1999 relu à cette occasion et qui avait donné la note 9,3 sur 10 à cette voiture jugée exceptionnelle en concluant : "La M5 ne craint aucune comparaison". Elle avait été chronométrée à 250 km/h (vitesse autolimitée) et 24,3 secondes aux 1000 mètres ! Sans être un fou de vitesse, Frédéric aime les voitures qui en ont. "J'aime le couple ou plutôt j'aime l'opulence mécanique !" : avec la M5, il est largement servi.

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

La génération des e39 née en 1998 bénéficiait d'une carrosserie aux formes adoucies et plus aérodynamique que la précédente e34

Excepté les roues et le diffuseur, la M535 restait discrète vierge de tout appendice aérodynamique

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

De 218 à... 750 ch

POA dans une vidéo a déjà traité la BMW M5 E39 en 2021. Rappelons que la BMW Série 5 a arboré la première fois l'écusson M pour Motorsport sur la M535 6 cylindres de 3,5 l de 218 ch avant de devenir une véritable M avec 286 ch. Une puissance qui ne fit que grimper au fil des années, 340 ch sur les e34, puis 400 sur les e39 avec le V8 puis plus de 500 chevaux avec le V10 avant de grimper à 560 puis 625 ch avec le V8 biturbo de 4,4 l sur les dernières F90 CS. On en annonce 750 sur la future version hybride de 2024 ! Au total un peu plus de 20 000 M5 e39 de la génération de Frédéric ont été produites de 1998 à 2003.

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

Le V8 de 4941 cm3 à carter sec offre une distribution variable (double Vanos) accolé à boîte de vitesses à 6 rapports. Il annonce un couple maous-costaud de 500 Nm !

Plancher de bord sobre avec l'option grand GPS. A froid, le régime est limité à 4000 tr/mn. Le bois a été remplacé par du (faux) carbone

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

35000 euros de factures

"J'ai acheté cette voiture fin 2022. Ce n'est pas ma première BMW V8 mais je n'avais jamais eu de M5 contre plusieurs Mercedes V8. C'est un modèle e39 vendu en mars 1999 aux Émirats qui est revenu en France, il y a quelques années qui totalise 215 000 km. Sur les 35 000 euros d'un épais paquet de facture jointes à la voiture, on lit une réfection complète du moteur à 146 000 km, embrayage, disques de freins, suspensions, etc plus une légère préparation. C'est son état exceptionnel et le suivi de son entretien qui ont motivé son achat ainsi que son paquet impressionnant d'options comme le double vitrage plutôt que sa préparation qui peut séduire, je le comprends"

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

Cette voiture chargée d'une montagne d'options a débuté sa vie terrestre aux Émirats

M comme Motorsport entité sportive de BMW qui caractérise les versions affutées de la marque à l'hélice. La suppression du sigle était gratuite !

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

Passage à l'E85

En effet son moteur a été reprogrammé pour fonctionner à l'E85, il bénéficie d'un filtre à air direct et d'une ligne complète d'échappement en inox qui lui procure une impressionnante sonorité. Aboiement différente de celle d'une V8 américain, plus sauvage, plus vif avec ses 24 soupapes, son double Vanos et ses deux arbres à cames en tête. Il n'en connait pas sa puissance car il n'a pas été passé au banc mais doit bien dépasser les 400 ch. Ajoutez un kit esthétique Hamann qui rajoute, entre autre, un diffuseur arrière coincé par les quatre énormes sorties de l'échappement. Bref, de couleur bleu Avus, posée sur ses imposantes jantes de 18 pouces, sa M5 a encore une sacrée allure. Très franchement je la trouve plus séduisante malgré ses 25 ans que les horreurs que BMW produit aujourd'hui.

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

Le diffuseur et les gros échappements ne sont pas d'origine

Superbe jantes de 18 pouces "Parallel Spoke II" en 245/40 à l'avant et 285/35 à l'arrière

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

Aujourd'hui équipée de quelques options, une M5 CS F90 coûte autour de 150 000 euros, somme à laquelle il faut ajouter un malus écologique et une carte grise de 57 ch fiscaux dont le prix donne déjà l'envie d'enfiler un gilet jaune. L'occasion les rend évidemment bien plus accessibles avec des prix qui s'étagent de 25 à 35 000 euros selon l'état pour une e39. Fréderic qui est habitué aux grosses cylindrées mesure ses qualités et ses défauts.

"C'est une voiture extraordinaire qui n'est pas encore bourré d'électronique comme les récentes mais qui exige un entretien strict, comme par exemple, une marque bien spécifique d'huile d'autant que le moteur M62S consomme déjà de l'huile. Il faut savoir que sa consommation varie entre 15 et 20 litres aux cent avec l'E85. C'est le prix à payer pour rouler avec. Mais elle le mérite"

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

La trousse à outils est complète. Rare !

Chaine Hifi dans le coffre et bidon d'huile Castrol Edge, la seule marque apprécie par le gros V8

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

Une indiscrète discrétion

Sous le soleil, le bleu profond Avus de sa carrosserie brille sous le soleil d'hiver pendant que nous tournons autour.  Seule ses roues extralarges (285 à l'arrière) et les colossales sorties d'échappement rappellent que c'est une voiture très musclée dont la silhouette reste pourtant discrète. Frédéric relance le V8 qui tonne grave au ralenti.

"Je suis séduit par sa mécanique fascinante aussi douce que brutale qui accepte de repartir à 1000 tours en 4eme, son châssis extraordinaire, son confort global et aussi la qualité de sa fabrication, supérieure à celle de mes Mercedes.  Hélas, je ne roule pas suffisamment avec car j'ai trop de voitures. Cinq avec les Mercedes et la Jeep V8 ! Ma maison ressemble à un garage ! Je vais être obligé de me défaire d'une en fin d'année. Franchement, je ne sais pas laquelle"

Frédéric a totalisé une soixantaine de voitures dont plusieurs dizaines de gros V8. Il aime "l'opulence mécanique"

Illustration - Les Essais de Patrice BMW M5 e39
Les Essais de Patrice BMW M5 e39

L’avis des Petits Observateurs

Soyez le premier a commenter

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire