Les Petites News

Carburant E85 : Retour d'expérience d'un petit observateur





Bonjour aux Petits Observateurs, je me permets de répondre à certaines interrogations et confusions sur l'E85 lors de votre dernier live, sans reproche aucun, par pur information.

Je me présente, Ludovic, bagnolard, mécano, et un peu écolo, car il faut bien l'être dans le monde d'aujourd'hui. Mes réponses sont basées sur une bonne année de recherche avant de sauter le pas sur l’éthanol, ayant roulé au GPL par le passé. Désolé d'avance du pavé !

Convertir une voiture à l’éthanol :

- sans modification : alors oui, "ça marche", de manière approximative pour le moteur. Les mélanges de Panoramix ne sont pas a recommander. Un moteur à l'essence se sert de la sonde lambda (qui analyse les gaz d’échappement) pour ajuster son mélange air/essence.

Avec de l'E85, le carburant étant plus pauvre, il faut en mettre plus. Le calculateur de la voiture est donc constamment en train de compenser à la hausse, et travaille toujours au maximum de ses capacités, ce qui explique que le Youtubeurs avec sa Toyota MR ne puissent dépasser les 4000 tr/min, au delà, le calculateur n’étant pas capable de corriger

- Avec boîtier homologué : il faut déjà exclure les boîtier eBay à 80€... un boîtier a ses avantages, déjà d'être reconnu par l'état. Mais il ne va pas fonctionner de manière optimale pour tous les moteurs, car il est conçu de manière générique, et présente encore des difficultés à gérer les moteurs dotés d'une injection directe. Il convient donc de voir sur quelle voiture on l'installe.

- Avec reprogrammation moteur : Considéré par l'état comme "illégal", car assimilé à une modification du moteur, au même titre qu'une reprogrammation gain de puissance (stage 1,2, etc ...). Cela reste néanmoins la méthode la plus optimale pour le moteur, car fait sur mesure pour la voiture. Cela consiste à "débrider" les plages de compensation du calculateur, pour pouvoir gérer n'importe quel mélange essence/éthanol, et ainsi toujours fonctionner avec un mélange optimal.

Légendes sur l’éthanol :

- "ça bouffe les joints" : c'est faux. C'est juste que l’éthanol n'a pas les propriétés lubrifiantes de l'essence, et les durites en caoutchouc sèchent donc plus vite.

- "ça bouffe le moteur" : non plus. L’éthanol a un pouvoir détergent. Lors d'une conversion, il est donc recommandé de changer son huile 1000km après, car l’éthanol va enlever une grosse partie de la "crasse" du moteur. Il convient également de rapprocher les vidanges, pour les mêmes raisons

Concernant la consommation de l'ordinateur de bord :

Elle est faussée car cette consommation est basée sur la position de la pédale d’accélérateur, et non sur le débit réel d'injection. Quand on roule à l'E85, elle est donc encore plus fausse, car elle ne prend pas en compte le débit d'injection plus élevé.

L’éthanol entre-t-il en compétition avec la nourriture ?

En fait, non. Car jusqu’à présent, la betterave sucrière étant utilisé dans sa globalité pour le sucre alimentaire. la demande mondiale en sucre  étant en train de chuter, les agriculteur ont des champs dont ils ne savent que faire. C'est donc utilisé pour la production d’éthanol.

J'ajouterais également que la surface de champ utilisée pour nourrir les animaux d'élevage est bien plus préjudiciable à la faim dans le monde que l’éthanol. Je ne suis pas végan, mais si on veut nourrir tout le monde, il faudrait manger moins de viande.

Concernant l'huile de palme :

L’éthanol est composé d'alcool végétal et autres. Le "Bio Diesel" d'huile végétale.

Le problème étant que Total a préféré déforester l’Indonésie pour produire de l'huile de palme plutôt que d'acheter de l'huile de colza, certes un peu plus chère, mais bien plus responsable. On peut donc légitimement douter du côté "bio" de ce biocarburant...

J'ai également longuement roulé au GPL, et aujourd'hui, c'est malheureusement bien plus contraignant que l’éthanol.

Une installation GPL coûte entre 3 et 5 000€, prend de la place, et fait peur aux gens à cause de légende urbaines ... Une conversion éthanol coûte entre 500 et 1200€ (suivant le mode choisi), ne prend pas la place de la cuve, et est facilement réversible.

Le GPL a quand même la chance d'être moins polluant.

Pour le GNC, on est confronté au mêmes problème que le GPL, même si il n'est pas issu du pétrole. Très développé en Italie, les gens ont peur du gaz en France.

Pour finir sur le débat de l’électrique, s'il ne coûtait pas si cher d'avoir une voiture en France, peut-être pourrions nous avoir une voiture par usage, et non cherché une chimère qui fait tout ?

Merci de m'avoir lu, au plaisir de voir vos vidéos chaque semaine. Je trouve vos analyses sur "la pertinence d'une voiture" plus intéressantes que "les chiffres, toujours les chiffres" d'autres médias.

Continuez comme ça, et GO POA !

Cordialement,

Ludovic

Je roule actuellement avec :

- Alfa Mito 1,4 TB 135ch E85 (2012, 166 000 km)

- Alfa 145 2.0 QV 150ch E10 (1996, 301 000 km)

- Alfa 156 2.0 JTS 165ch E10 (2002, 223 000 km)

 

Nos autres vidéos sur l'E85 :

Comment fabrique-t-on l'E85 ?

E85 : boitier ou reprogrammation ?

 

Les nouveaux tee-shirts et sweat-shirts POA sont arrivés !

Mardi 14 mai 2019

L’avis des Petits Observateurs

Soyez le premier a commenter

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire