Les Essais de Patrice • Simca

Simca Rallye 3 : rêve numéro 474

Écrit par

Patrice Vergès (Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur , Petites Observations Automobiles)

Par Patrice Vergès. Née avec 34 ch fin 1961, la Simca 1000 termina sa longue existence 17 ans plus tard avec 103 ch déchaînés sous le capot arrière de l'ultime version Rallye 3 devenue une icone au sein de la lignée.

Lundi 18 octobre 2021


Écrit par

Photo Patrice

Patrice Vergès Petites Observations Automobiles - Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur

Membre du Gouvernement POA.

Lire la suite

Sur prés de 2 millions de Simca 1000 construites entre fin 1961 et mi 1978, on compte seulement 1000 Rallye 3 dérivées de la Rallye 2 dont POA vous a déjà conté l'histoire en 2018. Cette version sportive de la Simca 1000 vit le jour fin 1972 lorsque celle-ci était déjà en fin de carrière. Grace à son prix de vente compétitif, la Rallye 2 rencontra un grand succès commercial en attirant une nouvelle jeune clientèle. Sous les couleurs de l'entité sportive Simca Racing Team, elle devint la monture préférée des pilotes débutants.

Pour la rendre plus compétitive dans sa catégorie, en 1977, Simca fit élaborer par le préparateur Danielson, un kit moteur portant la puissance du 1294 cm3 de 86 à 110 ch. Il était lié à des modifications sur la suspension, la direction, la boîte de vitesses et la carrosserie.

Afin que la Simca Rallye 2 kitée puisse être homologuée en catégorie tourisme de série (Groupe 1), comme le règlement sportif l'exigeait, Simca décida d'en fabriquer 1000 fin 1977 (1003 exactement) peu avant l'arrêt de cette voiture mi 1978. Elle fut baptisée Rallye 3.

Achetée il y a plus de 30 ans

 A cette époque, Jean ne possédait pas les 30 500 francs (environ 20 000 euros) que coûtait la Rallye 3 qui le faisait rêver. Il dut se contenter d'une Rallye 2 plus accessible. Il continua à rêver de la Rallye 3 jusqu'en 1989 où il en découvrit une qu'il avait déjà failli acheter en 1984.  Mais l'affaire ne s'était pas faite car elle était trop chère.

" Elle avait couru comme la majorité des Rallye 3 et avouait seulement 41 000 km et affichait le numéro 474 sur les 1000 produites Elle était sous une couche de poussière car elle ne roulait plus depuis quelques temps. Bien qu'un peu fatiguée, elle était saine. Je ne l'ai payée que 9000 francs.  Je l'ai fait entièrement restaurer, repeindre, changer les ailes arrière, lui retrouver les sièges d'origine à la place des baquets, reconditionné la suspension et refait moteur. Je l'ai équipée d'une boîte de vitesses 1000 tours liée à un couple conique raccourci car avec celui d'origine, une Rallye 3 était quasi-impossible à conduire en ville. Il fallait faire énormément patiner l'embrayage et beaucoup de ses acheteurs n'ont pu s'y faire".

Rallye 2 kitée          .

La Rallye 3 était donc une Rallye 2 kitée vendue toute montée par Simca. Elle reprenait sensiblement le kit SRT avec quelques petites modifications imposées par l'homologation aux Mines.  Un imposant filtre à air coiffait les deux gros Weber de 40, un volumineux double silencieux d’échappement était chargé d’étouffer son bruit de même qu’un couple conique ultra-long (9X31) réduisait le régime moteur pour satisfaire les normes sonores.

De fait, la puissance était redescendue de 110 à 103 chevaux. C’était encore beaucoup pour une petite 1300 vendue pour 183 km/h et 31,9 s aux 1000 mètres DA. Des perfs exceptionnelles pour sa cylindrée.

Problème de couple !

Dès l’achat, il était conseillé aux acheteurs de remplacer le long couple d’origine par un 9X35 apportant davantage de mordant à la mécanique. On remarquait aussi une pignonnerie spécifique à rapports rapprochés, renforts de caisse, une suspension revue (amortisseurs Koni plus durs), carrossage négatif réglable, barres anti-roulis plus grosses et une direction plus directe.

Uniquement proposée en blanc Ibiza, elle se distinguait de la Rallye 2 par son allure plus agressive due à ses élargisseurs d'ailes en composite destinés à contenir des jantes en alliage léger chaussées de 165/13 contre 175/13 à l'arrière. Ils étaient épaulés par une jupe avant comportant des prises d'air pour les freins plus quelques autres babioles.  Homologuée en tourisme, elle devint la reine absolue de la classe moins de 1300 où elle se retrouvait désormais sans adversaires.

La plus excitante de la lignée

J'ai eu la chance de conduire celle de Jean. Sa mécanique plus sauvage (gros carburateurs qui engorgent) que celle de la Rallye 2, engendre le sentiment de piloter une véritable voiture de course. Sa suspension encore plus dure, sa direction plus directe lui donnent davantage de précision de conduite d’autant qu’elle tient mieux sur ses grosse roues qu'une Rallye 2. S’il y a davantage de chevaux, ils sont rares en dessous de 5000 tours et il ne faut pas hésiter à faire patiner l’embrayage et jongler avec le petit levier de vitesses comportant, hélas, toujours que quatre rapports.  Le parfum de compétition qu’elle dégage sous sa jolie livrée blanche aux épaisses ailes larges lui donne une agressivité et une personnalité hors du commun.

Une excellente voiture école

Jean prend beaucoup de plaisir à la piloter lorsqu'il sort avec quelques passionnés.

" Je roule trop peu avec car, aujourd'hui, elle a moins de 67 000 km. Pourtant, elle est terriblement amusante à piloter. Comme avant. Sans filtre, sans assistance. Tu es en direct avec la route. Elle apprend à conduire ! Quand j'en sors, j'ai la banane !"  

Déjà rare en son temps devenue, la Rallye 3 l'est bien davantage aujourd'hui de part son interminable destinée sportive qui perdure toujours 40 ans après. Une véritable Rallye 3 (il y a de nombreuses répliques) se vend, selon son état, entre 30 000 et 40 000 euros. " Je sais qu'elle a atteint des prix très élevés mais je m'en fiche, car je n'ai pas du tout l'intention de la vendre. J'en ai trop rêvée ! "

Illustration - Simca
Simca

La Simca Rallye 3 ne fut produite qu'avec la face avant redessinée à phares rectangulaires.

La Rallye 3 avait conservé le becquet arrière des Rallye 2 monté depuis 1976.

Illustration - Moteur Simca Rallye
Moteur Simca Rallye

Le petit 1294 cm3 était gavé par deux énormes carburateurs de 40 coiffés d'un imposant filtre à air afin de réduire le bruit d'aspiration.

Illustration - Tableau de bord Simca Rallye
Tableau de bord Simca Rallye

La planche de bord était celle de la Rallye 2. Au centre du moyeu du volant, le célèbre dragon, l'emblème du Simca Racing Team.

Illustration - Simca Sièges
Simca Sièges

La Simca Rallye était équipée de sièges baquet intégraux très confortables que Jean a montés à la place des baquets.

Illustration - Simca
Simca

Toutes les Rallye 3 avaient une plaque avec le numéro de série sur la planche de bord. Cette 474 est sortie en avril 1978.

Illustration - Simca
Simca

La Rallye 3 se distinguait notamment de la Rallye 2 par des élargisseurs d'ailes en composite accueillant de superbes jantes Amil en alliage léger.

Illustration - Simca
Simca

La Rallye 3 était équipée d'un deuxième pot d'échapemment transversal exigeant la découpe de la jupe, toujours dans le but de réduire sa sonorité.

Illustration - Simca
Simca

Jean conduit sa Rallye 3 depuis plus de 30 ans. Le plaisir est toujours là, bien vivant.

Illustration - Moteur Simca Rallye
Moteur Simca Rallye

Sous les couleurs du SRT, les courses de Simca Rallye 3 étaient spectaculaires.

Illustration - Simca Rallye
Simca Rallye

Le magazine Échappement favorisa le succès de cette voiture auprès des pilotes débutants.

L’avis des Petits Observateurs

6 commentaires au sujet de « Simca Rallye 3 : rêve numéro 474 »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Y a pas à dire, merci Simca ! Nombreux sont ceux qui se sont fait les bras sur cette bombinette. Perso, je préfère les phares ronds mais son on veut la Rally 3 on a pas le choix.

Lundi 18 octobre 2021 à 17h54

Signaler ce message

En réponse à Thierry C

Ne serait-ce pas une chanson chantée par un un célèbre chanteur portant le même prénom que notre Président ? 🧐

Mardi 19 octobre 2021 à 16h10

Signaler ce message

En réponse à Julien L

Il y a aussi la Simca 1000 pijot avec des décalcomanies partout de l'ami Pierre Pechin.... Mais ça commence à être vieux ce squetch.

Mardi 19 octobre 2021 à 19h06

Signaler ce message