Essai à la POA • Kia

RENAUD va-t-il REMPLACER sa C6 par une KIA EV6 ?

Retrouvez dans cette vidéo

Renaud Roubaudi (Président, Petites Observations Automobiles)

Lecture Connectez-vous pour ajouter des vidéos à vos favoris.

En 2024 Renaud ne pourra plus circuler dans le grand Paris avec sa Citroën C6 (V6 HDI), car les diesel (vignette 2) seront interdit par les ZFE. Par quelle voiture remplacer la C6 ?

Vendredi 14 janvier 2022


Retrouver dans cette vidéo

Photo Renaud

Renaud Roubaudi Petites Observations Automobiles - Président

Alias "Monsieur le Président" de POA. Renaud réalise, anime et coanime la plupart des programmes POA. 

Lire la suite

Renaud a donc deux ans pour trouver la perle rare. L'occasion grâce à POA de tester des modèles qui l'intéresse. A ce stade de la réflexion, le budget n'entre pas en jeu. C'est d'abord une question d'envie : quelles autos pourraient remplacer l'irremplaçable C6 ?

Tout au long de ces deux années à venir, Renaud vous présentera ses choix, qu'il s'agisse de voiture neuve ou d'occasion. Il commence par la Kia EV6, la première voiture électrique dont le design étonnant (proche de la C6) a retenu son attention. L'occasion d'effectuer un aller/retour en Normandie (500km) afin de se faire un avis sur l'auto et les possibilités de recharges sur l'autoroute A13.

L’avis des Petits Observateurs

45 commentaires au sujet de « RENAUD va-t-il REMPLACER sa C6 par une KIA EV6 ? »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

La c6 se fait vieille et à la différence des voitures des années 70 et avant c est qu on peut pas la refaire à neuf. Quand l electronique ou la suspension va commencer à defaillir on pourra pas réparer ou alors à plus de 3 fois la cote de la voiture.
Aujourd'hui on utilise jusqu'à usure complète ou alors on jette car irréparable.
La kia ev6 et ses concurrentes électriques ca doit être encore pire car la technologie évolue trop vite et dans 5 ans on aura encore fait un gain énorme sur les batteries.
Ce sont des voitures à louer plus à acheter.
En plus l ev6 il n y a aucun passion. L intérieur est triste à mourir. C est toujours les 2 tablettes posées cote à cote c est d un original...
Et l exterieur c est gros. Le cul est énorme.

Vendredi 14 janvier 2022 à 21h14

Signaler ce message

Elle est superbe cette EV6 et on commence à en voir un peu partout tout comme la Ionic 5.
Deux marques jumelles, deux styles dos à dos. Quel constructeur peut se payer ce luxe ?
Kia a toutes les cartes pour exploser les chiffres de vente, et moins de soucis d'approvisionnement en composants électroniques. La C6 faudrait qu'elle fasse deux ans sans panne, elle peut avec les frais que Renaud a mis dedans.
Et il sera temps pour elle de laisser sa place.

Vendredi 14 janvier 2022 à 21h33

Signaler ce message

Zzzzzzzzz fait la voiture électrique.
Zzzzzzzzz fais je au fond de mon canapé dans ma maison bien chauffée quand il gèle dehors.
Je suis triste de ne pas être plus positif, d'autant plus qu'ayant eu l'occasion d'essayer des voitures électriques, je suis absolument convaincu par leur agrément. Mais se préoccuper en permanence d'où, de comment, de combien de temps. J'ai l'impression de me retrouver vingt ans en arrière, quand j'étais fumeur et qu'une case dans ma tête était toujours occupée..... Combien de cigarettes me reste t il?, Y a t il un tabac d'ouvert pas loin? Quel jour sommes nous?
A remplacer par: combien d'autonomie le reste t il?, Y a t il une station pas loin? La borne fonctionne t elle?
Comme une addiction en fait !

Vendredi 14 janvier 2022 à 22h36

Signaler ce message

Olala je viens de regarder. La c6 est une sacré péniche je le sais mes parents en avaient une. Mais là elle est toute frêle à cote de la kia.
On marche sur la tête. On n a pas d autonomie avec les voitures electriques et au lieu de les amincir de les rabaisser ils les elargissent zt les rehaussent. Il y a 400kg de matière en trop dans cette bagnole. Il y a 10000 euros de matière qui coute dds perfo et de la conso. C est aberrant.
C est le 1er point.
Le 2eme point c est la strategie gouvernementale. On veut plus de thermique. C est fini. On achète quoi alors ? Ce que vous voulez mais plus de thermique. On prend de l elec alors ? Si vous voulez mais plus de thermique. Ok mais comment on recharge en ville, comment on va en normandie d une traite ? Ah je sais pas mais on veut plus de thermique.
Putain mais on larche sur la tête. Cette video me fait realiser comment l europe et la france sont en train de nous emmener dans un cul de sac.
Qu une seule partie sera capable d acheter une voiture elec tellement c est cher.
Le reste je ne sais pas comment ils vont aller bosser. Sauf que c est eux qui font des bornes piur laver vos bureaux, ramasser vos pou belles, fabriquer dans les usines.
Ceux qui habitent en ville c est terminé la voiture car vous ne piurrez pas recharger. Renaud l a expliqué.
Enfin fini les vacances dans le sud ou autre, il vous faudra 2 jours pour faire 800km tellement l autonomie est ridicule sur l autoroute.
Il y a 6 bornes par station. Imaginez au 1er juillet sur l a10 entre 12h et 14h.
Mais c est mort.
Paris deauville avec 1 arrêt car l autonomie ne permet pas de le faire en direct mais vous rigolez. Mais qui acheterait un produit pareil. En sachant en plus que plus vous faites de dorte recharge rapide plus vous abimez votre batterie.
L autre jour j ai fait royan, l oise dans la nuit. D une traite en 4h20 (114 de moyenne c est mon record). Aucun arrêt et je pouvais pousser vers lille avec e qu il me restait. Pourtant j ai une essenxe.
Laissez tomber j en veux pas de leur politique à œillère, c est pas réfléchi, c est débile.
J en veux pas de voitures à 70000 euros qui fait 200 km sur autoroute et qui a des ecrans partout et qui est large et haut comme un porte container. De toute façon j ai pas les ronds.
Je garde ma giulia. C est la plus belle.

Vendredi 14 janvier 2022 à 23h12

Signaler ce message

En réponse à Philippe R

C est une Guilia 200 essence ?

Pareil, quand je fais 500kms avec encore 200kms d autonomie, je trouve ça sympa de ne pas me poser la question de quand et où je dois ravitailler.

Je ne suis pas spécialement contre l électrique, mais c est tout de même une logistique à prendre en compte par rapport à une thermique.

Samedi 15 janvier 2022 à 10h02

Signaler ce message

En réponse à Etienne M

Mieux. Presque le graal : une veloce 280 de 2017. Bleu misano interieur tabac et quasi toutes options sauf le tdb en cuir.
Faudrait que je la presente sur poa. J y ai pensé le jour où je l ai eu. Mais je suis un grand timide ;-)
Et j ai pas envie d aller à paris ou dans les yvelines.

Samedi 15 janvier 2022 à 21h29

Signaler ce message

En réponse à Philippe R

Sacrée voiture, qu on ne croise pas à tous les coins de rue !! En 2017 c était une Q2 ou Q4 ?

J avais essayé la 200 essence à sa sortie, voiture géniale.

Et ça mériterait effectivement une présentation POA 🤗.

Dimanche 16 janvier 2022 à 08h59

Signaler ce message

En réponse à Etienne M

C etait la q4. Ils ont dû sortir la 280 en prop qu à partir de 2020 ou 21. Et en 2022 c est fini. Que q4. C est debile car elle se mange un malus monstrueux. Alors que la q2 restait raisonnable.
Toute facon cette voiture est finie. Alfa n investit plus dedans. Les diesel ne se vendent pas a cause de ce que l on sait alors qu ils sont hyper economes. Et les essences n ont meme pas d hybridation légère comme peut l avoir la ghibli.
Giulia et stelvio c est fini.
Quel gachis. Des milliards pour une nouvelle usine, plateforme extraordinaire et super légère, nouveaux moteurs alu hyper efficients et hyper fiableS. Et stellantis ne va rien garder de tout ca. Ils vont garder le 1.6 thp pour faire de l hybride zt le 1.5 hdi 130 en bloc noble diesel.

Dimanche 16 janvier 2022 à 11h08

Signaler ce message

En réponse à Philippe R

C est vrai que quand on voit la gamme de moteurs de la 508 ça ne fait pas rêver.

La Giulia est arrivée 10 ans trop tard.

On verra ce que donne le Tonale.

Dimanche 16 janvier 2022 à 23h27

Signaler ce message

En réponse à Philippe R

Bonjour Philippe,

Je vous comprends , j'ai un coupé BRERA 2.4JTDM de 210 cv de 2008 acheté en 2017 et j'ai un grand plaisir à le conduire et je n'ai pas envie de m'en séparer .
Je ne comprends pas ce dictat du tout électrique à marche forcée, j'ai peur qu'ALFA ROMEO y perde son âme .
J'attends de voir ce que cela va donner avec le TONALE et les projets des futurs berlines et coupés en électrique s'il y en a au programme ???? .
Mais je crains que la passion Alfa se tarisse .
Pascal

Dimanche 16 janvier 2022 à 17h58

Signaler ce message

Presque convaincu parce que ça y est, on a des électriques qui n'ont pas le dépouillement d'une Tesla, avec lesquelles "on aurait presque pu arriver à la maison sans faire d'arrêt" et qu'il y a des cafés un peu cossus à côté des bornes de recharge.... Mais tout compte-fait, fini l'insouciance de se dire "tiens il fait beau je pousse jusqu'à la côte" = préoccupation permanente de la consommation, sans compter le prix d'achat de la nouvelle bagnole... Ne vaut-il pas mieux faire comme les habitants de Venise, trouver un parking en limite de la zone interdite parisienne pour y garer la C6, et aller la prendre en métro ou en moto électrique ?

Samedi 15 janvier 2022 à 04h40

Signaler ce message

En réponse à C B

C'est aussi mon sentiment sur l'électrique.
Les arguments financiers avantageux s'estompent petit a petit quand on voit le cout d'es recharges sur les grands axes et les sommes élevées pour l'acquisition de ces véhicules . Reste le coté environnemental mais là encore c'est de moins en moins clair voire très biaisé...

Lundi 17 janvier 2022 à 16h48

Signaler ce message

Pas d avis sur cet EV6, mais ce qui est certain c est que les États n ont pas tiré les leçons du tout diesel.

Attendons patiemment le prochain scandale lié à l électrique.

En plus, je ne me souviens plus de la position de notre président de la République sur notre souveraineté énergétique et le nucléaire 😀.

Samedi 15 janvier 2022 à 10h00

Signaler ce message

En réponse à Etienne M

Tellement bien géré qu on a dû redemarrer des centrales thermiques cet hiver. Et on patauge toujours avec l epr.
Quand est ce qu ils vont mettre des vrais inge et techniciens aux commandes des entreprises publiques au lieu de leurs enarques qui ne sauraient même pas changer une ampoule.
Donnez leur le desert et dans 20 ans faudra qu ils importent du sable disait un grand critique de notre société.

Samedi 15 janvier 2022 à 10h10

Signaler ce message

Je lis régulièrement sur un forum auto français les retours d expériences sur la Porsche Taycan : on peut globalement dire que c est très décevant vu le prix du véhicule, que c est un usage contraignant et que si Porsche a su préserver du plaisir de conduite (chassis) la marque semble tout de même assez mal maîtriser l électrique et les nouvelles technologies qui doivent accompagner la mobilité électrique.

Samedi 15 janvier 2022 à 11h26

Signaler ce message

Renaud résume tout avec sa première phrase " Je ne suis pas Julien, je n'ai pas une approche rationnelle " et c'est pour ça qu'on l'aime, parce qu'on (je) est tout pareil, et rien n'est rationnel lorsque qu'on choisi une auto plutôt qu'une autre... alors pour le reste, sans doute, peut être, je ne sais pas, on verra, rendez vous dans 10ans comme le chantait si bien P.Brue l en 1989 (au siècle dernier, déjà!!!)

Samedi 15 janvier 2022 à 14h41

Signaler ce message

En réponse à Alain L

La rationalité n'est pas absolue. Elle serait pour moi de ne pas (encore?) sauter le pas de l'électrique.

Je m'y intéresse pourtant depuis longtemps. 🤔
Une de mes connaissances vendeur chez Tesla tentait à tout crin de me vendre un roadster vers 2011. Même si cela ne correspondait pas d'évidence à mes critères :
Ni l'aspect « pratique » des allers-retours presque hebdomadaires entre la Suisse, Paris, voir Lille, pas plus que l'utilisation purement « ludique » (trajet jusque vers Paris pour rejoindre des amis, puis petite virée de 150 à 200 km , et ensuite retour de 80 km vers la maison) ne correspondaient.
Pour la petite histoire, le plus beau fut lorsque nous rendant aux « Classic Days », nous aperçûmes le Tesla rouge au bord de l'autoroute à quelques encâblures de Magny-Cours ! Finalement arrivée sur un camion de dépannage, elle passât toute la journée derrière notre stand, branchée sur une prise pour tenter de récupérer un peu d'énergie... 😂

J'allais sauter le pas d'une hybride (et aussi d'une « béhème » 😳) en 2015, charmé par un prêt de la splendide I8.
Il s’avérât alors qu'il était impossible en Suisse de l'acheter, mais uniquement de la louer ??? 😲 Ce qui m'a suffisamment refroidi pour en pas aller l'acheter en France. Car ce refus laissait présager d'éventuelles futur difficultés, par exemple quant à la longévité des batteries... 🤔


Comment pourrais-je aujourd'hui acheter une électrique du fait des limitations inhérentes à ce type de véhicule ?
Car il ne pourrait s'agir que d'un véhicule « pratique » (et non pas d'un ludique. Leur « ZZZ » manquant à mes yeux fortement d'attrait en regard des sensations, notamment auditives, d'un beau moteur essence). Sauf que...
- Puisqu'il devra s'agir d'un SUV ou break, pourquoi ajouter à un véhicule déjà lourd par nature, quelques centaines de kilos de batteries ?
- La quasi-totalité d'entre eux n'ont qu'une très faible capacité de traction, lorsqu'ils le permettent... Difficile dans ces conditions de tirer les voitures de course !
- Fini les trajets décidés à la dernière minute qui peuvent nous entraîner à l'autre bout de l'Europe lorsque l'envie nous prend. Si l'autonomie électrique fait des progrès, de même que le développement de l'infrastructure, seule une rupture technologique donnera à l'électrique une souplesse identique à celle du thermique.
- Et pour mémoire (même si cela ne m'est jamais arrivé qu'en moto...), je vois mal comment se dépanner d'une étourderie de « recharge ». Un jerrycan peut sauver bien des choses en quelques instants. Je ne vois pas encore le « powerpack » qui permettra de ne pas laisser en panne un étourdi ! 😉

Je ne vois même pas les ZFE comme des Zones de Forte Exclusion. Car si nous ne nous rendons presque plus dans Paris, il est toujours loisible de prendre une « ancienne » si cela s'avère indispensable 😜.

Je me demande d'ailleurs ce qu'il adviendra de ces aménagements dans le cadres des interdictions « totales » des diesels puis de tous les moteurs thermiques ?


Bref, l'électrique « c'est bien mignon », mais ce n'est certainement pas encore pour moi. Surtout dans « MA » rationalité.

Dimanche 16 janvier 2022 à 16h40

Signaler ce message

Il est des hasards dans la vie.
Cela faisait un an que personne ne daignait reluquer mon vieux diesel sobre et performant, que j’adorais pourtant, ce contrairement à ma femme qui m’avait supplié maintes fois de m’en séparer. Un an de souffrance à l’entendre me répéter que c’était un bien mauvais choix puisque personne désormais n’en voulait plus. Et puis un jour, un type ébouriffé est entré et m’a demandé si la merveille garée dehors était à moi ; Deux heures plus tard, ce Jésus Christ des temps modernes venait de me libérer de tous les maux. Il repartait, sourire aux lèvres, avec les clefs de mon bolide.

Mais le choix de celui qui le remplacerait allait s’avérer, ô combien Cornélien.
Choisir une électrique en première voiture, c’est-à-dire pouvant assurer tous types de trajets à vide comme à plein, mais à qui on demande surtout de pouvoir effectuer de longs trajets sans trop nécessiter de ravitaillement en vol, ne s’imposait pas du tout si ce n’était à cause des lieux de destination souvent fréquentés, qui dans moins de deux ans maintenant deviendront hostiles à toutes formes de chaudières à mazout roulantes, sans autres formes de procès. Choisir une électrique pour être conforme sur les vingt derniers kilomètres d’un voyage Marcopolien, paraissait pour le moins absurde.

Absurde certes, mais dans la mouve.
Rendez-vous était donc pris pour l’essai d’une très belle coréenne, tenteresse.
Cela ne faisait pas cinq cent mètres que je roulais à bord de cette remarquable EV6, zen et silencieuse, que je me surpris à positionner le curseur sur le mode sport et que je me mis à avoir le pied droit lourd comme un cheval mort… Il faut vous dire que devant moi la route des grandes Alpes me faisait carrément un appel du pied. Aussi j’en vins rapidement à tutoyer les limites physiques de l’auto et faire crier grâce aux éco pneumatiques, au point qu’à la place du mort le chien loup, me jeta un regard un peu fou… Et de me sermonner que cette bagnole est l’équilibre du yin et du yang, qu’elle n’a pas été conçue pour enfiler les spéciales du Monte Carlo…

C’est alors que je compris que toute la frustration refoulée du bagnolard que j’étais, ne saurait jamais se faire à la raison, en raison de la déraison qui bouillait en moi. Il me restait une alternative au courant alternatif, huit ans pour rouler à l’essence, réveiller tous mes sens quitte à atomiser tout ce qui circule. Une belle occasion fera l’affaire et au diable l’écolo si je diffuse dans la nature plus de vapeurs éthyliques improprement brûlées que je ne l’aurais fait avec feu mon ancien diesel, c’est pas moi qui l’ai voulu, na.
😉
Nabu de bonnes choses ne nuit point !

Samedi 15 janvier 2022 à 18h02

Signaler ce message

Une autre planète, les problêmes de parisien, vu du fin fond
de la province. Je vous plains de devoir faire des choix sous la
contrainte comme içi.
Sur nos routes boueuses et étroites, dans nos petites villes sans
embouteillages, nos nationnales permettant de rejoindre les grands
axes..........comb ien de temps encore avant de voir nos autos "du monde
d'avant" refusées de circulation pour cause d'uniformité nationnale?
La valse à milles temps du grand Brel est toujours d'actualité "Et Paris
qui bat la mesure", mais pour d'autres raisons!

Dimanche 16 janvier 2022 à 09h44

Signaler ce message

En réponse à arnold N

Il me semble avoir lu que la clientèle cible de la Zoé est le français qui vit en "pavillon" en périphérie d une ville moyenne, et pour qui c est une 2eme où 2nde voiture...

D ailleurs je suis provincial ayant migre à Paris, et quand je retourne dans ma province natale je constate que la Model 3 envahit les "pavillons" moyens, la ou on voyait un Tiguan auparavant...

Moi je vis précisément à qqes centaines de mètres de Paris, et je serai bien incapable d acheter un full électrique car je n ai pas de bornes dans mon parking. Et c est le cas de 90% des "parisiens" que je connais.

Au passage, les ZFE, ce n est pas que Paris.

Et la suppression du thermique est il me semble voter au niveau de l UE.

Dimanche 16 janvier 2022 à 23h23

Signaler ce message

En réponse à Etienne M

Peut-être une question de région, car içi, nous sommes loin de subir un "envahissement" des Tesla, faut
dire qu'a 40000 euros le morçeau en moyenne, c'est normal.
Quant à la suppression du thermique, soit.........mais l'age moyen des véhicules étant de plus de 10 ans, arrêt
du neuf en 2035, je pense que je risque de ne jamais connaitre cette obligation du VE! 😉

Lundi 17 janvier 2022 à 13h02

Signaler ce message

En réponse à arnold N

Les chiffres de vente de la Model 3 parlent pour elle :

- en 2021, elle est 14eme vente en France, 24.911 exemplaires,

- etant précise que 18.449 ont été vendues à des particuliers. Pour comparer, c est 67.569 Sandero vendues à des particuliers, qui est la voiture la plus vendue aux particuliers. La Model 3 c est plus de vente aux particuliers que certains modèles populaires : 17.507 C3 et 15.453 Twingo.

Les chiffres sont dans l auto journal.

Samedi 22 janvier 2022 à 14h44

Signaler ce message

En réponse à Etienne M

Je suis de votre avis Etienne, peut-être sommes-nous de la même région, personnellement c'est Auvergne Rhône-Alpes les Tesla sont partout ! Ce qui est drôle c'est devant les cliniques privées ou les bornes électriques sont présentes pour les visiteurs .... euh pardon les médecins ! L'électrique est en province, Paris n'étant pas la France, et surtout un modèle.

Mardi 18 janvier 2022 à 08h30

Signaler ce message

Voilà, c'est ce que je pensais, on a encore 70% de charge mais on fait quand même une petite recharge pour remonter à 85% parce que, mine de rien, on a peu peur de la panne (sèche !) et on a raison. Pas évident évident quand même l'électrique...

Dimanche 16 janvier 2022 à 13h51

Signaler ce message

En réponse à GEORGES P

Oui c’est exactement ce que je pense Georges.

Tu jongles avec la prise de 20 à 80%, soit sur une plage de 60% de la capacité totale. Toutefois quand ça descend eu dessous de 50% tu commences à avaler ta salive et serrer les fesses. Tu te mets immédiatement en quête de la borne qui voudra bien s’accoupler à ta fiche mâle et qui se trouve, si possible, sur ton parcours, ce pour éviter d’avoir à tout reprogrammer. Bref tu ne voyages à peu près l’esprit tranquille, et encore en éteignant tous les bidules inutiles, et Dieu sait s’il y en a dans tous les recoins de ton sapin de noël sur roues, que sur une plage de 30%, comprise entre 50 et 80% de la charge maximum…

Vous aurez saisi une légère exagération dans mon propos et ma mauvaise foi non feinte, d’autant que je pratique de même en thermique par peur de la panne sèche… Sauf que j’ai toujours à côté de la couverture, de l'Opinel et de la bouteille d’eau fraîche, un bidon de coco dans le coffre, pour le cas où ça chie grave et qu’il me faille passer en mode survie…
😁
Nabu : Bagnolard survivaliste.

Dimanche 16 janvier 2022 à 14h29

Signaler ce message

En réponse à Nabu C

C'est vraiment débile de jongler avec les 20/80% , déjà qu'avec le maxi théorique c'est pas super en autonomie mais là c'est nul. J'imagine avec une thermique qui a 60 litres : Ben non monsieur, faut pas aller en dessous de 12 litres et surtout pas le remplir a plus de 48 litres !!!! Sinon a la longue votre réservoir il va se rétrécir ou il va fuir et c'est pas pris en garantie....c'est dingue alors je doit prendre celle qui a 120 litres ? c'est quoi le tarif ?
Un monde de fou

Lundi 17 janvier 2022 à 17h01

Signaler ce message

En réponse à François P

Mes mauvaises habitudes en thermique m’amènent, dans le cas d’un long voyage, à me préoccuper de la jauge dès que celle-ci entame la seconde moitié de sa course, et ce y compris sur l’autoroute où les stations sont pourtant nombreuses. C’est un travers je vous le concède, mais je préfère prévoir une marge de sécurité, en cas de bouchon en amont par exemple, qui m’obligerait soit à sortir de l’autoroute soit y rester plusieurs heures à l’arrêt dans l’auto. Au ravitaillement, je constate généralement qu’il reste entre 20 et 30 % dans le réservoir, rarement moins. Sachant la carence en borne de recharges opérationnelles et l’impossibilité de trimballer une batterie de secours dans le coffre, je crois que ces mauvaises habitudes seraient accentuées si je devais rouler en électrique.

Les 80% sont, quant-à-eux, propres à la charge électrique qui ralenti nettement au-delà de ce seuil et rend absurde de passer plus de temps à la borne… En thermique il va de soi que je fais le plein en quelques minutes jusqu’au déclenchement du pistolet…

D’où la démonstration ci-dessus, qui ne s’applique probablement qu’à moi-même…

J'ajoute que, tout comme Renaud nous le montre, je refais souvent le plein à l'abord de ma destination, ce pour de multiples raisons dont l'une est que les villes d'aujourd'hui sont de moins en moins fournies en pompes à essence, phénomène qui semble déjà se dupliquer du côté des bornes de recharge...

Nabu-débile certes, mais prévoyant
😉

Lundi 17 janvier 2022 à 20h13

Signaler ce message

Je partage totalement le point de vue de Renaud qui ne veut pas se prendre la tête à planifier un trajet de..... 200 km !!! Pour moi, l'automobile reste un fantastique instrument de liberté de déplacement et je n'ai pas envie de me prendre la tête pour savoir quand et où je devrai m'arrêter pour faire le plein d'énergie. De plus, habitant en région parisienne je sais par expérience que toute planification de trajet est hautement hypothétique. Quand je quitte ma résidence principale de grande couronne Est pour aller en Dordogne, je ne sais absolument pas si je vais arriver au péage de St Arnoult au bout d'une heure ou deux heures. Bref, il y a un monde entre les endroits où j'ai envie de m'arrêter et ceux où ils faudrait que je m'arrête pour recharger. Je n'ai pas envie qu'un boudin électronique décide à ma place !
Cela dit, je suis convaincu que l'électrique va s'imposer, que les VE sont très agréables à conduire et que tout rentrera dans l'ordre non pas quand l'autonomie des VE sera plus importante mais quand les temps de recharge seront raccourcis et que les bornes seront partout.
Il y a aussi un point dont on parle peu et que je trouve particulièrement pénalisant aujourd'hui. Actuellement, si vous faites par exemple un trajet de 600 km, vous mettrez grosso modo le même temps, que vous rouliez dans une voiture à 10 000€ ou à 100 000€. Toutes choses égales par ailleurs (arrêts de confort, respect des limitations de vitesse. A la rigueur votre grande routière diesel n'aura pas besoin d'arrêt pour faire le plein alors que vous vous serez arrêté 10 minutes pour refaire un plein avec votre citadine essence.
Avec les électriques cette égalité n'est plus d'actualité. Si vous voulez faire de longs trajets, votre "allonge", votre autonomie avant recharge sera fonction de votre budget; forte allonge et faible temps de recharge pour les heureux possesseurs de Tesla, Hyundi, Mercedes, et haut de gamme des autres marques, et autonomie ridicule pour les petits budgets ne pouvant se payer qu'une Dacia électrique , une Twingo électrique et autres voitures électriques (relativement) bon marché. Je sais que ce sont des voitures destinées aux trajets urbains mais l'offre actuelle scinde le marché entre gros prix bonne autonomie et petit prix courte autonomie.
C'est techniquement et économiquement explicable, c'est particulièrement discriminant en ce qui concerne la liberté de déplacement.

Dimanche 16 janvier 2022 à 22h03

Signaler ce message

En réponse à Phil V

Je suis globalement d'accord avec vous. A un détail près : la voiture à 10.000 EUR n'existe (presque, Dacia mise à part) pas en électrique !

Une grande routière n'est Dieu merci, pas obligatoirement une « diesel ». Dès lors, un véhicule haut de gamme peut se révéler tout aussi limité en autonomie qu'une citadine. Voire même pire en fonction du rythme adopté. Le V10 de la Viper avait une consommation affolante en regard du ridicule réservoir dont ses concepteurs l'avait affublée... 🙄

Cependant, l'électrique aura encore d'immenses progrès à faire avant d'égaler la souplesse d'utilisation du moteur thermique.


Votre sentiment de discrimination en matière de liberté de déplacement ne me semble pas inhérent aux électriques. J'ai souvenir de trajets jusqu'aux stations de ski des Alpes, à 5 dans nos voitures d'étudiants, avec le matériel de course. Inutile de préciser que notre résistance à l'entassement nous faisait nous arrêter bien plus souvent que lorsque nous pouvions emprunter l'une ou l'autre des grandes routières paternelles... 🤭
Sans aller jusque là, un départ en vacances en famille dans une R5, 205 autre citadine, doit lui aussi s'apparenter dans la durée à un exercice de yoga !

Il y aura toujours un aspect de « discrimination » en fonction des moyens. Qu'il s'agisse de la qualité de la nourriture, du confort de l'habitat, des menus plaisirs que l'on peut s'offrir.
Même si parfois, cela s'inverse. J'aurais dans certains embouteillages monstres, bien volontiers changé la Maserati (et sa dureté d'embrayage) pour une petite citadine à l'embrayage léger, voire automatique !

Bien que nous sachions tous que l'argent ne fait pas le bonheur, on peut qu'abonder dans le sens de Woody Allen lorsqu'il disait que mieux vaut être heureux, riche et bien portant, que pauvre, malade et malheureux... 🤣 🤣 🤣

Lundi 17 janvier 2022 à 00h34

Signaler ce message

En réponse à Frederic D

Mon cher Frédéric D. , je crois que soit vous ne m'avez pas bien lu, soit je me suis mal exprimé ! 😊 Peu importe l'autonomie d'une routière, diesel d'une sportive ou d'une citadine. Je prenais les deux extrêmes en termes d'autonomie théorique. De fait, leur temps de parcours dans le respect des limitations de vitesse sera grosso modo équivalent.

Ce qui ne veut pas dire, bien sûr, que les conditions de confort seront les mêmes ! Je ne parlais que de la capacité d'effectuer un trajet donné dans un temps équivalent. J'habite en Seine et Marne et j'ai une maison au sud de la Dordogne. J'ai effectué les 600km de ce trajet des centaines de fois avec des véhicules très divers; gros break V6 allemand, coupé sport, berline diesel, monospace, citadine. J'ai toujours effectué ce parcours dans des temps très proches, sauf conditions de circulation difficiles. Avec certains de ces véhicules j'ai effectué un plein en cours de trajet, avec d'autres, non. Pour moi, cela signifie qu'avec n'importe quelle voiture thermique, de la plus performante à la plus modeste, on peut par exemple se faire une virée un week-end sans qu'aucun utilisateur ne soit limité dans sa capacité à effectuer des kilomètres même si ce sera moins agréable dans une citadine inconfortable et mal insonorisée.

En revanche, les performances en autonomie et temps de recharge sont telles pour les voitures électriques, et sont de plus directement liées au coût de ces voitures que cette capacité de déplacement devient directement liée aux capacités financières de l'automobiliste. Normal, me direz-vous, il s'agit d'une nouvelle technologie. Reste à voir si cet écart se réduit au fil du temps.

Quant à la comparaison de prix entre 10 000 et 100 000€ , parfaitement arbitraire j'en conviens, elle n'est pas si ridicule si on prend en compte le fait qu'un nombre très important d'automobilistes n'a jamais roulé qu'en voiture d'occasion. En et en occasion, les Véhicules électriques disponibles commencent à être nombreux, mais très limités en termes d'autonomie. Vous trouverez à ce prix nombre de Zoé ou de Leaf dont l'autonomie théorique ne dépasse pas les 200 km (et n temps de recharge non négligeable) et pléthore de voitures thermiques dont l'autonomie ne sera limitée que par votre capacité de conduite, l'état de vos lombaires et votre portefeuille.

Quant aux inévitables inégalités liées aux choix personnels, j'en conviens parfaitement. Je ne suis pas un obsédé de l'égalité à tout prix, ce qui semble être hélas devenu un sport national ! Si je l'étais, je me serais contente de rouler dans des voitures d'une affligeante banalité, ce que je me refuse à faire, et si un jour je roule en électrique, ce qui finira bien par arriver, je me donnerai les moyens de le faire confortablement.

Non, ce que je voulais être en évidence, c'est cette limitation actuelle de la capacité à se déplacer loin en fonction des catégories de voitures, chose qui n'existe pas avec les thermiques, dans les conditions de circulation que je décrivais. Et ça c'est nouveau ! Bien à vous. 🙂

Lundi 17 janvier 2022 à 11h34

Signaler ce message

En réponse à Phil V

Ne vous excusez pas. Ne serais-ce pas plutôt moi qui ait fait quelques raccourcis saisissants, et déformé mon propos ?

Ce que je voulais dire est qu'en dehors « d'enquiller » frénétiquement sur de longs trajets, l'autonomie du véhicule thermique ne sera qu'un des paramètres de la durée du trajet. C'est là où le confort du véhicule entrera largement en compte. Et où, hormis le cas des modèles ultra-sportifs destructeurs de dos et fessiers ou excessivement bruyants, le coût entrera directement dans l'équation. Une Twingo sera toujours infiniment moins confortable qu'une Mercedes « S », sans même évoquer une... C6 ! (Modèle choisi tout à fait au hasard 😇).

Bien entendu, les thuriféraires de l'électrique mettent cette réalité en avant pour minimiser la contrainte des ravitaillements obligatoires 😇.
Mais encore faudrait-il qu'il y ait assez de bornes pour qu'il y en ait de presque immédiatement disponible 😳, et aussi que ces quelques minutes suffisent pour récupérer suffisamment d'autonomie 😳 afin de ne pas devoir multiplier ces arrêts à l'envi.

Devant faire il y a quelques jours un rapide aller-retour (un peu plus de 350km dans chaque sens), nous avons choisi l'autoroute afin de limiter autant que possible le temps de trajet.
Nous nous sommes arrêtés après une petite heure de route pour prendre un café. Lorsque nous avons regagné notre voiture, un couple que nous avions remarqué à notre arrivée, continuait encore à se battre avec la borne de chargement (les autres étant occupées), et finit par prendre des photos détaillées de la borne, la prise, le câble,... Leur activité de plus en plus frénétique probablement liée au manque... 🤪 de courant ! 🤣

Au retour, nous nous sommes trouvés face à une pompe « rhumatisante ». Difficile a lors de se satisfaire d'un si faible débit pour étancher la soif du V12 ⛽. Mais un simple changement de pompe suffit à résoudre le problème.

Bel exemple de la souplesse du thermique par rapport à l'électrique. 🤣 🤣 🤣

Lundi 17 janvier 2022 à 12h38

Signaler ce message

En réponse à Frederic D

Nous sommes bien d'accord. Personnellement je me vois mal me faire imposer la planification d'un long trajet par un système, aussi perfectionné soit-il. Mais nous sommes en passe d'être des dinosaures, semble-t-il. 😆

Lundi 17 janvier 2022 à 12h43

Signaler ce message

En réponse à Phil V

🦕N'empêche que les dinosaures dominèrent la terre plus longtemps que n'importe quel autre espèce 🦖.
🤣 🤣 🤣

Pourtant ils n'avaient ni GPS, ni même d'électricité !

Lundi 17 janvier 2022 à 17h10

Signaler ce message

Petit constat: Partis entre amis pour les fêtes de fin d'année en Bretagne, avec trois voitures différentes Diesel, essence et électrique chacune avec 3 adultes a bord,. Un petit voyage de 602 km avec Douarnenez pour destination comprenant 45% d'autoroute, 50% de . 2x2 voies et 5% de petites nationales
Temps de trajet des thermiques: 5h30 Temps électrique: 7h10 ( 3 arrêts recharge plus détour vers super chargeur)
Conso thermiques: Diesel 6,4 L/100 Essence 7,6 L/100; Electrique 21 KMh /100
Coût énergie: ( grande surface) Diesel 57,8 € Essence ( SP98)78,20€; Electrique: supercharger gratuit (modelé S )Mais 20€ de cafés ou thés et 25 € de viennoiseries et divers lors de arrêts recharge. Heureusement que les charges étaient gratuites sinon on explosait le budget de l'essence....
Apres chacun voit midi a sa porte....les discussions autour de la bagnole.ont encore de beaux jours

Lundi 17 janvier 2022 à 14h17

Signaler ce message

En réponse à François P

Pour économiser en électrique il faut faire des pauses café mais sans café. Et sans viennoiserie biensûr.

Le problème de tout ça, et je sens qu'on y va à grand pas à grand coup de recadrage et de contraintes, comme le vaccin covid.
Le vaccin c'est : vous n'êtes pas obligés de vous vacciner mais pour sortir il faut être vacciné. Mais vous n'êtes pas obligés.
La voiture : vous n'êtes pas obligés de rouler en électrique mais pour circuler vous ne pouvez avoir que de l'électrique. Mais vous n'êtes pas obligés.
Ca va être beau avec les 5 pauvres bornes de recharge par station au mois de juillet. Je radote, je sais mais c'est tellement vrai.

Lundi 17 janvier 2022 à 17h37

Signaler ce message

En attendant que le réseau de bornes ne s'agrandisse, que la technologie des batteries progresse, le mieux ne serait-il pas un véhicule hybride rechargeable :
- Accès au ZFE en électrique,
- Autonomie en thermique,
- Liberté de partir au pied levé sans trop de souci de planification,
- Pouvoir toujours se déplacer en faisant le plein de carburant fossile s'il y a trop de monde aux bornes ou borne en panne , ou puissance de recharge pas suffisante VS temps disponible (il est dimanche 21h et vous êtes à 2h de chez vous...), ou pas de borne...
- En LOA ou LLD : pour éviter une décote trop importante à la revente, quand l'électrique sera plus facilement gérable et que l'interêt de l'hybride rechargeable sera passé.

Mardi 18 janvier 2022 à 18h25

Signaler ce message

Bonjour, je ne comprends pas cette peur irrationnelle de la panne. Pour les trajets quotidiens, le domicile reste le lieu privilégié de la recharge. 88% n'utilise jamais ou presque jamais les bornes de recharges publiques.
Bien sûr pour un long trajet, il faut bien planifier son voyage. La preuve ici sur un Paris-Barcelone: www.automobile-propre.com

Mais c'est connu, quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage......

Mardi 18 janvier 2022 à 18h45

Signaler ce message

En réponse à PhareOuest P

"88% n'utilise jamais ou presque jamais les bornes de recharges publiques."
* leur véhicule électrique est il le seul du foyer ?
* Quel est le type d'habitation de cette population équipée en véhicule électrique ? Très majoritairement en maison individuelle ?

=> Pour le moment , beaucoup de gens (44% de logements collectifs) ne peuvent pas recharger à domicile dans leur copropriété, ni sur le lieu de travail...
Le droit à la prise dans les copropriétés n'est pas si facile à mettre en oeuvre : la copropriété doit donner les moyens techniques de le faire mais n'est pas obligée de payer.
Entre la frilosité de l'AG, le câblage en fonction de la configuration des lieux, l'adaptation de la puissance du compteur existant dans le parking (dont la puissance n'est actuellement adaptée que pour de l'éclairage) pour une facturation via la copropriété, les devis d'installation sont élevés (environ 1000€ /appartement), ou l'installation d'un compteur individuel (parce que pas reliable au compteur de l'appartement)(de nouveau, cablage en fonction des lieux) le cout mensuel est déjà grevé de coûts fixes. A titre d'exemple, le basique abonnement 6kVA (je ne sais même pas si ça suffit pour la recharge d'un véhicule électrique) c'est 46€ HT + la CTA forfaitaire 7,6€ HT...) sans avoir commencé à recharger
Expérience dans ma copropriété : au bout de 2 ans, toujours rien en place...

"Bien sûr pour un long trajet, il faut bien planifier son voyage"
Et une fois le long trajet fait, comment recharger sur son lieu de destination ?
Sur mon lieu de villégiature estival (location saisonnière d'un appartement), il n'y a actuellement pas (ou pas assez avec une population qui triple l'été) de borne de recharge sur voie publique ou en parking sous-terrain.
Je pars régulièrement en week-end à la campagne (200km aller comme Renaud Roubaudi) chez des amis : pas de bornes de recharge sur place
=> Recharger sur la prise domestique comporte un risque de surcharge de l'installation.
=> Temps de recharge pour retrouver 200km d'autonomie sur une prise domestique ? (26h dans la video pour retrouver 25% du total de la batterie, si j'ai bien entendu).
Et pour des trajets pendant le week-end (visite, courses, promenade avec tes amis), difficile de dire "ah ben non on prend ta voiture parce que la mienne elle charge" Déjà, les gens t'accueillent, tu utilises leur réseau électrique pour recharger ta voiture (et pas qu'un peu) et en plus faut utiliser leur voiture pour te promener...
=> Indemniser ton hôte de la consommation électrique à sa juste valeur (avec un véhicule thermique tu ne demandes pas à ton hôte de te payer ton essence) ben ça peut être gênant.

A l'heure actuelle, le sujet n'est pas si simple que ça...

Mardi 18 janvier 2022 à 22h10

Signaler ce message

En réponse à Fred G

"chez des amis : pas de bornes de recharge sur place
=> Recharger sur la prise domestique comporte un risque de surcharge de l'installation.
=> Temps de recharge pour retrouver 200km d'autonomie sur une prise domestique ? (26h dans la video pour retrouver 25% du total de la batterie, si j'ai bien entendu).
Et pour des trajets pendant le week-end (visite, courses, promenade avec tes amis), difficile de dire "ah ben non on prend ta voiture parce que la mienne elle charge" Déjà, les gens t'accueillent, tu utilises leur réseau électrique pour recharger ta voiture (et pas qu'un peu) et en plus faut utiliser leur voiture pour te promener...
=> Indemniser ton hôte de la consommation électrique à sa juste valeur (avec un véhicule thermique tu ne demandes pas à ton hôte de te payer ton essence) ben ça peut être gênant."

Comment peut-on écrire autant de bêtises
La prochaine saison, je demanderai aux Allemands ou Hollandais qui viennent en vacances dans mes gîtes de ne pas se brancher leur VE sur la prise domestique du garage pour ne pas surcharger l'installation et me ruiner en coût d'électricité........

Mercredi 19 janvier 2022 à 00h03

Signaler ce message

En réponse à Fred G

Beaucoup de bêtises par méconnaissance dans ce commentaire ! Faites un tour sur Booking vous verrez qu'on loue aussi facilement une chambre avec accueil d'un animal à 4 pattes ! Qu'une chambre avec prise pour véhicule électrique. Je suis allé chercher une bibliothèque cette semaine, j'habite pas la campagne, mais une petite ville, il m'a fallu faire 200 kms pour trouver un Ikea, où j'ai rechargé gratuitement et rapidement entre deux Tesla.

Alors oui c'est une deuxième voiture, mais avec un carburant à 1,80€ le litre, soit pour moi 90kms en électrique, je peux vous dire que Zoë est devenue la voiture numéro 1 du foyer !!!

Mercredi 19 janvier 2022 à 07h34

Signaler ce message

En réponse à Fred G

Je partage en partie votre avis Fred G concernant la recharge à domicile des véhicules de vos hôtes. Mes enfants et leurs amis roulent en VE et à chacune de leurs visites leur première action est de squatter les prises du garage ou atelier. Ensuite c'est la voiture de mon épouse ou la mienne qui servent. Dire que cela n'a pas d'impact financier est un peu léger surtout au bout de 2 jours de recharge non stop. Pour les amis même constat. C'est devenu une à habitude des possesseurs de VE. Quand je vais les voir je ne réclame pas une participation à mon énergie consommée ou à une partie de mon billet de train.
Je suis sans doute d'une autre époque et je ne comprends pas ces nouvelles formes de relations

Mercredi 19 janvier 2022 à 09h45

Signaler ce message

En réponse à François P

Là c'est un soucis d'éducation !
C'est comme fumer les cigarettes des autres, on a tous un copain qui était de ce style !

Mercredi 19 janvier 2022 à 16h06

Signaler ce message

La Bagnolardi(s)e telle qu’on l’a toujours connue, c’est (déjà) trop tard et terminé. On est tous dans le modèle de Kübler-Ross (ceuses qui connaissent pas je vous laisse chercher) à divers stades, qu’on le veuille ou pas.

Thermique ? Chant du cygne. Possession de la voiture ? A renoncer. Plaisir ? Coupable. La voiture va (re)devenir un simple moyen de locomotion parmi d’autres, autrement dit un vulgaire déplaçoir. Commuter dans une métropole ? Transports en commun combinés aux modes doux. Partir (loin) en vacances ? Trains (avions… ?) combinés aux autres modes. Et la voiture alors ? Un choix, mais en autopartage. Les industriels, ceux qui survivront à cette transformation, fabriqueront dans de plus faibles volumes des flottes, mais plus pour le grand public.

L’autonomie (électrique comme hydrogène) oblige à reconstruire toute une logistique de transport, d’approvisionnement et de distribution, comme si on revenait un siècle en arrière, à l’image des observations de Renaud et Julien sur les réaménagements en cours sur l’A13. Sans parler de la prochaine étape, encore plus castratrice : la conduite autonome qui achèvera de nous déposséder de tout ce qui justifiait un permis.

Un cauchemar, à pleurer, pas d’accord ? Ne vous méprenez pas, j’adore la voiture, et j’essaie de savourer le plaisir à conduire mon actuelle (SSS3) le plus longtemps possible parce qu’après… Ah si, et une veille Vespa 2 temps polluante et sonore, pour les plaisirs simples de la route, sans électronique mais avec des aléas, et l’éloge de la lenteur. profitons, tant qu’on peut. Les prochaines générations aborderont les déplacements tout autrement, et nous regarderont avec un œil amusé ou accusateur.

Vendredi 21 janvier 2022 à 19h13

Signaler ce message