Souvenirs d'Autos • Ferrari

Souvenirs d’Autos (390) : 312 km/h en Ferrari Daytona

Écrit par

Thibaut Chatel (Commandant Chatel, Petites Observations Automobiles)

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. L’excellent Gérard Rossini déboule le pied dedans (c’était « avant », ne vous inquiètez pas).

Les nouveaux tee-shirts et sweat-shirts POA sont arrivés !

Vendredi 14 octobre 2022


Écrit par

Photo Thibaut

Thibaut Chatel Petites Observations Automobiles - Commandant Chatel

Alias "Commandant Chatel"  de POA.

Lire la suite

José Mailhé, qui s'occupait des voyages au service de Presse de Peugeot a été très impliqué dans l'aventure WM. Il avait épousé une de mes sœurs. Il s'est tué dans une C15...

Nous avions, un pas beau jour de 1985 je crois, roulé à 312 Km/h sur l’autoroute A10. C’était à bord d’une Ferrari Daytona noire pailletée d’or que grâce à cette fantaisie cosmétique, son frère Bruno et lui avaient pu racheter « à prix abordable » à un riche excentrique.

Quelques menus détails étaient pourtant venus contrarier ce retour vers Paris :
Il pleuvait sur Ré ce jour-là.
Ferrari est célèbre pour ses bolides, mais ne s’abaissait pas à concevoir ni fabriquer les essuie-glaces de ses voitures.
Les essuie-glaces étaient donc en panne !

Illustration - Souvenirs d’Autos 312 km/h en Daytona
Souvenirs d’Autos 312 km/h en Daytona

Après que le garagiste local - un sien ami – eût avoué son impuissance
à régler le problème le samedi dans les délais impartis,
nous prîmes, sous la pluie la route vers Paris le dimanche matin à pas d’heure, une ficelle reliée aux deux essuie-glaces et à gauche à sa main gauche et à droite à ma main droite et passant par les vitres entr’ouvertes
nous permettait de donner – chacun son tour - un petit coup de nettoyage
au  parebrise de temps à autre...

Avant Tours, la pluie s’estompa puis cessa complètement.
À Tours, la chaussée devint absolument sèche.
Il s’arrêta pour défaire la ficelle avec un petit sourire.
- T’as pas la trouille ?
- Non j’ai déjà roulé très vite sur circuit !
- Bon !

Entre Tours et Blois , le compte-tours marqua à deux reprises
7800 et corrections faites, et calculs établis compte-tenu du pont long
nous avions roulés à plus de 310 km/h !

J’avais roulé à une vitesse très proche dans la Lamborghini Miura de JP Duquesne – que je conduisais- et dans une Ferrari F1 sur le circuit de P. Bardinon , sans dépasser 7000 tours pour cause de trouille bleue.

Nous étions fous !

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Faites comme Clément et racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. 

On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA !

Merci.

L’avis des Petits Observateurs

5 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (390) : 312 km/h en Ferrari Daytona »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

J'avoue mon respect face à quelqu'un qui accepte de rouler à une telle vitesse dans un engin à la tenue de cap à haute vitesse souvent donnée pour le moins... hésitante ? 🙈

Dieu merci, la technique a évolué depuis. Cela autorise bien plus aisément de tels moments. Alors que corrélativement la période quant à elle, permet de moins en moins ces « petits écarts » ponctuels 😢. Encore que...

De très bon matin, sur une autoroute sèche (merci le réchauffement climatique ! 😁) et dégagée, la Z06 semblait prête à un petit run. Celui-ci dura plus longtemps que d'habitude et permit de se stabiliser à (très) haute vitesse.
326 km/h indiquait l'affichage tête haute. Compte-tenu d'une déformation probable de de la circonférence du pneu de 2% sous l'effet de la vitesse, cela donne 319 km/h. Ce qui reste cohérent avec les 318 indiqués par le GPS.

Dieu merci, c'était en Allemagne, ce qui n'aurait donc pas pu prêter à conséquence.
Comment ? Mais... Pourtant il y a marqué « Deuschland » ! Ha... Ma carte daterait du début des années 40 du siècle précédent dites-vous ? 😲 Il est vrai que j'ai une passion pour les livres et documents anciens, et suis un peu brouillon. 🙃 Ah... Bon... Sans doute est-ce pour cela que la belle autoroute toute récente n'y était pas portée ? 🤭
Une autre manière de voyager dans le temps...

Car finalement, dans une Europe que l'on veut nous présenter comme de plus en plus intégrée, les frontières, sont devenues un élément très surfait, non ? 🤣 🤣 🤣

Vendredi 14 octobre 2022 à 10h11

Signaler ce message

WM, c'est bien loin maintenant, alors j'ai rafraichi ma mémoire avec ce super blog et je comprend mieux le tempérament du pilote de la Daytona...
www.ixocollections.com
En 1985, 18ans avant l'invention des radars, on faisait encore (presque) ce qu'on voulait et lorsque mon ami G.J loua cette BMW 635CSI pour nous emmener à un mariage à Caen, jusqu'à 200 km/h ça allait, mais vers 220, ce n'était quand même pas très rassurant sur l'A13 de doubler des 205, R5 et autres Ciroen GS qui paraissaient si fragiles à côté de notre große automobile...
Alors à 300km/h, non habitué des circuits je tremble et serre les fesses rien que d'y penser...
Merci Gérard pour ces souvenirs matriochkés

Vendredi 14 octobre 2022 à 14h50

Signaler ce message

Il faut admettre qu'il n'est pas donné à tout le monde d'atteindre des vitesses pareilles. De la corrélation entre qualités techniques du véhicule et qualité des infrastructures sur lesquelles on tente l'aventure découle la peur ou le plaisir ressenti.... Souvent un peu des deux.
Des souvenirs tout à fait inoubliables.

Vendredi 14 octobre 2022 à 17h53

Signaler ce message

Seigneur, pardonnez mes péchés car moi aussi j'ai fauté et tutoyé l'heure prématurée du jugement dernier en flirtant avec les trois cents à l'heure dans ma jeunesse débridée que ce soit à bord d'une 928 S ou d'une Hayabusa full...
Qu'est-ce que j'ai été con mais Dieu que c'était bon !
Amen.

😁 Nabu

Samedi 15 octobre 2022 à 12h25

Signaler ce message

En réponse à Nabu C

Moi qui était un tenant de la ZX12-R plutôt que de la "busa", j'avoue n'avoir jamais atteint les 300 sur 2 roues. Car à chaque fois il y avait tout au bout de "l'effet tunnel" de ma vision un quelque chose qui faisait que je relâchais un peu la poignée, et l'aiguille repartait en sens inverse un poil avant le chiffre mythique. 😥
Parce qu'à 300, on est toute de même à 80 mètres/seconde, et que la pression du vent fait nettement plus qu'en voiture prendre conscience des conséquences (forcément) fatales du plus petit soucis.

Mais bon... chaque fois, 😍Ma Belle😍 était au bout de la route 😍. Alors... GAAAZ !!! 😋😋😋

Dimanche 16 octobre 2022 à 18h09

Signaler ce message