Essais à la POA ‱ Volkswagen

Un fan de Golf juge la Golf 8

Lecture Connectez-vous pour ajouter des vidéos à vos favoris.



Pascal prend le volant de la Golf 8 et ↓🚗↓ il nous livre ses commentaires de passionnĂ©s de Golf. La Golf 8 est-elle Ă  la hauteur de sa lignĂ©e ? Vous le saurez en regardant cette vidĂ©o POA.

AprĂšs avoir donnĂ© la parole Ă  divers tĂ©moins de la philosophie Golf hier, ayant appris que c’était une voiture rassurante, homogĂšne et qui s’apprĂ©cie avec le temps, il est temps Ă  prĂ©sent de vous livrer notre ressenti Ă  la conduite de cette nouvelle mouture. 

Cet essai de la nouvelle gĂ©nĂ©ration de la star de Volkswagen nous fait dĂ©couvrir en premier lieu les charmes d’une station de lavage, et du plaisir qu’il y a Ă  rester dans la voiture, Ă  l’abri des rouleaux sans pitiĂ© pour la carrosserie. Seul le Premier Ministre ne semble pas goĂ»ter Ă  ce dĂ©crassage, non Ă  cause du bruit prĂ©sent (malgrĂ© la remarquable insonorisation allemande), car sous ce dĂ©luge d’eau et de soufflerie il a entendu Julien blasphĂ©mer et dire du mal de sa nouvelle protĂ©gĂ©e. Grand fan de la septiĂšme gĂ©nĂ©ration possĂ©dĂ©e par sa mĂšre et qu’il lui piquait le plus souvent possible, Julien ne retrouve pas la douceur de la Golf VII, et, comble des apostats, elle fait moins cossue que l’ancienne. 

C’est alors au tour du Premier Ministre ayant repris le volant, de nous dĂ©montrer pourquoi cette Golf est bien la digne hĂ©ritiĂšre des Golf prĂ©cĂ©dentes. En plus de convoquer l’histoire grĂące Ă  un plongeon dans les annĂ©es 1970 pour revenir aux gĂšnes de la Golf et la gĂ©opolitique avec le Diesel Gate, le Premier Ministre s’appuie surtout sur une analyse de la gĂ©ographie allemande -dont il est titulaire de la chaire Ă  l’universitĂ© de Wolfsburg- pour prouver que cette nouvelle Golf est Ă  l’image de ses grandes soeurs une autoroutiĂšre nĂ©e, douce et feutrĂ©e. Il fait toutefois une concession de taille, en reconnaissant que le cĂŽtĂ© “cossu feutrĂ©â€ n’est pas autant poussĂ© que dans les gĂ©nĂ©rations prĂ©cĂ©dentes. 

Cette analyse pluridisciplinaire en trois parties et trois sous-parties est implacable, mais reste maintenant Ă  savoir si elle convaincra Pascal, un authentique amoureux de la Golf. Pascal en a en effet possĂ©dĂ© 4, et celle en sa possession, une Golf III VR6, dont il n’a changĂ© qu’un capteur en 28 ans d’existence. Autant dire qu’il attend cette nouvelle Golf au tournant, et son expertise ne trompe pas car il reconnaĂźt immĂ©diatement les feux arriĂšres et les rĂ©troviseurs de l’ancienne gĂ©nĂ©ration. Le design d’une Golf doit pour lui ĂȘtre simple, efficace et ne pas trop en jeter, et il n’est donc pas déçu par cette nouvelle gĂ©nĂ©ration, du moins de l’arriĂšre. L’avant est plus sujet Ă  dĂ©bat, il trouve lui aussi les feux trop fins, mais Pascal devant ĂȘtre un cousin cachĂ© du Premier Ministre il finit par aimer sa face avant et mĂȘme sa couleur. 

La conduite fait retrouver Ă  Pascal ses sensations en Golf V, preuve de sa connaissance pointue du sujet. Au chapitre des aides Ă  la conduite, Pascal apprĂ©cie leur intervention mais ne les trouve pas encore trop intrusives. La Golf VIII apparaĂźt nĂ©anmoins pour lui comme un ordinateur roulant dont la fiabilitĂ©, partie de l’ADN des Golf selon suivant l’exemple de sa VR6, sera Ă  dĂ©montrer. 

Quant au moteur, mĂȘme le Premier Ministre s’est fait avoir, apprenant d’habitude les fiches techniques du groupe VAG par coeur. Pensant avoir un trois cylindres, nous nous rendons compte en dĂ©montant savamment le cache moteur qu’il en compte en fait quatre. Cette expĂ©rience nous permet nĂ©anmoins de nous rendre compte des Ă©conomies de bout de chandelles cachĂ©es sous le capot, comme l’absence de peinture de vĂ©rin. Mais le pĂšre FrĂ©our les reconnaĂźt et dans sa grande mansuĂ©tude les pardonne. 

Les nouveaux tee-shirts et sweat-shirts POA sont arrivés !

Vendredi 3 juillet 2020

L’avis des Petits Observateurs

Soyez le premier a commenter

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire