Les Petits Observateurs • Renault

RENAULT 17 Gordini : Achetée épave & Restaurée de A à Z !

Retrouvez dans cette vidéo

Renaud Roubaudi (Président, Petites Observations Automobiles) et Julien Rosburger (Porte Parole du Gouvernement, Petites Observations Automobiles)

Lecture Connectez-vous pour ajouter des vidéos à vos favoris.

Le Petit Observateur Olivier nous présente sa Renault 17 Gordini (Phase II) découvrable qu'il a restaurée de A à Z. Olivier possède 6 Renault 17 et Renault 15 et il en a possédé jusqu'a 20. Il connaît les modèles sur les bout des doigts et son avis sur la Renault 17 a donc valeur de référence.

Mercredi 2 mars 2022


Retrouver dans cette vidéo

Photo Renaud

Renaud Roubaudi Petites Observations Automobiles - Président

Alias "Monsieur le Président" de POA.

Lire la suite

Photo Julien

Julien Rosburger Petites Observations Automobiles - Porte Parole du Gouvernement

Alias "Monsieur le Porte-parole du Gouvernement" de

Lire la suite

L’avis des Petits Observateurs

14 commentaires au sujet de « RENAULT 17 Gordini : Achetée épave & Restaurée de A à Z ! »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

A l'époque on imitait l'Amérique des pony car, aujourd'hui on l'imite avec des suv...
L'époque où quasiment tout les constructeurs généralistes proposaient des coupés "populaires" : Opel Manta, Ford Capri, (Fiat 124 ou Peugeot 504 dans un style peut être un peu plus "bourgeois").
Ses sièges "pétale", qui sévissaient encore sur les R9 et R11, sont magnifiques (j'ignorais le réglage des coussinets latéraux).
L'ouverture "totale" vitre av et ar + le grand toit ouvrant en toile permettait de se sentir presque en cabriolet.
Bravo à Olivier pour sa passion !
Le final sur la Fuego était indispensable : merci Renaud !

Mercredi 2 mars 2022 à 20h42

Signaler ce message

Au cours de mon adolescence j'aurais pu mal tourner. Sur la place ou j'habitais, il y avait un bistrot de quartier, plus ou moins bien fréquenté, comme beaucoup de ces lieux de perdition ou l'on refait le monde entre un demi pression et un ballon de blanc.
Dans les années 70, j'ai quatorze ans, je joue au flipper et fréquente donc ce petit bistrot ou quelques petits malfrats de quartier, sympathiques et débrouillards viennent préparer leurs coups.
L'un d'entre eux possède une 17 TS jaune magnifique, je circule avec la bande, sur la banquette arrière et drague gentiment par la petites fenêtres, les jeunes filles en fleurs en les interpellant d'un "voulez vous m'épouser? " bon enfant qui faisait bien rire tout le monde.....
Sauf ma mère qui, m'apercevant en si mauvaise compagnie décida mon père à me coller en pension, loin de la capitale pendant un an.
Ça a marché, j'ai cessé de voir ces mauvais garçons, le bistrot a changé de propriétaire et je n'ai plus jamais eu l'occasion de montrer dans une 17.
Merci Olivier de m'avoir replongé dans ce passé lointain.

Mercredi 2 mars 2022 à 20h56

Signaler ce message

En réponse à Thierry C

C'est ce qui fait le charme de toutes les voitures, même les plus modestes, les histoires que l'on vit avec. Elles sont attachées à des personnes, des lieux, des époques et des aventures vécues ou rêvées.

Jeudi 3 mars 2022 à 10h43

Signaler ce message

En réponse à Chapman L

C'est vrai! je m'aperçois qu'un article sur une ancienne me revoie
souvent vers un souvenir.......cett e fois c'est la R15 d'un ami de ma
mère, sans doute une des dernières (1979), orange, intérieur
orange! un modèle très basique je crois, une TL peut-être

Jeudi 3 mars 2022 à 15h36

Signaler ce message

Je redécouvre ce modèle avec un bonus, la version à capote.
Dans mon Landerneau ces bagnoles étaient plutôt rares me semble t il.
Une belle présentation.

Jeudi 3 mars 2022 à 11h32

Signaler ce message

Toute une époque me revient en retrouvant cette très belle R17G ( bravo pour ce superbe travail) j'étais un passé à côté à l'epoque lui préférant la Fuego dans sa version la plus "musclée" Ce sont des autos attachantes , encore plus aujourd'hui

Jeudi 3 mars 2022 à 21h59

Signaler ce message

Superbe voiture, avec beaucoup de détails peu connus. Ainsi, j'ignorais que c'est à un ancien élève d'HEC qu'on doit la disparition du bouton du coffre de la R17 ;-)

Vendredi 4 mars 2022 à 14h28

Signaler ce message