Souvenirs d'Autos • Peugeot

Souvenirs d’Autos (395) : Ma 604 et moi

Écrit par

Thibaut Chatel (Commandant Chatel, Petites Observations Automobiles)

Par le Commandant Chatel. J’ai déjà parlé de ma 604 et de mes déboires avec cette luxueuse voiture au début de cette modeste rubrique.

Offre Partenaire LOCALEASE

En recherche d'une LLD auto ? Un mois de loyer offert en passant par le formulaire POA ci-dessous !

Demander un devis

Offre Partenaire WASH

Exclu communauté POA : un lavage programme 5 (valeur 17 euros) offert pour un premier achat de 35 euros avec le code POA35 !

Vendredi 18 novembre 2022


Écrit par

Photo Thibaut

Thibaut Chatel Petites Observations Automobiles - Commandant Chatel

Alias "Commandant Chatel"  de POA.

Lire la suite

Mais en fouillant (en classant ?) mes photos, j’ai retrouvé le symbole d’une époque. On pourrait légender ainsi ce cliché : « Années 80, un jeune publicitaire n’oublie pas sa cravate le dimanche pour poser devant sa fierté, une Peugeot 604 V6 richement optionnée ».

Plus sérieusement, à part son appétit féroce pour le carburant, j’adorais cette auto avec laquelle j’ai parcouru la France entière et une partie de l’Europe… Elle était idéale pour les grandes distances, avalant des centaines de bornes en sifflotant.

Mais, je crois que je roulais trop vite. Surtout sous la pluie…  Je pensais également pouvoir me sortir de toutes les situations. Car si la 604 tenait très bien la route, c’était quand une propulsion sans aucune assistance…

Je faisais la fierté de ma mère en montant à Val d’Isère sous la neige sans pneus neige (le secret était de ne pas s’arrêter…) Je pensais dominer parfaitement l’appel – contre-appel…

Un soir, je vais dîner chez Alain Tydgat, un copain ingénieur du son à Radio-Monte-Carlo… Il habitait dans la grande banlieue est de Paris, à Ozoir-la-Ferrière… Il est fort tard quand on repart de chez lui… Et, il pleuvait beaucoup.

Me voilà parti sous cette pluie battante, le pied dedans, en direction de Paris. À un moment, je suis sur la file de gauche et ma bonne-amie me crie : « Là » en montrant la bretelle à droite marquée « Paris ».

Sincèrement, il était trop tard et j’aurais dû continuer tout droit et aller faire demi-tour à la sortie suivante. Pourquoi ai-je donné un coup de volant ? 40 ans après, je me pose toujours la question !

Bref, la voiture part en travers en direction de la bretelle… je pense contrôler, mais quand l’arrière passe à l’avant, je comprends que je ne domine absolument pas la situation…

C’est long un tête à queue… Combien de fois la voiture tourne sur elle-même ? Je l’ignore.

Ce que je sais, c’est que le Bon Dieu des Inconscients était là avec moi, probablement vautré sur la banquette arrière. Car la voiture reste sur la route et stoppe au milieu de la bretelle, moteur calé.

Un coup de clé, deux coups de clé, trois coups de clé et la voiture… redémarre !

Nous voilà repartis pour Paris à « petite vitesse ». Quelque temps plus tard, je raconte cette anecdote à mon ami, Daniel Vaconsin (grand bagnolard et avocat génial), il me dit simplement :
-    Premier avertissement gratuit !

Daniel avait raison…

Un détail : Si Alain Tydgat lit ces lignes, ça me ferait plaisir d’avoir de ses nouvelles…

Illustration - Souvenirs d’Autos : Ma 604 et moi
Souvenirs d’Autos : Ma 604 et moi

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Faites comme le Commandant Chatel et racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. 

On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA !

Merci.

L’avis des Petits Observateurs

9 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (395) : Ma 604 et moi »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Paradoxalement ce n'est pas à Peugeot et cette superbe 604 que je pense mais à Lagonda (pas les autos) qui vendaient rue Malard ces superbes chemises à manches courtes - mais pas que - ce qui fait que nous avions au même moment à peu près le même look...
Quand au protecteur des jeunes inconscients, je lui doit également une infinie reconnaissance pour m'avoir permis de rester en vie depuis l'époque de la Ford Capri...
Une fois de plus, merci cher commandant, j'écraserai presque une larme sur cette bientôt lointaine jeunesse...

Vendredi 18 novembre 2022 à 14h06

Signaler ce message

Nous avions de drôles de façons en ce temps là en effet. Un peu trompe la mort, une confiance en soi que l'on qualifie d'inconscience aujourd'hui.... Peut être à raison, mais que c'était bon.

Vendredi 18 novembre 2022 à 18h58

Signaler ce message

Un magnifique tête à queue avec une Ford Cortina (en 1973) entre Ris Orangis et Corbeil sur la N7 qui n'avait pas de rond-point à cette époque. Il tombait des cordes, j'allais trop vite malgré mon permis de quelques jours, l'aquaplaning a fait le reste et je suis resté par chance sur ma voie. Il y a eu quelques soucis avec une 911 que j'évoque dans un Souvenirs d'Auto et le dernier se passa sur une petite route de l'Ardèche avec une Jeep Cherokee au lourd V6 à l'avant. Un tout droit qui se termina miraculeusement dans un chemin de terre... je tremblais tellement que j'ai eu du mal à allumer une cigarette réparatrice. C'est sans doute après cela que j'ai établi que pour rouler vite il fallait que tous les voyants soient au vert: la route, la circulation, la météo, la voiture et bien entendu le conducteur 😉

Samedi 19 novembre 2022 à 14h00

Signaler ce message

Mal scannée......mais tellement authentique cette photo!
Aujourd'hui, le cliché serait d'une netteté absolue, un commandant
à la mode, une auto de collection "plus neuve que neuve" sans
un seul moustique collé dessus, une rue urbanisée peuplée de voitures
modernes.
Posture humble laissant la priorité visuelle à la 604, regard s'excusant
presque d'avoir une voiture de ministre malgré le jeune age, finalement,
je remarque pas vraiment le jeune publicitaire et sa fierté.
Chacun son style.......moi à la même époque, c'était 528I et look
de gangster, sans doute plus ridicule que la cravate des gens de
bonne famille! 😄


Samedi 19 novembre 2022 à 18h11

Signaler ce message