Les Essais de Patrice • Peugeot

Excitante Peugeot 205 Rallye !

Écrit par

Patrice Vergès (Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur , Petites Observations Automobiles)

En 1988, Peugeot compléta la gamme de ses 205 GTI par un modèle plus accessible baptisé Rallye qui n'avait pas à rougir face à ses deux sœurs plus musclées.

Lundi 3 janvier 2022


Écrit par

Photo Patrice

Patrice Vergès Petites Observations Automobiles - Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur

Membre du Gouvernement POA.

Lire la suite

Cocktail entre une 205 XS et une GTI, la Rallye reprenait quelques-uns des accessoires et organes de cette dernière notamment son train avant triangulé et ses gros freins avant à disque. Présentée dans une finition dépouillée, elle avait perdu ses roues en alliage léger et quelques autres accessoires. Sous le capot, se cachait un moteur différent. Exit le 1,6 de 115 ch ou le 1,9 l XU de 130 ch, bonjour un petit 1300 tout en alliage léger. Bien retravaillé par le préparateur nivernais Danielson, il délivrait quand même l'admirable puissance de 103 ch DIN. Dans cette caisse allégée de 80 kilos, il faisait merveille. Non seulement la Rallye se montrait aussi performante que la GTI 1,6 l, mais plus enthousiasmante pour un sportif par ses sensations moins filtrées. 

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

La 205 Rallye était un cocktail entre une 205 de base et la GTI dont elle reprenait les ailes élargies et son becquet

Elle fut seulement  proposée en couleur blanche décorée des parements du Peugeot Talbot Sport

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

Achetée en 2019

Après sa Dyna Junior, Charles nous présente sa 205 Rallye 1989 achetée en 2019. " Si elle n'avait jamais couru, elle n'était pas dans l'état d'aujourd'hui. J'ai dû refaire le moteur et la peinture et revoir certains détails de carrosserie. Ses sièges avaient déjà été refaits mais son volant, assez rare parait-il, était d'origine ".

Il est temps de grimper ou plutôt descendre à bord. Confrontée à nos voitures actuelles, une 205 semble bien menue et surtout très basse (1,33 m). Comparée à une 205 GTI 1,9 l, malgré son spoiler avant et ses bandes colorées aux couleurs du Peugeot Talbot Sport, dans son blanc Meige, son unique couleur, elle manque d'agressivité.  Il faut dire qu'elle est posée sur de frêles roues en tôle de 13 pouces seulement chaussées d'étroits pneus de 165 contre 185 de large en 15 pouces pour la GTI 1,9 l.  Pneus sous dimensionnés qui furent la critique principale que la presse spécialisée dithyrambique à son égard, adressa à la Rallye lors des premiers essais qui se déroulèrent à Agadir si ma mémoire est bonne. Essais contés dans mon dernier livre sur les Peugeot les plus emblématiques.

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

La Rallye fut uniquement proposée avec le nouveau tableau de bord dont l'instrumentation avait été simplifiée

Le bloc TU de 1300 cm3 déborde de santé généreusement alimenté par une belle batterie de carburateurs

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

Fort heureusement, elle avait conservé les beaux sièges semi-baquet de la GTI et sa fameuse moquette rouge

Finition ultra dépouillée. Pas de dégivrage de lunette, plus  d'essuie-glace arrière

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

Deux gros carburateurs

L'habitacle de la Rallye est bien plus dépouillé et certains cadrans ont disparu de la planche de bord de même que le couvercle de la boîte à gants ou l'essuie-vitre arrière. Fort heureusement, elle a conservé les sièges baquet de la GTI siglés PTS, sa belle moquette et ceinture rouges et son pommeau de vitesses teinté de rouge également.

Son moteur TU 24 de 1360 cm3 avait été réduit à 1294 cm3 pour qu'elle puisse courir en groupe N en moins de 1300 cm3 ce qu'elle fit en remportant une kyrielle de victoires.

Bien retravaillé, équipé de grosses soupapes, généreusement alimenté par deux imposants carburateurs Weber de 40, ce moteur donnait donc 103 ch. Il ne fallait pas taper comme du sourd sur l'accélérateur au démarrage, sinon, il se noyait ! Pas besoin de radio en 205 Rallye car l'insonorisation est des plus succincte. D'autant que la voiture de Charles est équipée d'un filtre à air minimum et d'une ligne d'échappement groupe N. On s'imaginerait être dans une voiture de rallye au départ d'une spéciale avec le moteur qui engorge à bas régimes avant d'exploser dès 4000 tr/mn. Les rapports courts de sa boîte à 5 rapports accroissent la sensation de nervosité qui n'est pas une illusion puisque la Rallye accroche les 1000 mètres départ arrêté en 31 secondes avec 190 km/h en pointe.

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

Décoration aux couleurs du PTS. La généreuse sortie de l'échappement lâche un bruit de voiture de course

La Rallye était chaussée en 13 pouces seulement contre 15 pour la GTI 1,9 l. Ce fut son seul défaut limitant sa motricité sur le mouillé

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

" C'est le kiff absolu ! "

Dans la caisse allégée, ce moteur fait merveille.  Quel plaisir exacerbé par le moteur qui rugit de plaisir à la moindre pression du pied droit.   La direction est parfaite, le freinage puissant, la conduite précise et la voiture étonnamment mobile et incisive comparée à nos véhicules du troisième millénaire.

Charles se fait plaisir au volant en n'ayant pas peur de titiller la zone rouge de la mécanique " C'est génial avec ce bruit grisant et l'agressivité de sa mécanique à plus de 6000 tr/mn. C'est hyper-maniable et très efficace mais il faut se méfier quand même car elle marche très vite surtout en virage grâce à sa fantastique agilité. Elle me donne l'envie d'aller tourner en circuit à son volant... "c'est le kiff absolu !".

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

Avec un poids à vide de 800 kilos seulement, la Rallye reste formidablement amusante à conduire

Descendant de la famille Panhard, Charles nous a déjà présenté sa Dyna Junior

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

Ses prix explosent

La 205 Rallye rencontra un gros succès commercial grâce à ses qualités et son prix canon inférieur de 30 % à celui de la GTI 1,9 l. Sa seule grande concurrente fut la Citroën AX Sport animée par la même mécanique proposée  à un tarif supérieur. Hélas, sa production s'arrêta au bout de 3 ans seulement en 2011 après 30 111 exemplaires. Son moteur explosif ne supportait pas le pot catalytique imposé par la nouvelle législation. 

Aujourd'hui, c'est un modèle rare décimé par la compétition. La Rallye est très recherchée par les passionnés avec des tarifs qui grimpent variant de 15 à 20 000 euros. Un rapport prix-plaisir encore exceptionnel !

Échappement fut enthousiasmé par la Rallye auquel il donna 10 sur 10 sur sa couverture

Illustration - Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye
Les Essais de Patrice Peugeot 205 Rallye

L’avis des Petits Observateurs

4 commentaires au sujet de « Excitante Peugeot 205 Rallye ! »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

C'est tout un monde disparu cette auto. Celui qui conduit un véhicule moderne, surpuissant, suréquipé, super alourdi par la sacro sainte sécurité ne peut pas imaginer à quel point piloter une voiture comme ça est dangereux. Le danger de ne plus pouvoir revenir à la raison, celle de se laisser dicter sa conduite par l'assistance électronique du troisième millénaire.

Mardi 4 janvier 2022 à 07h18

Signaler ce message

MERCI A ADMINISTRATEURS POA DE FAIRE EN SORTE QUE L'ON DECOUVRE LES NOUVEAUX ARTICLES.
Je découvre celui-ci ce matin, je suis le deuxième à commenter, si un lien Instagram, Twitter ou Facebook ne nous fait pas basculer ici, c'est le fouillis complet.
Je cherchais partout une vidéo des voeux, comme avant, Champagne et autos rutilantes sous l'éclairage de la capitale, je vois qu'il n'y a même plus ce charme ... ou je n'ai pas trouvé ???
Je vous souhaite une belle année 2022

Mardi 4 janvier 2022 à 09h15

Signaler ce message

J'avais un client en Corse qui en possédait une, il avait un sacré coup de volant et les trajets se transformaient souvent en spéciale de rally . Apres l'avoir essayé brièvement j'ai compris tout le plaisir qu'on pouvait ressentir avec cette formidable auto sans aucun superflu ou l'essentiel est dédié a la performance..... quel plaisir ! Aujourd'hui on s'emmerde dans les déplaçoires qu'on nous impose.

Mercredi 5 janvier 2022 à 18h05

Signaler ce message

Le passage des carbus à l'injection à cause du pot catalytique a déjà gommé pas mal de sensations : l'injection a un fonctionnement lisse et régulier, alors qu'avec l'ouverture du second corps, la personnalité des moteurs changeait soudain. Le TU était un petit moteur bien volontaire, qu'on ne se lassait pas de cravacher !

Samedi 8 janvier 2022 à 13h15

Signaler ce message