Les Essais de Patrice • Panther

La Panther Rouge

Écrit par

Patrice Vergès (Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur , Petites Observations Automobiles)

Par Patrice Vergès. Panther était un petit constructeur britannique qui a produit durant une quinzaine d'années des véhicules néo-retro d'abord sur base Jaguar puis Vauxhall et enfin Ford. Parmi eux, la Lima fut fabriquée à environ 900 exemplaires de 1977 à 1982.

Mardi 12 octobre 2021


Écrit par

Photo Patrice

Patrice Vergès Petites Observations Automobiles - Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur

Membre du Gouvernement POA.

Lire la suite

La Lima dont la découpe multicolore faisait songer à celle d'une Bugatti 55 était un roadster s'inspirant des sportives des années 30. Elle était établie sur la plate-forme de la Vauxhall Magnum qui était le pendant britannique de l'Opel Kadett Rallye. Sous son long capot, on retrouvait donc un gros 4 cylindres de 2,3 l de cylindrée avouant 108 ch en atmosphériques ou bien 178 turbocompressé. Sa particularité était d'être équipée d'une cellule centrale de MG Midget en acier qui offrait tout son habitacle du pare-brise jusqu'aux portes. Autour de cette cellule se greffaient un arrière et un avant en composite s'identifiant par sa calandre style Morgan en coupe frites.

Achetée en Angleterre

 Bien que la Lima ait été importée en France à la fin des années 70 par Jacques Savoye qui vendait aussi les Morgan, la Lima de Thierry a été achetée directement en dans son pays d'origine via un garage français. " En 2010, je cherchais une sportive britannique plus originale qu'une MGB ou Morgan. La Panther m'a séduit par sa silhouette différente. Celle-ci de couleur rouge et noire a été achetée en Angleterre et directement livrée en France. Si elle affichait 19 000 miles au compteur je ne connais pas son kilométrage exact bien qu'elle ait été en excellent état. Je pense qu'il s'agissait au départ d'une version turbo toujours écrit sur le capot. Son moteur a été remplacé en échange standard au vu de la couleur doré du bloc, par le 2279 cm3 atmosphérique de 108 ch".

À peine plus volumineuse que la MG Midget, la Lima est une petite sportive longue 3,61 m et seulement haute de 1,22 m. Malgré son relatif gros 4 cylindres, elle ne pesait que 900 kilos en ordre de marche. Son train roulant était celui de la Vauxhall avec des roues indépendantes à l'avant et un essieu rigide à ressort hélicoïdaux à l'arrière. Elle empruntait également ses freins à disque à l'avant et ses tambours à l'arrière de même que sa direction à crémaillère. Ses 108 ch lui permettaient de frôler les 180 km/h avec de bonnes accélérations.

Elle offre des sensations !

 Celle de Thierry datant de 1980 est une version MK2 produite seulement à 360 unités jusqu'en 1982. Elle avait été bien améliorée comparée à la MK1 notamment au niveau du châssis désormais tubulaire avec un habitacle plus luxueux mais aussi étriqué que celui de la Midget génitrice. " Suite à la casse de son pare-brise, j'ai installé des saute-vents Brookland qui donnent un aspect plus sportif d'autant qu'elle était déjà équipée d'un arceau de sécurité.  C'est une voiture très amusante à piloter comme je les aime. Elle est très agile, sa suspension n'est pas trop dure, sa direction est précise et directe et elle accélère bien. Son bruit est sympathique sans être excessif. C'est une voiture qui offre des sensations ! " avoue Thierry qui se glisse dans l'étroit habitacle face à une planche de bord recouverte de noyer parsemée d'instrumentions Smiths. Thierry aime les voitures et les motos qui apportent des sensations. Il y a quelques mois, il a dévoilé à POA, sa MG VR8 à moteur 3,9 l de Range Rover.

Il existe un club Panther Passion en France dont Thierry fait évidemment partie de même qu'un club britannique. D'après lui, on recenserait autour de 200 Lima chez nous, davantage certainement que Savoye en avait vendues à la fin des années 80. Il faut préciser qu'elle était affichée à un tarif élevé (135 000 francs en 1980) ce qui était cher comparé aux 132 500 francs d'une Morgan Plus 8 et des 65 000 francs d'une Alfa Spider Veloce 2000 !

De la Lima à la Kalllista

En 1982, la Lima à cédé sa place à la Kallista (la plus belle en Grec !).  Outre un nouveau châssis à l'empattement porté à 2,55 m contre 2,46 m, elle abandonnait les trains roulants de Vauxhall pour ceux des Ford comme ses mécaniques. Elles s'étageaient du 4 cylindres 1300 cm3 jusqu'en V6 de 2,9 l à injection de Capri dont la puissance grimpait à 160 ch. Sa carrosserie légèrement redessinée n'était plus réalisée en composite mais en aluminium. La firme Panther connut des difficultés financières au début des 1990 avant de se faire reprendre par le constructeur coréen Ssangyong pour sombrer définitivement un peu plus tard. D'après le club Panther anglais, 1437 Kallista auraient été produites.

Justement, au sein de l'association Auto Sanguinet Véhicule d'Antan dont fait partie Thierry, on compte aussi une Kallista V6. Voiture que Thierry a pu conduire. " Elle est bien plus puissante et plus moderne. En gros progrès sur la Lima. J'aimerais en posséder une ". A la question, à la place de la Lima, il répond vivement. " Pas du tout, en plus de la Lima. Chez nous, on achète, on ne vend pas ! " .

Illustration - Panther
Panther

La Panther Lima a été produite de 1976 à 1982 autour de 900 exemplaires. Sa découpe de couleurs latérales suggérait Bugatti.

Illustration - Panther
Panther

Son habitacle était emprunté à la MG Midget.

La MK2 bénéficiait d'une finition améliorée (tableau de bord en noyer, sièges plus confortables tendus de cuir)

Illustration - Panther
Panther

Son 4 cylindres de 2,3 l fortement incliné était emprunté à la grosse Vauxhall Victor.

Dans cette version atmo, alimenté par 2 carburateurs, il donnait 108 ch

Illustration - Panther
Panther

La marque Panther  créée en 1972 par l'ingénieur Robert Jankel débuta par des répliques de Jaguar SS de 1936

Illustration - Panther
Panther

La Panther de Thierry est chaussée de jantes en alliage de 14 pouces gantées de gros 195 de large

Illustration - Panther
Panther

Évacuations d'air latérales du capot moteur. Toutes ne sont pas efficientes

Illustration - Panther
Panther

Thierry a équipé sa Lima de petits saute-vent Brooklands qui ont entraîné la condamnation des glaces latérales et disparition des essuies glace.

Illustration - Panther
Panther
Illustration - Panther
Panther

La Lima se caractérisait par sa calandre en coupe frites.

Pas de couvercle de malle ! On accède à celle-ci en basculant les sièges où se trouve aussi la capote qui demande de la patience pour la monter.

Illustration - Panther
Panther

Thierry rêve d'une Panther Kallista en version V6 de 160 ch

Illustration - Panther
Panther

La Lima était dérivée de la Vauxhall Magnum version sportive de la Viva 1300

L’avis des Petits Observateurs

3 commentaires au sujet de « La Panther Rouge »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Je regardais cette petite marque avec les yeux de l'amour (et le portefeuille vide) dans le magazine annuel "toutes les voitures du monde" de l'auto journal. Dans les années 80 il y avait encore beaucoup de petites marques, surtout en Angleterre, (pays de la voiture passion par excellence).
Les années passent et ce cheptel de petits constructeurs fous s'amenuise au fil du temps.
Bravo pour les saute vent, ça lui donne un peut quelque chose en plus.

Mardi 12 octobre 2021 à 18h24

Signaler ce message

Je dois être une quiche je ne comprends pas les reflets de couleurs rouges sur la photo des évacuations d'air, alors que sur la grande photo c'est noir 😂 Dommage d'avoir un beau site et de ne pas pouvoir admirer les clichés en bonne définition.
Quand à cette panther elle dégage un charme tout britannique ! Manque plus que la pluie ... 🌧☔️

Mardi 12 octobre 2021 à 19h28

Signaler ce message