Les Essais de Patrice • Fiat

Fiat 124 Sport Spider : mieux qu'un Spider Alfa ?

Écrit par

Patrice Vergès (Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur , Petites Observations Automobiles)

Avoir une mère travaillant dans une concession automobile et un père chez Alpine, ont nourri la passion automobile de Mattéo qui, a juste 19 ans fin 2021, a acheté sa première voiture de collection : une Fiat  124 Spider.

Exclu communauté POA : un lavage programme 5 (valeur 17 euros) offert pour un premier achat de 35 euros avec le code POA35 !

Lundi 29 avril 2024


Écrit par

Photo Patrice

Patrice Vergès Petites Observations Automobiles - Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur

Membre du Gouvernement POA.

Lire la suite

Lorsque le Spider Fiat 124 AS fut dévoilé au Salon de Turin 1966, sa silhouette élégante et racée signée Pininfarina plut immédiatement.  Dérivé de la récente Fiat 124 1200 cm3 dont il reprenait la structure, ce cabriolet sportif innovait par son moteur beaucoup plus puissant que celui de la berline. Sa cylindrée avait été portée à 1438 cm3 et 90 chevaux il était accolé à une boîte à 5 rapports de série.

Ce moteur surnommé aujourd'hui " le Lampredi" nom de l'ingénieur qui l'avait conçu, se distinguait surtout par sa culasse inédite à double-arbre en tête utilisant une courroie crantée à la place des classiques chaînes. C'était quasi-inédit.

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

La Fiat 124 Spider a été produite 18 ans en plusieurs cylindrées s'étageant de 1,4 l à 2 litres à 210 000 exemplaires

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

Près de 60 ans après sa naissance, sa silhouette signée Pininfarina reste hors du temps et des modes

Moteur 1600

La Spider 124 Sport trouva sa clientèle mais il est certain que face à une Alfa Romeo Duetto 1600, il manquait un peu de nerfs compensé par un tarif plus attractif.

Fin 1969, la version BS fut proposée avec, cette fois, le moteur 1600 cm3 de la Fiat 125 Spécial. Une alimentation plus généreuse confiée à deux carburateurs double corps, portait sa puissance à 110 ch autorisant une vitesse proche de 180 km/h avec des reprises plus musclées. On peut dire qu'avec cette motorisation, en véritable sportive, le Spider BS trouva sa maturité.

Au total près de 28 000 furent fabriqués en deux ans de production seulement avant d'évoluer en 1972 avec un moteur 1800 cm3 puis 2 litres avant de poursuivre sa carrière vendue directement et sous ce nom par son carrossier Pininfarina jusqu'à 1985. Au total, prés de 210 000 Spider Fiat 124 furent fabriqués dont 70 % de la production fut vendue aux USA en 18 ans de vie.

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

Mattéo au volant, au coté de Jérôme, son père aussi passionné que lui de voitures.

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

Le beau double-arbre de 1600 cm3 alimenté par deux gros carburateurs annonçait autour de 110 ch DIN

Ma première voiture de collection

Mattéo a grandi dans une famille passionnée par l'automobile. " Je me souviens que papa qui travaillait chez Alpine avait une Renault 5 GT Turbo violette. Il me mettait des coussins pour que je vois mieux la route. En 2019, lorsque j'ai voulu acheter ma première voiture, je rêvais d'une Subaru Impreza WRX. Mais il a eu raison de m'en dissuader et nous avons pensé à une voiture de collection plus facile à assurer pour un jeune conducteur. Après avoir cherché, mon choix s'est porté sur la 124 Sport Spider dont j'aimais beaucoup la ligne très classe".

Fin 2021, il déniche un Spider 124 BS 1600 cm3 de 1971 de couleur rouge proposé à un prix raisonnable.  Arrêté depuis plusieurs années, il a été heureusement protégé sous un hangar. Le moteur ne fonctionne pas car il n'est pas coiffé de sa culasse d'origine et sa carrosserie pas trop piquée est en piètre état. En plus, il est chaussé de jolies jantes en alliage Ruspa de marque italienne.

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

Intérieur façon bois très tendance à l'époque. Le joli volant n'est pas celui d'origine

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

Des sièges couverts de skaï bien dessinés et confortables pour une sportive

12 couches de peintures !

" Pas question de l'essayer car le moteur qui n'était pas bloqué, ne tournait pas. Nous avons fait refaire la culasse d'origine ainsi que les carburateurs en changeant quelques pièces d'usure. La carrosserie  était écaillée et craquelée et largement mastiquée. Nous avons compté jusqu'à 12 couches de peinture ! Toujours bien aidé par mon ami carrossier David, nous avons également refait une partie du plancher corrodé. En revanche, les sièges et l'intérieur et la capote étaient en bon état. Bien entendu, les pneus ont été changés car ils étaient secs".

En la conduisant chez son ami carrossier, pour la première fois, Mattéo a fait chanter le beau double-arbre de la 124 qui distillait sa mélodie si particulière et moins sourde que le classique Bialbero Alfa. Après, il s'est attaché à refaire tout le circuit électrique mal bricolé. Ce n'était déjà pas le point fort des Fiat dans les années 70.  "Quand je mettais en route l'avertisseur, le phare droit s'allumait. Aidé par mon père, tout avons tout revu".  Enfin au début 2023, sa belle 124 qui brille sous le soleil de sa belle région de son magnifique Rosso Corsa peut enfin prendre le bord de mer.

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

Belle instrumentation Véglia Borletti. Chez Fiat, on avait beaucoup de goût en 1966

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

Par rapport au coupé, dès sa naissance en 1400 cm3, le Spider avait une boîte à cinq rapports dont héritera la 125 Spécial

Elle est trop belle !

Depuis Mattéo a parcouru près de 1000 km au volant de sa belle en attendant mieux pendant les mois d'été. " J'adore le son du double-arbre, un moteur à double personnalité, très joueur, qui adore monter en régime tout en étant souple. C'est une voiture très agréable à conduire et surtout séduisante à regarder autant capotée ou je la trouve très racée voire plus sportive que décapotée. Elle se décapote en 10 secondes d'une seule main et se recapote aussi vite mais avec plus d'efforts. Rouler avec n'est que du bonheur. J'ai hâte de l'utiliser davantage cet été. Je compte évidemment la conserver. Elle est trop belle ! ".

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

D'origine, le spider avait des roues de 13 pouces en tôle. Sympa les Ruspa !

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

Les accoudoirs et les poignées étaient identiques à celles du coupé

Illustration - Fiat 124 Spider
Fiat 124 Spider

Catherine, sa mère roule au volant d'une BMW 325 E30 de 1989 !

L’avis des Petits Observateurs

4 commentaires au sujet de « Fiat 124 Sport Spider : mieux qu'un Spider Alfa ? »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Aie che bella!, surtout en rouge, à son volant toutes les femmes étaient des stars...
Je me souviens encore du sourire de... mais comment s'appelait elle... on avait tous craqué, pourtant elle aurait presque pu être notre mère - à 19 ans on était vite amoureux des femmes indépendantes - cet été là on s'est tous proposé pour monter a ses côtés pour aller au marché aux Portes, en écoutant sur la cassette de Nougaro "L'ile de Ré" ( ses parents avaient la maison d'à côté)

L'île de Ré, la Fiat 124 rouge, Nougaro... personne cette année là n'a vécut meilleur moment !

youtu.be

Lundi 29 avril 2024 à 10h56

Signaler ce message

Me reviennent quelques bribes de souvenirs à bord de cet auto. Nous sommes un dimanche de printemps, fin des années soixante. Il fait beau et nous nous décidons pour un pique-nique familial à quelques encablures de la maison. Nos parents prennent places à l'avant et mon petit frère et moi, nous retrouvons assis sur le capot, sur les replis de la capote, nous y agrippant de toutes nos forces. Notre père roule à faible allure, la radio distille le dernier Adamo, Malgré les secousses Maman tente de nous prendre en photo, nous arborons un large sourire, nos cheveux volent au vent, c'est le bonheur ! 😁 Nabuchodonosor

Dimanche 2 juin 2024 à 14h39

Signaler ce message