Les Petites News

Le Salon de Genève de retour en 2023

Écrit par

Gaëtan Ferey (Ministre du Développement, Petites Observations Automobiles)

Après trois longues années d'absence, le Salon de Genève, si cher à POA, ouvrira ses portes du 14 au 19 février 2023.

Les émissions POA sont désormais disponibles en podcast !

Mardi 5 avril 2022


Écrit par

Photo Gaétan

Gaëtan Ferey Petites Observations Automobiles - Ministre du Développement

Alias "Monsieur le Ministre du Développement" de POA.

Lire la suite

Après l'officialisation du Mondial de l'auto pour 2022, c'est au tour du Salon de Genève d'annoncer son grand retour pour 2023. Il est trop tôt pour avoir beaucoup plus d'informations. Espérons simplement que les constructeurs joueront le jeu et seront présents.

On remarquera simplement le changement de format : s'étalant habituellement sur une dizaine de jours, l'édition 2023 ne durera que 6 jours. S'adapter ou mourrir.

Le lieu, lui, ne change pas : l'événement se déroulera à Palexpo, aux portes de la cité helvétique. Et POA y sera !

Et pour faire patienter les plus nostalgiques, vous pouvez découvrir ou redécouvrir la totalité de l'édition 2019 du Salon de Genève par POA.

L’avis des Petits Observateurs

4 commentaires au sujet de « Le Salon de Genève de retour en 2023 »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Six jours au lieu de dix, s’adapter ou mourir. Voilà une étrange conclusion qui m’interpelle, Gaétan.

Certes ils y attendent moins de monde et préfèrent donc concentrer ce monde sur six jours au lieu de dix (-40% ?).
Cela fait à priori des économies de location de salles et par effet cascade des économies pour les exposants…

- Mais on ne pourra toujours qu’y admirer des carrosseries maculées de multiples traces de doigts, au mieux, derrière une foule en délire… Je ne parle même pas de la facilité d’installation à bord et de l’intimité requise…
Reste les potiches devant les capots, sourires de cinéma et disposées aux selfies. Pour elles ce sera six jours de galère au lieu de dix.

- Les quatre jours restant libres ne seront probablement pas reloués aux fins d’un autre évènement de cette ampleur.
Donc l’économie pour l’organisateur et les exposants se décline en un manque à gagner pour la collectivité (État de Genève), ainsi que pour les hôteliers et restaurateurs de la cité de Calvin. Sans oublier Cointrin (tagada...).

- Six jours de shows, du mardi au dimanche, compris donc un seul week-end, alors que dix jours en comprennent deux.

Mais après tout le grand public n’y est-il peut-être pas plus désiré que cela ?

Mystère et boule de Gims... 😉

Mardi 5 avril 2022 à 12h30

Signaler ce message

En réponse à Nabu C

En effet, la réduction de la durée de l'événement est une promesse de réduction des coûts pour les constructeurs, sans qui un tel événement n'a pas de légitimité. Ces derniers étant de plus en plus réfractaires à investir dans ce genre d'événement, cela permet de mettre toutes les chances de son côté pour qu'ils soient présents. Et c'est tout ce qu'on souhaite ! Amicalement.

Mardi 5 avril 2022 à 16h09

Signaler ce message

Réduction des jours, doute sur la venue des constructeurs, on
sent pas un enthousiasme débordant!
Remise en question des salons auto, concept dépassé? ou comme
le sous entend Nabu si j'ai bien saisi la subtilité! 😊 ............une clientèle
qui a changée pour certaines autos "prémium" et dont les constructeurs
n'aiment pas trop faire étalage.

Mardi 5 avril 2022 à 15h52

Signaler ce message

En réponse à arnold N

Et oui même en Suisse les affaires se traitent en semaine, les banques restant fermées le week-end. 😉

Mercredi 6 avril 2022 à 11h21

Signaler ce message