Souvenirs d'Autos • Renault

Souvenirs d’Autos (119) : Ma marraine, les pinceaux et la Renault 10

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Voici une anecdote envoyée par notre ami, Guy, qui sent bon la nostalgie.

1969-1971-renault-r10-3347_3499_640x470

 

Nous sommes dans les années 70. Ma Marraine est mariée à mon parrain - Comme ça c'est plus simple !

Mon parrain est artiste-peintre et ma marraine son principal VRP en France, Espagne et Italie.

Mon parrain, vit très bien de sa peinture, non pas en vendant des tableaux, quoique ça lui soit arrivé, mais en créant des dessins et des motifs pour des fabricants de tissus ou de vêtements.

Mes parents et moi, mon parrain et ma marraine vivons à 10 minutes les uns des autres et je vais souvent chez eux, admiratif  devant le coup de pinceau, vif, précis, capable de reproduire des dizaines de fois, sans  la moindre différence, le motif d'origine nouvellement créé ; il n'est d'ailleurs pas rare que, pendant le temps où je le regarde travailler, il n'en crée pas plusieurs...

Bizarrement, mon parrain et ma marraine passent leur permis de conduire sur le tard, à peine quelques mois avant moi, c'est dire... et s'offrent une jolie Renault 10 blanche (plus grande donc qu'une R8), et qui leur sert de voiture de.... déménagement lorsqu'ils partent 5 ou 6 mois en Italie, où mon parrain parcourt la campagne pinceaux, couleurs, toiles et chevalet sous le bras ; il faut bien s'occuper, ce sont les vacances, mais je n'ai jamais très bien compris comment ils faisaient pour emporter tant de choses dans cette petite voiture qui embarquait aussi deux chats et un chien !

Mais revenons à la R10.

La maison de mon parrain et de ma marraine est quasiment la dernière dans une impasse où il est à la fois impossible de faire demi-tour et d'ouvrir en même temps les portes de droite et de gauche.

Peu de temps après l'achat de la voiture,  parce qu'elle n'avait sans doute pas envie ni de rôder la Renault ni de faire cette interminable  (et risquée) marche arrière, ma marraine me demande de lui servir de chauffeur. J’accepte avec plaisir.

Nous mettons, donc, les cartons à dessins dans le coffre de la R 10 et nous voila partis à Troyes pour rencontrer successivement  les représentants de Petit-Bateau, Absorba et Babygros. À l'époque, dans les années 70, la confection de vêtement bébé-enfant est établie à Troyes et c’est un marché potentiel pour mon parrain.

Pendant que ma marraine vend les dessins, je parcours quelques couloirs silencieux donnant accès à quelques pièces fort curieuses car non meublées qui ne laissaient découvrir que des amoncellements de sous-vêtements pour enfants et rien d'autre. Certains dessins ayant plu, nous rentrons allègrement à Colombes dans le ronronnement sympathique du petit moteur

Quelques années plus tard, j'aurai à nouveau l'occasion de conduire une R10, automatique cette fois -  un bouton pour la marche avant, un bouton pour la marche arrière et un troisième pour le point mort - après qu'une entrée d'eau malencontreuse eût court-circuité et carbonisé l'un des boîtiers de fusibles de ma golf GTI.

Mais ce sera une autre histoire.

Cette rubrique est désormais aussi la vôtre.

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion. On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps. Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA ! Merci.

 

 

Offre Partenaire LOCALEASE

En recherche d'une LLD auto ? Un mois de loyer offert en passant par le formulaire POA ci-dessous !

Demander un devis

Offre Partenaire WASH

Exclu communauté POA : un lavage programme 5 (valeur 17 euros) offert pour un premier achat de 35 euros avec le code POA35 !

Jeudi 2 février 2017

L’avis des Petits Observateurs

Soyez le premier a commenter

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire