Grande Interview • Peugeot

Comment Ça Marche : le RECONDITIONNEMENT d'une Voiture ?

Retrouvez dans cette vidéo

Renaud Roubaudi (Président, Petites Observations Automobiles) et Julien Rosburger (Porte Parole du Gouvernement, Petites Observations Automobiles)

Lecture Connectez-vous pour ajouter des vidéos à vos favoris.

Pour comprendre comment marche le reconditionnement d'une voiture d'occasion, POA visite l'usine  d'Aramis située à Donzère (26290 Drôme). En compagnie de Fred, le patron de l'usine, POA suit le parcours de reconditionnement d'une Peugeot 2008 de 2021 et 40 000 km. 

Lundi 21 février 2022


Retrouver dans cette vidéo

Photo Renaud

Renaud Roubaudi Petites Observations Automobiles - Président

Alias "Monsieur le Président" de POA.

Lire la suite

Photo Julien

Julien Rosburger Petites Observations Automobiles - Porte Parole du Gouvernement

Alias "Monsieur le Porte-parole du Gouvernement" de

Lire la suite

L’avis des Petits Observateurs

19 commentaires au sujet de « Comment Ça Marche : le RECONDITIONNEMENT d'une Voiture ? »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Monsieur le Président ne courrez pas trop vite après votre train avec vos "babouches" de sécurité😂.
Ça vous fait des grands pieds....
Ah au fait, merci pour la visite👍

Lundi 21 février 2022 à 18h35

Signaler ce message

En réponse à Chapman L

... Les Anglais, gens malins et élégants avaient inventés au 19é siècle les "snow-boots", surchaussures généralement en caoutchouc, afin de protéger leurs bottines en cuir délicat des agressions de l'eau et de la boue.
Ma grand mère, qui était née a la fin de ce même siècle et qui, en Bourguignonne était une femme pratique, en avait gardé une paire qu'elle jugeait plus seyantes que le port du sabot encore en usage, mais comme elle ne maitrisait pas cette langue bizarre elle les appelait des "chnouboutes", c'est exactement ce a quoi j'ai pensé!
Comme quoi, une visite d'usine peut réveiller des souvenirs...
Merci à tous

Mardi 22 février 2022 à 14h23

Signaler ce message

Gros investissements pour ces vendeurs de VO, on sent que
la voiture électrique ne va pas être accessible à tout le
monde, alors on s'organise pour faire durer l'existant!
Une remise en état façon ère moderne, mais finalement
pas très différente du petit garage local il y a quelques
années après avoir repris la R11 de Mr Chombier sur la vente
d'une R19 neuve. Alors on redonne bonne mine à la 11 avant
de la mettre sur le parc des véhicules d'occasion.

Lundi 21 février 2022 à 21h13

Signaler ce message

C'est comme ça qu'on vous aime, quand vous allez inspecter au cœur du réacteur, tels des mousquetaires !
A propos, j'ai bien cru Président, que le rideau allait vous couper en deux lorsque vous vous apprêtiez à sortir la paire de pompe reconditionnées dont on vous avait chaussé... 😁

Mardi 22 février 2022 à 07h31

Signaler ce message

En réponse à Nabu C

Quel aventurier ce Président, à prendre des risques inconsidérés
pour nous offrir des reportages de qualité!
Affublé de "sur-pompes?" à la longueur démesurées au point
quelles pertubent le détecteur d'ouverture du rideau! Courage à
vous, c'était peut-être un petit signe mettant à l'épreuve votre
intégrité légendaire en vous indiquant que la conclusion devait
être favorable à ce Mousquetaire de la voiture d'occasion.
Signe des temps.........qu 'elle est loin l'évocation du mousquetaire
de Dumas dans la barre de recherche!

Mardi 22 février 2022 à 11h51

Signaler ce message

En réponse à arnold N

Ainsi lançaient en chœur, à la sauce béarnaise, Armand de Sillègue d'Athos d'Hautevielle, Isaac de Porto et Henri d’Aramitz, parodiant, si je me Nabu-se, la devise des helvètes : « Unus pro omnibu in omnibus nos ! » soit à peu de choses près : " Un pour tous et tout pour nous ! " 😉

Mardi 22 février 2022 à 12h39

Signaler ce message

En réponse à Nabu C

Oui mais là, cher Nabu, j'ai un peu de retard historiquement parlant,
j'ai manqué le dernier cours, "j'avais piscine", j'en suis resté à la sauce
béarnaise, mais pour d'autres raisons! miam!

Mardi 22 février 2022 à 13h59

Signaler ce message

Quand j'étais gosse en Auvergne, j'habitais à côté d'un garage dont la spécialité était le maquillage d'autos de la région Parisienne.
Un camion arrivait pour livrer des autos à la mode de l'époque, Alfa Romeo, Autobianchi, etc ...
Mécaniquement elles étaient peut-être propre, pas sûr ! mais esthétiquement c'était un désastre.
Quelques jours plus tard je retrouvais devant le garage, la plaque masquée, et à vendre en état rare, le même véhicule métamorphosé.

Aramis c'est Peugeot non ? On aurait aimé un peu plus de clarté dans le reportage, d'où vient cette 2008 sans plaque par exemple. Ex location certainement, 22000€ à la vente quand même. Qui alimente le réseau ?
Belle découverte que leur système "scanner".
La retouche pare-chocs fait un peu cache misère, mais je ne suis pas professionnel, et peut-être que c'est la manière de faire, sans démontage de l'extension d'aile plastique. Nouveau métier, pas vraiment, comme dit c'était le quotidien des petits garagistes, mais à grande échelle.

Mardi 22 février 2022 à 07h42

Signaler ce message

Reportage très interressant. Bien sûr les véhicules doivent être sélectionnés en amont, ex loueurs, peu kilomètrés, un seul proprio, jamais accidentés, forte demande et bonne cote, c'est bien ça limite les mauvaises surprises.
Les VO d'occasions sont en plein boom, signe que les VE ne sont pas à la portée de tous et qu'ils ne séduisent pas autant qu'on le dit. En tous cas garder son véhicule plus longtemps n'est pas une mauvaise chose pour l'environnement.

Mardi 22 février 2022 à 14h27

Signaler ce message

Un sujet méconnu, c'est très interssant.
Je me rends compte que cela doit être un coup dur pour les particuliers qui vendent leur voiture de façon traditionnelle. En effet, pour un prix sûrement pas très éloigné de l'argus, on a ici un véhicule superbe avec, j'imagine, une petite garantie en supplément.

Mardi 22 février 2022 à 17h35

Signaler ce message

Super reportage, pour une activité et une société qui m'étaient inconnues. En passant, je découvre en cherchant sur le net qu'elle a ouvert à la fin de l'an dernier son capital à ses salariés (sans doute l'esprit mousquetaire) mais que le cours actuel de l'action ne reflète pas l'engouement pour la voiture d'occasion. Peut-être un bon coup à jouer si il y a des boursicoteurs parmi nous ?

Mercredi 23 février 2022 à 02h56

Signaler ce message

Je me souviens j'effectuais moi même les révisions (sommaires, cela s'entend) et inventaire de mes autos avant leur revente et l'argus était la référence pour en fixer le prix. Aucune de mes voitures n'avait été malmenées, c'était là la garantie de ne pas voir revenir un acheteur à la maison après coup. Le service proposé par ce genre d'établissement est du bon sens, une alternative au garage, pourquoi pas.

Mercredi 23 février 2022 à 13h15

Signaler ce message

En réponse à Pierre D

Depuis 2016, Aramis Group a créé une alliance capitalistique et stratégique de long terme avec le groupe PSA Peugeot-Citroën (désormais Stellantis). Au travers de ce partenariat, Stellantis est devenu l’actionnaire majoritaire du groupe. Grâce à une relation unique et privilégiée, Aramis Group bénéficie de fortes capacités de sourcing qui lui permettent de proposer une offre large et diversifiée à ses clients.

Mercredi 23 février 2022 à 13h33

Signaler ce message