Essai à la POA • Lexus

Lexus UX250h : la digne héritière de la CT200h ? JULIEN va-t-il CRAQUER ?!

Lecture Connectez-vous pour ajouter des vidéos à vos favoris.

Julien a conduit une semaine la Lexus UX 250H et il nous livre son ressenti à propos de la conduite et de l'ergonomie à bord.

  • Type de véhicule
  • SUV
  • Modèle
  • UX

Vendredi 29 octobre 2021

L’avis des Petits Observateurs

16 commentaires au sujet de « Lexus UX250h : la digne héritière de la CT200h ? JULIEN va-t-il CRAQUER ?! »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

J'ai le même UX depuis 2 ans déjà. Je rejoins en grande partie les ressentis de Julien. Il n'y a que sur autoroute en montée notamment où les effets désagréables de la boîte CVT se font quand même encore entendre. Mais sinon c'est vraiment une très bonne voiture et d'une fiabilité exemplaire comme toujours chez Lexus. Certainement l'un des meilleurs choix du moment. On se fait plaisir avec une voiture qui n'est plus tout à fait thermique et pas encore totalement électrique avec les contraintes que ça engendre.

Vendredi 29 octobre 2021 à 19h12

Signaler ce message

Si on se prend au jeu de l'hybride c'est vraiment la conduite apaisée et apaisante. Toyota est le maître incontesté de cette technologie même si la concurrence se rapproche. Ce moteur fait les beaux jours de la Corolla, la CHR et j'en oublie sûrement.

Vendredi 29 octobre 2021 à 19h52

Signaler ce message

En réponse à Thierry C

Carrément. Le profil est gerbant. Il y en a dans tous les sens. Les proportions sont mauvaises au niveau des lignes.

Dimanche 31 octobre 2021 à 10h59

Signaler ce message

Efficace peut-être, mais moi qui suis un adepte depuis longtemps de la boite automatique, je n'ai jamais été séduit par la CVT .
Je trouve cette voiture au design torturé très laide. Pour moi, les voitures hybrides permettent surtout aux constructeurs de faire baisser la moyenne d’émissions de CO2 de leurs gammes.

Vendredi 29 octobre 2021 à 20h18

Signaler ce message

Pour avoir "fauté" chez Lexus à une époque ou personne n'y croyait, à une époque ou Musk ne tétait pas encore au biberon de Lotus, humblement je ne pourrais faire que des éloges sur la marque, ses produits, son service et son SAV à des années lumières de la concurrence... Mais comme on n'est pas ici sur POA pour cirer les pompes à tous le monde et comme on est vendredi, je me laisserais donc aller à une remarque, foi de Nabu, quelque-peu désobligeante : Quand on fait des autos aussi douces, confortables et silencieuses, pourquoi s'entêter à les enrober dans un design de Manga aussi tranchant et coupant ? Une forme d'Hara-kiri philosophique.
😉

Vendredi 29 octobre 2021 à 20h30

Signaler ce message

En réponse à Nabu C

Du coup je me souviens de leur voyage à NY, ils avaient rencontré une serveuse au hasard de leurs pérégrinations, elle avait une ancienne Lexus très classe, peut-être de ton époque Nabu.

Samedi 30 octobre 2021 à 08h02

Signaler ce message

Les commentaires sur cette voiture ne peuvent que me ramener à ce texte de Serge Bellu :

L’annonce du passage de la Tesla Model 3 en tête des ventes d’automobiles en Europe a surpris les commentateurs. C’était pourtant objectivement prévisible puisque ce résultat salue la réussite d’une voiture aussi belle qu’iconoclaste.
Tout le monde avait l’air surpris d’apprendre qu’une berline électrique, chère, belle et de surcroît américaine était passée en tête des ventes en Europe en septembre avec près de 24 600 voitures dépassant ainsi la Renault Clio et la Dacia Sandero qui soudain semblaient appartenir à une autre époque. La Tesla Model 3 n’est pas bon marché (plus de 40 000 euros), elle n’a rien d’un SUV et exalte au contraire la sportivité et l’élégance des berlines traditionnelles, son style n’a recours à aucun effet baroque et alambiqué. Au feu vert, la Tesla démarre aussi prestement que discrètement sans assourdir le passant d’un vrombissement provocateur et obsolète.

Bref, la Tesla Model 3 ne coche aucune case du cahier des charges que continue à s’imposer la majorité des constructeurs dans une surenchère pathétique. Pour les designers, Tesla devrait être un cas d’école et une remise en question. Alors que tous les créateurs rivalisent d’effets de manche, que les stylistes inventent des guirlandes lumineuses de plus en plus kitsch, tailladent leurs carrosseries de plis et déstructurent les volumes, la Tesla Model 3 affiche des lignes simples, logiques, fluides. Elle n’a pas besoin de calandre donc on ne lui en colle pas une fausse. Ses surfaces sont lisses comme un galet. Les flancs sont joliment sculptés, juste assez pour capter les nuances et les lumières. Pas une balafre, pas une cassure, pas de pli intempestif, pas de scarification comme sur ces réalisations de ces designers qui dupliquent et répètent en oubliant les subtilités. Le profil de la Tesla est élancé, surbaissé, filant naturellement. Autour des projecteurs, point de strass ni de boules à facettes comme c’est devenu la règle chez les concurrents.

Pour donner une forme à sa première véritable création, Elon Musk avait fait appel à un designer au goût classique. En février 2005, il engagea Franz von Holzhausen, qui avait alors trente-sept ans et qui avait été formé à l’Art Center College of Design de Pasadena. Il avait travaillé dans le studio californien de Volkswagen (1992-2000), puis chez GM, toujours en Californie, (de 2000 à 2005) pour qui il signa notamment le beau projet Solstice pour Pontiac. Enfin, de février 2005 à août 2008, Franz von Holzhausen travailla pour Mazda sans quitter les rivages du Pacifique.

Le Model 3 est arrivé au printemps 2016 avec son style sage et consensuel dont le message ne parlait que d’esthétisme et de beauté.Quelle révolution dans un monde d’agressivité et de préciosité. Par charité, on ne citera pas la multitude des constructeurs qui ont oublié cette toute simple. On ne voudrait pas se fâcher avec Toyota, BMW, DS, Hyundai, Peugeot et beaucoup d’autres.

Dimanche 31 octobre 2021 à 15h45

Signaler ce message

En réponse à Thierry C

Même si je n'adhère pas totalement au design Tesla je ne peux qu'abonder dans votre sens à propos de la surenchère stylistique chez beaucoup de constructeurs en Europe comme en Asie. J'ai une petite tendresse pour le grain de folie asiatique mais je ne me présente pas comme le chantre du bon goût.
Tesla gagne aujourd'hui sur son écosystème complet mais ne tend pas selon moi vers la voiture idéale. S'ils ont réglé, sur l'apparence et la surenchère stylistique, reste que ces autos sont encore, à l'image de l'Amérique, beaucoup "trop" . Trop lourdes et inutilement puissantes.
Je ne peux m'empêcher de penser que beaucoup de Tesla repose sur la personnalité génialement communicante d'Elon Musk.... Et que malgré tous ses succès indéniables, l'empire reste fragile.
L'avenir me dira si j'ai raison ou tord... Je n'en sais fichtre rien.

Dimanche 31 octobre 2021 à 18h42

Signaler ce message

En réponse à Chapman L

Je lisais ce texte ce matin et franchement même si je ne suis pas toujours de l'avis de Serge Bellu, je trouve qu'il vient vraiment se heurter à tout ce que représente la Lexus. Je trouve le débat intéressant, il est dommage d'ailleurs que sur POA un espace dédié ne soit pas ouvert.

Dimanche 31 octobre 2021 à 18h54

Signaler ce message

Lexus a tout bon avec cette technologie qu'elle maitrise vraiment, le concurrence est toujours en retard. Je suis passé d'une AUDI Q3 TDI a cette Lexus en voiture de fonction cette dernière est vraiment meilleur en tout point (conso, confort, silence, fiabilité, agrément de conduite, prix/équipements). Je rejoins Julien dommage qu'il n'existe plus de compact dans la gamme lexus le tout SUV commence vraiment a lasser.

Lundi 1 novembre 2021 à 11h03

Signaler ce message

Je rejoins certains commentaires, les lignes sont disproportionné. L'avant est énorme et bizarre a la fois. Concernant la boîte CVT c'est pas évident à prendre en main, faut pas avoir le mal de mer par contre en montagne ( par exemple) c'est un régal pour quelqu'un qui a une conduite sportive.
Concernant l'hybride je resterai sur mon idée de départ, déjà c'est pas une innovation contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, c'est le bon compromis pour passé à l'électrique 100%. Pour moi je pense que ça peut permettre d'aprendre a géré la consommation électrique. Après ce n'est que mon avis.

Lundi 1 novembre 2021 à 19h08

Signaler ce message

En réponse à Xavier D

Cher Xavier, je suis étonné par votre commentaire sur la sportivité de la boîte CVT. Je suis, contre la majorité de mes congénères, un adepte forcené de cette boîte de mobylette et ce depuis ma première Daf 66.
C'est vrai qu'on peut débouler au feu rouge comme un boulet de canon mais ce type de transmission incite plutôt au levé de pied et la conduite cool.... Ce qui n'exclut pas d'être rapide, dans être sportif.
Cordialement.

Mardi 2 novembre 2021 à 18h22

Signaler ce message

En réponse à Xavier D

Cher Xavier, la transmission CVT qui n'est pas une boîte, a bien des avantages qu'il serait trop long de lister ici mais malheureusement pas celui d’exceller en conduite sportive sur les routes de montagne. Tout au mieux Toyota/Lexus a essayé d'en gommer son principal défaut de "mouliner" en reprises, sans toutefois se hausser au niveau des meilleures boites autos dans ce domaine. Le plus plaisant dans l'exercice restant la bonne vieille boîte manuelle qui permet de choisir le bon rapport, si toutefois bien-sûr l'étagement de la boîte est le bon, à l'amorce du virage et, dans la descente, de jouer du frein moteur à l'envie.
😉
Nabu, roi de l'épingle !

Mardi 2 novembre 2021 à 18h52

Signaler ce message