Souvenirs d'Autos • Jaguar

Souvenirs d’Autos (356) : Voyage intersidéral

Écrit par

Thibaut Chatel (Commandant Chatel, Petites Observations Automobiles)

 

Une rubrique pilotée par le Commandant Chatel. Barbara Moraillon nous avait déjà régalé avec le grand Bourvil :  La voici de retour avec un nouveau souvenir. Un grand merci à elle.

Les émissions POA sont désormais disponibles en podcast !

Vendredi 7 janvier 2022


Écrit par

Photo Thibaut

Thibaut Chatel Petites Observations Automobiles - Commandant Chatel

Alias "Commandant Chatel"  de POA.

Lire la suite

J’ai maintenant 17 ou 18 ans. 

Toujours adepte de l’auto-stop, rien de plus normal à l’aube des années 70. 

Cette fois-ci en compagnie d’un ami, à destination de Primel Trégastel dans le Finistère Nord. 

C’est le début de l’été et la fin de la journée. 

Nous sommes à Guingamp et avons hâte d’être arrivés. 

Peu de circulation, mais une voiture s’avance tranquillement et s’arrête. 

Pas très spacieuse, cette voiture - une Jaguar type E - mais nous n’allons pas faire les difficiles...

C’est alors que le conducteur, encore jeune, décide de nous impressionner. 

À peine sommes-nous installés, qu’il se met à accélérer dangereusement, tout en bavardant, comme si de rien n’était. 

Il a dû se déplacer, nous explique-t-il, un de ses camions chargés de choux-fleurs s’étant renversé sur l’autoroute. 

Il me propose une cigarette. Rien de tel pour se détendre un peu...

L’habitacle commence à se remplir de fumée...

La voiture poursuit sa métamorphose, c’est bientôt une fusée. 

Pas une seule parcelle de mes cendres ne parvient à atteindre le cendrier. 

Je prends sur moi et me risque à jeter un coup d’œil sur le compteur : 250 km/ h. 

C’est terminé, me dis-je, mais nous n’aurons pas le temps de souffrir, ça va trop vite !

Aucun souvenir d’une quelconque ceinture de sécurité !

Je me tourne vers mon coéquipier, coincé à l’arrière, il protège sa tête comme il peut, la main collée au plafond. Son regard est sans expression. Aucun réconfort de ce côté-là...

À l’extérieur, les panneaux de limitation de vitesse, installés depuis peu, défilent à toute allure. 

Pour corser un peu les choses, notre pilote s’amuse à prendre quelques « raccourcis ». 

Juste le temps d’apercevoir le regard horrifié de quelques autochtones sortis prendre l’air du soir. 

En un temps record, nous atteignons finalement Morlaix, la plus belle ville du monde, pour moi, ce soir-là !

Pour beaucoup, je suppose, il s’agira là, d’un banal excès de vitesse, pas de quoi perdre son sang-froid. 

En ce qui me concerne, cette mémorable expérience m’a définitivement guérie de deux choses : l’auto-stop et la vitesse !

Reste un vrai Souvenir d’Auto...

Cette rubrique est aussi la vôtre !

Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion.

On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps…

Et si possible, joignez à votre histoire des photos….

On adore ça chez POA !

Merci.

L’avis des Petits Observateurs

12 commentaires au sujet de « Souvenirs d’Autos (356) : Voyage intersidéral »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Ce n'était assurément pas le moment de chanter :
" Choux-fleur, si t'es cham-pion, appuie sur l'cham-pi-gnon..."

Quel merveilleux texte, je me suis régalé !

Merci Barbara, merci SDA
et mes respectueux vœux au Commanche ! 😉

Vendredi 7 janvier 2022 à 11h24

Signaler ce message

Cette superbe histoire me rappelle une des célèbres petites annonces de Pierre Dac :
" Échangerait voiture de sport endommagée contre chaise roulante en bon état "...
Dans un genre très différent on avait aussi :
"Cannible mélomane recherche travail dans opéra bouffe" (!) ou encore "Cosmonaute cherche femme lunatique" ...
Quel esprit ce Pierre Dac.

Vendredi 7 janvier 2022 à 15h07

Signaler ce message

Je ne sais pas si les 250 km/h sont la position de l'aiguille ou de la
graduation maxi du compteur........mais une telle vitesse sur les routes
du début des années 70 du coté de Morlaix, c'est pour moi une distribution de médailles
pour tout le monde!
Le "pilote" pour son coup de volant, cette chère Barbara pour son courage et
l'ami transformé en araignée.
Reste le plus important........les choux-fleurs, sauvés ou pas? 😀

Vendredi 7 janvier 2022 à 15h28

Signaler ce message

J'aime beaucoup ce SDA qui m'a permis de me remémorer une histoire équivalente mais... derrière le volant. Au début des années 80 avec mon épouse nous avons pris en stop un jeune étudiant qui allait à St Malo. Je dois avouer honnêtement que j'ai voulu l'impressionner et après une vingtaine de minutes et quelques pointes à 200 en Porsche 911 2.4S , nous l'avons déposé à destination. Il s'est extrait de l'arrière de la voiture en bredouillant un aimable merci puis a rajouté une phrase dans le genre "je ne pensais pas que l'on pouvait rouler aussi vite!". J'espère quand même lui avoir laissé un pas trop mauvais souvenir. 😉

Vendredi 7 janvier 2022 à 16h50

Signaler ce message

Avec l'âge, j'ai appris qu'il est inutile de chercher à épater quelqu'un qui ne cherche pas à l'être. Et même un passager curieux des performances d'une belle auto ne doit pas être mis face à sa mort.
À la différence de systèmes modernes d'auto partage, l'auto stop faisait prendre le risque de la mauvaise rencontre. Mourir en Jaguar type E c'est comme mourir en Facel Vega (Gallimard/Albert Camus). C'est la classe, mais c'est mourir quand même.... Et à dix sept, dix huit ans.... Quelle connerie !

Samedi 8 janvier 2022 à 08h06

Signaler ce message

En réponse à Chapman L

Bien d'accord avec vous et j'aurai dû, dans mon commentaire, battre ma coulpe de façon plus nette. Mais que voulez-vous quand on est jeune... on est parfois un peu con. L'essentiel est de ne pas le rester trop longtemps. D'ailleurs je ne dois pas être si fier de ce souvenir puisque je l'avais omis dans mon SDA sur la 911 que j'ai eue 3 ans.

Samedi 8 janvier 2022 à 11h50

Signaler ce message

En réponse à Christian A

Rassurez vous cher Christian, j'ai été tout aussi jeune et tout aussi stupide en mon temps. Il faut bien que vieillir serve à quelque chose🙄

Samedi 8 janvier 2022 à 12h13

Signaler ce message

En réponse à Chapman L

Bien dit... Il y a bien longtemps que je ne cherche plus à impressionner qui que ce soit au volant. 😇

Samedi 8 janvier 2022 à 14h30

Signaler ce message

Certes, cela n'à aucun rapport, mais n'est ce pas déjà sur cette route que Pierre Quemeneur disparut en 1923 pour une sombre histoire de vente de Cadillac?
Merci Barbara de faire attention depuis avec qui vous montez en auto!

Samedi 8 janvier 2022 à 14h48

Signaler ce message

Je ne prends jamais d'auto-stoppeur.

Mais après une énième prise de bec avec ma « compagne », je saute derrière le volant de la Z06 et prends la route depuis Paris vers chez elle, bien décidé une fois de plus, à mettre fin à cette relation toxique...
A l'entrée de l'autoroute, je me surprends à m'arrêter pour prendre un auto-stoppeur. Le garçon me dit d'ailleurs un peu plus tard qu'il avait été particulièrement surpris de voir une telle voiture s'arrêter.

En dépit de ce que j'avais espéré, l'échange avec ce garçon ne me distrayait guère de mes ruminations, et le rythme de croisière s'éleva peu à peu pour atteindre une vitesse franchement répréhensible. 🙄
Tout à la fois à mon bouillonnement intérieur et à ma conversation, j'oubliais de lever le pied au niveau des zones connues comme « sensibles » 🙄. Et ce qui devait arriver arriva !
Dans la pénombre du soir tombant, j'entrevis dans une montée pourtant bien connue une silhouette garée à angle droit de l'autoroute, avec juste les feux de position allumés...
Tandis que nous filions devant, je vis dans le rétroviseur les feux se couper un instant, puis les phares s'allumer avant que nous ne disparaissions au sommet de la côte qu'il me semblât voir s'éclairer brièvement d'un éclair bleuté (nul orage à l'horizon pourtant ? 🤔Hormis dans ma tête à l'encontre de celle que j'allais rejoindre 😤). Mauvais temps capitaine !
Je résolus donc de nous assurer un peu de tranquillité en augmentant (encore.. 🙄.) le rythme, effleurant la dernière centaine supérieure du compteur de vitesse. Je gagnais certes un peu de répit, mais la proximité du péage n'augurait rien de bon pour la sérénité de la fin du trajet 😰.

Je dis donc à mon passager quelque peu surpris de se trouver lancé à une telle vitesse qu'il n'avait probablement jamais atteinte (du moins hors d'un TGV) que nous ferions un « léger et rapide déroutement ». Car il y avait plus loin un nœud autoroutier juste avant le péage.
Nous nous retrouvions donc très rapidement sur un cap à 90° de notre direction initiale, mon passager ne pipant mot...
Très rapidement, nous sortîmes de l'autoroute, pour y revenir immédiatement, et reprendre notre route initiale une fois revenus au fameux échangeur. Mais toutefois à une vitesse nettement plus réduite (corrélativement nettement plus légale 🧐).

J'avoue que je m'attendais à trouver un comité de réception de grand style à la barrière de péage. Mais personne ne nous attendait.
Nous finîmes alors très sereinement les derniers kilomètres vers notre destination dans la sérénité que seule une conscience sans tache peut procurer 😇.

Après avoir laissé mon passager à peu de distance de la manifestation d'arts de la rue à laquelle il se rendait, je terminais les derniers kilomètres nettement moins tendu que lorsque j'avais entrepris le trajet, cet incident m'ayant détourné des envies d'affrontement verbal avec lesquelles j'avais pris la route et qui m'avaient occupé l'esprit jusqu'alors.


Un ami avocat spécialisé dans les « problèmes routiers » (sic) me confirma par la suite qu'il n'y avait a proprement parlé jamais eu de potentiel délit de fuite, puisque la possible voiture d'interception n'avait jamais apparu dans le rétroviseur ! Je n'était donc pas "conscient" d'un "processus d'intervention"...

C'est donc avec la totale bonne conscience 😇 d'avoir très probablement rêvé que je vous narre ici une anecdote dont, vous l'aurez bien compris « toute ressemblance avec des faits ou personnes ayant existé serait purement fortuite » 😇 😇 😇
D'autant plus qu'ils sont prescrits depuis belle lurette ! 🤭

Samedi 8 janvier 2022 à 18h06

Signaler ce message

En réponse à Frederic D

Votre bonne conscience vous emporte mais elle en a oublié le Souvenir d'Auto Sauvage, dûment poursuivi et réprimé par le Commanche...

Gageons qu'il ne remarque rien, moi je me suis régalé mais je n'ai rien vu ! 😁 😁 😁

Samedi 8 janvier 2022 à 19h50

Signaler ce message

Des heures passées sur le bord de la route pouce en l'air j'en ai vécues. C'était les années bahut, dans les 70's pour ma part chère Barbara, une pratique branchée et tendance alors.
De la 403 à la CX, j'en ai rencontré des conducteurs, mais aucun Fangio je crois me souvenir, d'ailleurs les routes empruntées ne se prêtaient guère aux excès de vitesse.

Samedi 8 janvier 2022 à 22h25

Signaler ce message