Les Essais de Patrice • Renault

La R4 a toujours 20 ans !

Écrit par

Patrice Vergès (Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur , Petites Observations Automobiles)

Incroyable ! La R4 fête ses 60 ans cette année. Pour souffler ses 60 bougies, POA a rencontré Mikaël possesseur de la plus ancienne R4 recensée, fabriquée quelques mois avant son lancement en septembre 1961.

Lundi 8 novembre 2021


Écrit par

Photo Patrice

Patrice Vergès Petites Observations Automobiles - Romancier, journaliste, essayeur, auteur & chroniqueur

Membre du Gouvernement POA.

Lire la suite

La R4 a connu un succès fabuleux fabriquée plus de 30 ans jusqu'en 1992 à plus de 8,13 millions d'exemplaires. Que nous ayons 7 ou 77 ans, elle a partagé obligatoirement notre vie à travers notre famille, nos voisins, nos copains de boulot, notre facteur, la gendarmerie ou nous même. J'ai roulé en 4L il y a bien longtemps. Mikaël possède la plus vieille R4 recensée puisqu'il s'agit d'un modèle de présérie sortie en mai 1961.  C'est une version de base à 4 glaces et dépouillée de tous ses chromes et peu courante. En effet, la R4 a surtout eu du succès en finition L (pour limousine) à 6 glaces qui lui a donné le diminutif générique de 4L qu'elle conserva tout au long de son existence même lorsqu'elle fut rebaptisée sous divers sigles.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

En 1961, la R4 fut proposée en plusieurs versions dont une dépouillée de tous ses chromes avec 2 glaces latérales seulement identique à la rare version R3.

La R4 fortement inspirée par la 2 CV irrita beaucoup Citroën qui songea à faire un procès à Renault. Elle innovait aussi par son hayon refusé à la 2 CV.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

Pas une R3 !

En septembre 1961, la R4 a été présentée en 4 versions. La Super (glace de hayon descendante) déjà traitée en début d'année sur POA, la L qui, rapidement, adopta le surnom de 4L devenu le diminutif de Luxe et deux versions extrêmement dépouillées. Elles étaient proposées soit en 4 CV fiscaux 750 cm3  de 26 ch soit en 3 CV fiscaux (603 cm3 de 21 ch) destinée à mieux concurrencer fiscalement la 2 CV.   Version sous motorisée plus rare qui n'eut aucun succès à cause de son tarif trop proche de celui de la 4 CV. Elle fut produite à seulement à 2625 exemplaires jusqu'à fin 1962 ou sa fabrication fut arrêtée.


Aujourd'hui, une solide et fausse légende circule sur FB véhiculée par les nombreux pseudos historiens de Wikipedia. Elle invente que la R3 se reconnaissait à ses deux glaces latérales alors que la R4 comptait 3 glaces latérales. Chaque fois que Mikael publie une photo de sa voiture, on lui annonce invariablement que c'est une R3.


C'est archi-faux. Hélas, cet article ne changera rien à cette fable qui rejaillit inévitablement toutes les semaines sur internet. Bref, la R4 et la R3 étaient strictement identiques ! Pour compliquer l'histoire, il faut savoir que des 4 L ont été produites en 2 glaces uniquement pour les administrations.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

Présentation intérieure hyper dépouillée et inesthétique volant 3 branches. La présérie avait encore un rétroviseur intérieur rectangulaire.

La R4 faillit avoir un moteur transversal inédit. Mais pour un problème de budget, on réutilisa l'excellent Billancourt de la 4 CV en position centrale avant.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

Voiture de présérie

Mikaël est disert sur sa R4 achetée à l'état d'épave en 2017. " Déjà propriétaire d'une R4, j'en cherchais une pour sa carte grise. J'ai trouvé cette épave qui avait été transformée en modèle 66 au niveau du capot, pare-chocs, volant et d'autres détails. En vérifiant sa carte grise je me suis rendu compte qu'il s'agissait d'un premier modèle de présérie fabriqué en mai 1961 pour son lancement en septembre. C'est la 29eme construite et d'après mes recherches, c'est la plus vieille R4 recensée en France. Elle se distingue des modèles de série par son capot plat et surtout sur sa carrosserie   où on retrouvait la trace de son ancienne goulotte d'essence située plus bas que celles qui ont suivi. Les première R4 de présérie perdaient de l'essence en virant à droite par leur bouchon de réservoir ! Renault suggéra une modification relevant le bouchon. Elle n'était pas siglée R4 puisque cette voiture n'était pas encore sortie ".

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

Les premières R4 avaient des pare-chocs tubulaires. Elles avaient conservé les phares à verre concave étudié par Cibié pour la Dauphine.

La banquette arrière qui s'enlevait en 30 secondes pouvait être utilisée comme fauteuil d'appoint.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

Entièrement refaite du sol au plafond

Prés de deux ans ont été nécessaires pour la remettre à l'état du neuf.  La partie mécanique et carrosserie (gris 610) a été entièrement refaite par Retroméca, les sièges à lanières style 2 CV conformes à l'origine ont été habillés par le sellier Fréderic Odier tandis que les tissus ont été réalisés par le tisserand Cédric Pluney.  Avec, évidemment, la participation active et passionnée de Mikaël qui a cherché les pièces d'origine comme son capot à bossage, les pare-chocs tubulaires, le volant et d'autres accessoires des millésimes 1962.  Son prix de revient dépasse certainement la valeur vénale de ce véhicule, mais à ses yeux, sa R4 n'a pas de prix vue son ancienneté.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

En 2019, Mikaël et son fils Morgan devant la R4 encore  à l'état d'épave. Une longue et patience restauration allait commencer.

Sa R4 fabriquée en mai 1961 est la 29ème produite.  C'est la plus vieille R4 recensée.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

La R4 se particularisait par un empattement supérieur de 4,8 cm d'un  coté, exigeant des ailes arrière d'un dessin différent.

La goulotte de réservoir a été abaissée pour la mettre en conformité avec les premières R4 qui perdaient de l'essence en virant à droite !

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

"J'adore son coté populaire"

Jeune homme, Mikaël avait déjà conduit la Renault 4 F6 maternelle. Lorsqu'il a repris le volant de sa propre R4, il a retrouvé avec bonheur toutes les sensations sonores et physiques et surtout les nombreuses qualités de cette petite voiture, bonne à tout, mauvais à rien qui a motorisé des millions de français sur plusieurs génération. " J'adore son coté voiture populaire et le plaisir de conduite qu'elle apporte".  Passion que partage déjà son fils Morgan âgé de 12 ans. Il n'y a pas de doute, sa R4 fêtera ses 100 ans dans la famille !

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

Fin octobre 2021, Mikaël et Morgan posent comme en 2019 devant la R4 restaurée.

La Super proposait une glace de hayon descendante qui sera supprimée en 1964.

Illustration - Les Essais de Patrice Renault 4 1961
Les Essais de Patrice Renault 4 1961

L’avis des Petits Observateurs

4 commentaires au sujet de « La R4 a toujours 20 ans ! »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

J'ai passé le permis sur une R4 bordeaux qui devait être de 1976/77.
Au premier virage à gauche j'ai rétrogradé de la 3eme à la seconde de la main gauche ...
L'examinateur n'a rien vu ! Moi si ... tout rouge j'ai bien cru que c'était foutu !

Lundi 8 novembre 2021 à 18h20

Signaler ce message

Merveilleuse auto à tout faire, pas bêcheuse, extrêmement facile d'entretien. J'ai roulé en R4F4 pendant plusieurs années. Je la regrette encore. Un collègue de boulot roulait dans une vieille 4L un peu fatiguée et il se plaignait de sa consommation. Je jette un coup d'œil sous le capot et je m'aperçois que la carbu est au bout de sa vie avec un jeu pas possible. Je lui demande si dans son village il n'y a pas, comme souvent, une ou deux 4L dans les ronces derrière une ferme.
Bien sûr que oui!
Ni une ni deux, après le boulot je pars avec lui, on jette notre dévolu sur une auto pas trop envahie par la végétation. Je prélève le carbu (plus facile tu meurs) je le nettoie vie fait, je le monte en lieu et place du vieux fichu et hop, six litres aux cent au lieu des douze et un ralenti stable et impeccable.
J'ai rarement été aussi fier de moi.

Lundi 8 novembre 2021 à 19h28

Signaler ce message

J'ai acheté en 1981 une rare Renault 3 qui n'avait que 68000km mais un réservoir perçé. La mise en place d'un réservoir d'une R4L plus récente n'a pas été chose simple. Le petit quatre cylindres en ligne de 603cm3 accolé à une boite à trois rapports avec ses 22,5Cv, était plus nerveux et volontaire que le bicylindres de 18cv de la 2cv, mais il était inutile de vouloir discuter avec un passager au dessus de 50km/h. Je ne l'ai gardé qu'un peu plus d'un an, mais elle ne m'a jamais laissé au bord de la route.
Sa couleure grise et l'équipement minimal de l’habitable (les banquettes reprennaient l’architecture de celles des 2CV : un bout de tissu tendu par des élastiques accrochés sur un cadre en fer) était déprimant.

Mardi 9 novembre 2021 à 20h51

Signaler ce message

Le 'permis de conduire' moi je l'ai passé à bord d'une Quatrelle au milieu des 60's mais sur les genoux de papa je me souviens. Cette voiture est restée dans la famille jusqu'en 73. Une 4L rouge moins épurée, moins dépouillée que celle présentée et revendue comme neuve. L'auto était choyée je vous dis pas!
Quelle application et quelle patience! Très beau travail Mikaël.

Jeudi 11 novembre 2021 à 11h36

Signaler ce message