Souvenirs d'Autos • Renault

Souvenirs d’Autos (74) : Une 4L rouge de honte

Par Thibaut Chatel. La parole est aujourd’hui à Thierry, fidèle Petit Observateur.

Je m'appelle Thierry, je suis né en 1959, et il se trouve que j'ai toujours adoré l'automobile moi aussi , il n'est donc pas surprenant de me voir traîner sur le site de POA !

Je vais vous raconter quelques morceaux de souvenirs mon grand père :

1965 R4

Il venait d'acheter la nouvelle Renault 4 ! Pourquoi une Renault, pour une raison étonnante, le garage au losange était situé dans une rue en pente, et c'était l'endroit idéal pour arriver en roue libre au volant de sa Simca Aronde qu'il avait à faire reprendre et qui était en panne !!!

Personne ne l'a remarqué, sur le coup… en attendant la vente était faite. (Simca Aronde qui avait, soit dit en passant, gâché en 1958 le voyage de noces de mes parents par ses pannes répétitives)

À cette époque on pouvait aussi faire venir le vendeur à domicile, c'est ce qui arriva pour la sortie de la nouvelle 4L 1968, avec la boîte 4 vitesses, et la calandre chromée ! Le vendeur Renault est venu un soir, certainement avant « Bonne nuit les petits », c'était mieux que Noël à la maison ! On regardait les finitions et les couleurs, avant de remplir le bon de commande. Ce soir là j'ai eu en cadeau une petite Renault plastique Majorette, et mon grand père, avant de devenir la fierté du quartier avec son nouveau modèle, pouvait s'endormir avec la documentation en papier glacé sur la table de nuit.

Un jour, mon grand-père a eu l'idée saugrenue, voyant que la couleur rouge devenait terne après quelques étés ensoleillés, de faire comme son propre père. Dans les années 30, il cirait la carrosserie noire de sa Ford. Donc ni une, ni deux, sur un coup de tête, mon grand père acheta à la droguerie du coin, deux trois boîtes de cirage afin de redonner le lustre d’antan à sa belle !!! Je l'avais bien aidé, j'étais aussi rouge que la bagnole ! Elle a brillé comme jamais pendant 24 heures, au premier orage la rue est devenue rouge de chez rouge, et le caniveau en garda les traces de nombreux jours… à faire peur aux voisins !

Un sentiment de honte m'avait même envahi.

Cette rubrique est désormais aussi la vôtre.



Racontez vos anecdotes au Commandant Chatel par mail (thibautchatel@icloud.com), il se chargera de les publier. N’oubliez pas que pour « Souvenirs d’Autos » nous cherchons de l’anecdote, de l’humain, de l’humour, de l’émotion.  On oublie un peu l’arbre à came et le Weber double-corps… Et si possible, joignez à votre histoire des photos…. On adore ça chez POA. Merci.





 

Vendredi 22 janvier 2016

L’avis des Petits Observateurs

1 commentaire au sujet de « Souvenirs d’Autos (74) : Une 4L rouge de honte »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire