Grande Interview

APTERA : est-ce l'AVENIR de l'AUTOMOBILE ?

Lecture Connectez-vous pour ajouter des vidéos à vos favoris.

Renaud Roubaudi reçoit Louis-Pierre Geffray, étudiant ingénieur en 5ème années à l’Estaca qui nous présente l'Aptera, un tricycle électrique qui pèse 800 k, possède un CX de 0,13 et consomme seulement 6kWh. La solution à nos problèmes de mobilité ? On en parle...

Lundi 25 octobre 2021

L’avis des Petits Observateurs

11 commentaires au sujet de « APTERA : est-ce l'AVENIR de l'AUTOMOBILE ? »

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Tricycle 2 places donc utilisation quasi exclusivement urbaine. Donc clientèle n’ayant pas forcément un stationnement privé. Donc 4,47m à stationner dans la rue…
25000€ pour 2 places. La Smart était déjà un marché de niche, mais vu l’encombrement de l’engin… c’est éventuellement pour le marché nord-américain dont la configuration des villes permet ce gabarit.

Mardi 26 octobre 2021 à 11h42

Signaler ce message

En réponse à Fred G

Pourquoi "utilisation quasi exclusivement urbaine" ?
Cette voiture est parfaite pour la campagne et les voyages avec 400 km d'autonomie pour l'instant. C'est même sur l'autoroute en vitesse stationnaire qu'elle battra tous les records de consommation avec son SCX très bas. En plus, l'homologation en tricycle ne limite ni la vitesse, ni la puissance. Son SCX lui permettra sans doute de très facilement rouler à 130 km/h sans sur-consommation.
Les utilisateurs de SUV électrique, avec leur SCX désastreux souvent supérieur à 1, sont obligés de rouler à 110 km/h pour ne pas voir fondre leur autonomie.

Mardi 26 octobre 2021 à 12h56

Signaler ce message

Un démonstrateur intéressant mais en l'état peu adapté a une utilisation dans environnement du quotidien actuellement surtout en Europe.
Toutes les idées évoquées sont connues depuis longtemps mais hélas les différentes règlementations toujours plus nombreuses sont des freins a leur mise en application vraiment productive.
Toutes les 2 ou 3 décennies on voit apparaitre des démonstrateurs dont les retombées sont souvent minimes fautes a des politiques versatiles.

Mardi 26 octobre 2021 à 13h05

Signaler ce message

Utilisation potentielle en 2ème, voire en 3ème voiture pour les déplacements urbains et passionnant du point de vue de la recherche. Pour une utilisation comme véhicule unique c'est autre chose. En effet, plus le poids est réduit, plus les variations de chargement ont d'influence sur les performances du véhicule, que ce soit en matière d'autonomie, en tenue de route, en freinage. Concept limité mais concept intéressant et qui pourrait trouver sa place dans un schéma d'intermodalité des transports.

Mardi 26 octobre 2021 à 14h13

Signaler ce message

Cette voiture est capable de rouler à 120 km/h sur l'autoroute avec tout le confort et la sécurité des voitures actuelles , le coffre est immense, il peut être transformé en lit deux personnes avec une toile devant et les côtés comme le lit supérieur d' un California, l'autonomie d'une charge peu dépasser 1000 km , les panneaux solaires vont offrir chaque jour +- 35 km d'autonomie (moi le roule 10 km/j donc ma charge va augmenter toute seule sans charge chaque jour) . Ce type de voiture pourra rester parfaitement fonctionnel plus de 10 ans avec peut-être un remplacement de batterie après 12 ans. Une voiture électrique deux places qui peut rendre un aussi bon, si pas un meilleur service que toutes les voitures que nous conduisons souvent tout seul est la deuxième voiture rêvée d'une famille ou la première voiture d'un couple sans enfant pour 25000-30000 dollards disponible en .... 2022. Si Aptera a du succès et peut réaliser une 4 places en augmentant la consommation de seulement 30% , cette entreprise va emporter le marché de l'électrique et le marché automobile des pays développés écosensibles. Ce véhicule réel est la preuve que l'on peut découpler la liberté, le bien-être humain de l'impact délétère sur l'environnement. La finitude, la limitation n'est pas irrémédiablement matérielle sur notre terre mais dans notre manque d'imagination, de courage , de compétence scientifique et industrielle a découpler la base matérielle et énergétique du bien-être de chacun des impacts délétère sur l'environnement .
Merci pour cette synthèse complète qui aurait pu être encore plus enthousiaste car cette Aptera est un véhicule historique qui va sauver notre liberté de mouvement de la culpabilité déprimante omniprésente .

Mardi 26 octobre 2021 à 14h14

Signaler ce message

oui, rien de si innovant que ça vs une Honda Insight ou une VW XL1. quand on s'astreint des vraies contraintes industrielles et d'usage d'une automobile, il est "facile" d'obtenir l'objet idéal en matière d'efficience.
En leur temps (il y a bientôt 40 ans !) les concepts Renault EVE puis Vesta, ou Citroën Eco 2000 avaient la même philosophie avec les technologies de l'époque (tout en restant a priori plus utilisables que ce coléoptère). Ca a d'ailleurs donné plus tard la Citroën AX, voiture de grande série tant raillée, et pourtant si efficiente.

Mardi 26 octobre 2021 à 21h26

Signaler ce message

Bonjour !
Très interressant cet Aptera et surtout bien présenté par le ministre de la science ; il ne sera par contre pas facile à garer en ville ou pas très pratique pour aller faire les courses , pour le coté pratique , il va y avoir le xbus (electricbrands.de qui n'aura certes pas un cx de 0.12 , mais plutôt celui d'une brique , par contre il sera leger , et le toit recouvert de panneaux solaires et surtout il aura des phares ronds !! dans le premier reportage POA que j'ai vu ( l'essai de la jeep renegade dans les alpes ) , le pésident avait dit que les phares ronds rendaient les voitures sympas , et je suis d'accord à 300% !
bonjour chez vous !

Mercredi 27 octobre 2021 à 14h22

Signaler ce message

Pour mémoire, la CD Le Mans de Charles Deutsch en 64, avait déjà un Cx de 0.12 et ce côté avion sans aile... la version course de la CD de Monsieur Paul : poa.tv

Jeudi 28 octobre 2021 à 14h57

Signaler ce message

Article suivant

Gas Station (560)